19/02/2011

OUROBOROS

ouroboros_col.jpgOUROBOROS

 

 


Guide-moi vers cette contrée où seul
Règne le Grand Serpent qui déroule
Ses anneaux de velours mortifère
Gardien sans partage du diamant
Aux frémissantes veines de venin

En se mordant la queue il emporte
La vie et la fixe dans le cycle
Unique contre-poison : ton amour

Jean-Noël Cuénod

18:25 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : poésie, ésotérisme, amour, symbolisme | |  Facebook | | |

Commentaires

Une noble prière. Le cercle de ce monde ne mène nulle part. Sous la Lune qui fait ses cercles, il n'y a que les rayons du Soleil qui peuvent tisser dans l'air une échelle de soie.

Écrit par : RM | 20/02/2011

Les commentaires sont fermés.