27/01/2011

Epuration religieuse et folie de la pureté

 

C’est fou comme les politiciens adorent les termes hygéniques... Un mot surtout revient de façon — si l’on ose écrire! — récurrente: «épuration».

Sous le nazisme, l’ «épuration raciale» était prônée sur les ondes jusqu’à la transformer en obsession nationale. Staline, lui, a rempli ses Goulags avec «l’épuration de classe». A la Libération, les pays qui avaient été occupés par l’Allemagne hitlérienne ont recouru à l’ «épuration des collabos» qui a parfois conduit à l’exécution sommaire d’innocents par des résistants de la dernière minute. Durant les guerres de l’ex-Yougoslavie, c’est «l’épuration ethnique»—l’adjectif «racial» étant trop connoté— qui a prévalu.

Aujourd’hui, la tendance est à l’ «épuration religieuse». Le 7 janvier dernier, après l’attentat islamiste contre l’église copte d’Alexandrie qui a causé la mort de 21 chrétiens égyptiens, le président français Sarkozy a utilisé cette formule en stigmatisant «un plan particulièrement pervers d’épuration du Moyen-Orient, d’épuration religieuse».

Nicolas Sarkozy n’exagère pas. Les persécutions antichrétiennes se multiplient à un tel rythme, qu’il faut désormais qualifier d’ «épuration religieuse», cette vague de «christianophobie» qui submerge les nations arabes. Le site «missionchretienne.net» constate pour la seule année 2009: «Sur cinquante Etats où les chrétiens sont le plus persécutés, trente-cinq sont des pays où l’islam est majoritaire». Ainsi au Yémen, neuf travailleurs humanitaires ont été kidnappés par des hommes armés. Six d’entre eux n’ont toujours pas été retrouvés. Les corps des trois autres ont été découverts, atrocement mutilés. En Somalie, toujours en 2009, onze chrétiens ont été sauvagement assassinés. L’Iran en a emprisonné 85.
Dès lors, les critiques acerbes des Etats musulmans contre la votation suisse sur les minarets ou la loi française interdisant le port de la burka sur la voie publique rappellent la célèbre interpellation du Christ rapportée par les Evangiles: «Qu’as-tu à regarder la paille qui est dans le puits de ton frère ? Et la poutre qui est dans ton puits à toi, tu ne la remarques pas!»

Cela dit, dans une mesure bien moindre qu’au Proche-Orient, «l’épuration religieuse» apparaît aussi comme une tentation dans les pays d’Europe. Tant Blocher que Marine Le Pen veulent bannir les mosquées de nos paysages. On commence par les minarets, et après?

Toute «épuration» déclinée sur le mode politique et religieux relève de cette folie de la pureté qui a conduit l’humanité aux pires horreurs de son Histoire. La blancheur immaculée tourne souvent au rouge sang. Le seul rempart contre l’ «épuration religieuse» est l’instauration de la laïcité comme espace de neutralité confessionnelle. Les pays de l’islam ne sont pas forcément condamnés à ignorer cette notion.

 Après tout, la Turquie, même avec un parti musulman conservateur au pouvoir, a cantonné le religieux dans sa sphère. Demain, si la Tunisie réussit sa révolution démocratique, elle pourra, espérons-le, traduire pour ses voisins le mot «laïcité» en arabe.

Jean-Noël Cuénod

(Ce texte est paru dans cette version en rubrique "Réflexion" de 24 Heures et en version légèrement raccourcie en rubrique "Perspective" de la Tribune de Genève.)

 

11:35 | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : religion, cheristianisme, islam, sarkozy, laïcité | |  Facebook | | |

Commentaires

vous avez cent fois raison et durant le temps des critiques émises envers les pays arabes sur notre sol parcontre s'installent des moutons dont la religion est autrement perplexe que celle repprochée aux pays Musulmans,à trop vouloir purifier les autres,le diable franchi les frontières romandes et l'on risque de se retrouver comme en 1950,oui car à cette époque même une poule n'aurait pas retrouvé ces petits tellement l'ambiance sectaire y était pesante ,ce qui servait parcontre aux enfants à rechercher l'Armée militaire,entourés de gris verts , ils se sentaient en sécurité!
bonne journée à vous

Écrit par : lovsmeralda | 27/01/2011

Si vous aimez Blocher, venez le voir à la Praille, mercredi 2 février dans l'émission "Genève à chaud" chez Pascal Décaillet et ensuite à la Télévision Suisse Romande, pour "Infrarouge".

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 27/01/2011

"Durant les guerres de l’ex-Yougoslavie, c’est «l’épuration ethnique»—l’adjectif «racial» étant trop connoté— qui a prévalu."

Non pas épuration ethnique (et encore moins raciale), ce sont tous des slaves du sud, mais épuration religieuse : catholiques contre orthodoxes contre musulmans et réciproquement. Il est intéressant de voir que vous avez choisi d'ignorer cette dimension fondamentale des événements de la Yougoslavie.


"Cela dit, dans une mesure bien moindre qu’au Proche-Orient, «l’épuration religieuse» apparaît aussi comme une tentation dans les pays d’Europe. Tant Blocher que Marine Le Pen veulent bannir les mosquées de nos paysages. On commence par les minarets, et après?"

Certains très clairement souhaitent une épuration idéologique. Et ça ne vous rappelle rien? Ca marche dans les deux sens.

Il n'a jamais été question de bannir les "mosquées". C'est de l'ordre du fantasme pour mieux stigmatiser ceux qui combattent une idéologie totalitaire et qui par ce fait même ce font les complices d'icelle. Et la notion d'épuration religieuse appliquée à des constructions est plutôt cocasse. Surtout quand il n'a jamais été question de démolir les minarets existants. Et les écologistes qui ne veulent pas d'éoliennes dans le paysage sont donc des "épurateurs" énergétiques...

Et après?... Par exemple demander l'application de la loi aux passages du coran qui sont un appel à la haine religieuse.

Comment réagiriez-vous si demain des édifices étaient érigés avec la swastika à leur fronton? Vous demanderiez l'"épuration" de ce symbole, n'est-ce pas?

Moi aussi du reste.


"Après tout, la Turquie, même avec un parti musulman conservateur au pouvoir, a cantonné le religieux dans sa sphère."

Et c'est un journaliste qui nous assène cette contre-vérité...

http://www.contre-feux.com/international/turquie-la-laicite-sauvee-par-la-cour-constitutionnelle.php

Et vous oubliez deux petits "détails" relatifs à la Turquie "laïque" : le génocide des Arméniens (ils ne sont pas musulmans), et l'épuration du nord de Chypre.

http://eafjd.eu/spip.php?breve1043


"Les pays de l’islam ne sont pas forcément condamnés à ignorer cette notion."

Tant de naïveté est touchante.

Elle démontre votre aveuglement.

Et pas un mot sur l'épuration raciale et religieuse par Israël de territoires entiers en Cisjordanie...

Écrit par : Johann | 27/01/2011

L'Europe a mit des centaines d'années a se débarrasser de son propre obscurantisme religieux. Alors quand au 21eme siècle une autre religion se pointe en prétendant imposer des règles au quotidien (bouffe halal, prière dans la rue, code vestimentaire pour les femmes, écoliers séparés selon le sexe, etc..), c'est le devoir de tout homme libre et démocrate de se lever contre ça, quitte a interdire les minarets !

Votre apparente modération politiquement correcte n'est en fait que dimithude et lâcheté.

Écrit par : Kampfbereit | 28/01/2011

Le mot "lâcheté" vous convient fort bien Monsieur l'Anonyme! Jean-Noël Cuénod

Écrit par : Jean-Noël Cuénod | 28/01/2011

Dites moi, au lieu d'esquiver les vrais questions:

Si je vous dit que je m'appel Jean-Paul Eisenberg au 17 rue des nations, ça change quelques chose a l'opinion que j'exprime ? Rassurer vous, quelque soit mon pseudo je suis une vraie personne, qui vote notamment (vous savez, a bulletin secret, quel horreur...)

PS: Vous avez oubliez de me ramasser sur mes fautes d'orthographe, un autre truc usuel de ceux qui savent que sur le fond il sont complètement a côté et injustifiable.

Écrit par : Kampfbereit | 28/01/2011

@Johann qui écrit "Non pas épuration ethnique (et encore moins raciale), ce sont tous des slaves du sud, mais épuration religieuse : catholiques contre orthodoxes contre musulmans et réciproquement. Il est intéressant de voir que vous avez choisi d'ignorer cette dimension fondamentale des événements de la Yougoslavie."

Lorsqu'on rapporte cette formule aux faits qu'elle décrit, l'on voit qu'elle tient du jeu de mots. Certes les croates étaient "catholiques", les serbes "orthodoxes" et les bosniaques "musulmans", mais avant la guerre on avait affaire à un pays profondément laïque et très largement athée - merci Marx. De sorte que pendant la guerre les massacreurs de tous bords n'avaient vraiment pas grand chose de fanatiques -religieux-. Pour faire bref, s'il faut pointer des concepts moteurs de la volonté "d'épurer", ce sont ceux de "nationalité" et de "minorité" tels qu'ils se trouvaient employés dans la Yougoslavie des années 80.

Écrit par : k4ntico | 29/01/2011

You have raised some very meaningful points here especially with regards to politicians of today. Traditional politicians really do have a way with them.

Écrit par : PROMOTIONAL PRODUCTS | 26/04/2011

La pureté a très souvent un prix exorbitant !

Écrit par : Melanie | 29/09/2011

Et les écologistes qui ne veulent pas d'éoliennes dans le paysage sont donc des "épurateurs" énergétiques.

Écrit par : cash advance | 17/10/2011

The West must stick to its policies of religious tolerance and not fall into the trap of trying to "avenge" attrocities against Christians abroad with punitive measures against Muslims. Hopefully, as third-world countries develop and their populations receive a better standard of education, the primitive desire to "cleanse" minorites will abate.

Écrit par : Airport Guide | 20/01/2012

Les politiciens de mon pays invente de nouveaux termes ou des mots qui ne sont pas dans le dictionnaire. Mais, nous, à mesure Custom SEO Solutions
que vous avez écrit un grand article et vous devriez être applaudi.

Écrit par : Custom SEO Solutions | 08/11/2012

Les commentaires sont fermés.