28/11/2010

L’UDC amuse la galerie, pendant ce temps…

Et voilà, comme on s’y attendait, l’initiative UDC a été acceptée par la majorité des Suisses, ou plutôt des Alémaniques. Puisque ce sont eux qui tiennent le haut du pavé. C’est la loi du nombre et celle de la démocratie, rien à dire. Ou si peu. Les Romands demeurent cette quantité négligeable s’agitant à peine dans l’ombre pansue de la Mama helvétique qui nous fait ses angoisses séniles sur son tas d’or.

 

Que l’actuel Code pénal suffise amplement à réprimer les criminels étrangers ou suisses, cela n’avait pas d’importance. Il s’agissait d’exprimer les haines qu’une monstre trouille fait naître dans les cœurs repus. Rien ne sera réglé. Ni la criminalité. Ni la délinquance. Ni l’insécurité. Et les fauteurs de troubles bancaires, eux, ne risquent rien. Ils sont bien Suisses, bien propres, bien blancs. Les conséquences de leurs actes s’appellent faillites, chômages, injustices. Mais la justice ne saurait s’intéresser à eux. Et puisque la majorité alémanique du peuple avalise cette politique, alors tout va bien dans la plus triste des Suisses.

Jean-Noël Cuénod

18:46 | Lien permanent | Commentaires (21) | |  Facebook | | |

Commentaires

Oui, et il n'y a pas de raison que cela dure. Comme le discours de l'UDC est faux (criminels = étrangers), et que toutes les solutions qu'elle préconise ne sont pas efficaces, rien ne va changer. L'UDC va donc continuer à proposer ses soi-disant solutions, durant les dizaines d'années qui viennent.

Le pire, c'est qu'à l'étranger, ailleurs en Europe, ces initiatives seraient probablement acceptées par une majorité encore plus grande de la population. Seule différence : la plupart de ces pays bénéficient de cours constitutionnelles qui invalideraient ces initiatives en les taxant d'inconstitutionnelles.

Le seul vrai tort de la Suisse n'est pas avoir l'UDC, mais de ne pas avoir les institutions qui, à l'étranger, empêchent les partis d'extrême-droite de pouvoir proposer des initiatives populistes sur lesquelles ils peuvent ensuite surfer. Dommage...

Écrit par : Yves de Matteis | 28/11/2010

Pardon... il n'y a pas de raison que cela ne DURE PAS!!! ;oD

Écrit par : Yves de matteis | 28/11/2010

Cher Monsieur Cuénod,

Pouvez-vous citer l'actuel article du code pénal qui selon vous permettrait déjà d'expulser des criminels étrangers.

Quant au fait que les Romands ne seraient pas partie prenante, il faut aussi préciser que 45 % des Romands ont accepté l'initiative et que, sans les "oui" romands, elle ne serait pas passée...

Écrit par : Andrès Gomez | 28/11/2010

Quand une chose bien est faite sur un sujet qui à autant d'importance que les faillites bancaires, on fait comme Mr Jean-Noël Cuénod, bizarrement on ne parle que d'une chose, c'est à dire de la faillite bancaire! Étrange, mais tellement voulu, d'être mal intentionné !

Vive la Suisse, l'UDC, et Oskar freysinger.

Écrit par : Nadine | 28/11/2010

Quand une chose bien est faite sur un sujet qui à autant d'importance que les faillites bancaires, on fait comme Mr Jean-Noël Cuénod, bizarrement on ne parle que d'une chose, c'est à dire de la faillite bancaire! Étrange, mais tellement voulu, d'être si mal intentionné dans les propos de la part de Mr Jean-Noël Cuénod, qui n'a aucuns mérites, mais préfère se complaire dans la facilité et le pire!

Vive la Suisse, l'UDC, et Oskar Freysinger.

Écrit par : Nadine | 28/11/2010

@Yves de Matteis
Eh bien, vu de l'autre côté de la frontière, nous ne pouvons qu'envier le modèle de démocratie propre à la Suisse où l'opinion du peuple est prise en compte ! Ce n'est pas le cas chez nous, en France. Rappelez-vous le référendum sur le Traité européen - nous avions dit "non" et les gouvernants ont fait comme si on avait dit "oui";
Voyons voir si on a bien compris: Une majorité de Suisses a approuvé dimanche par référendum une proposition visant à expulser les étrangers reconnus coupables de meurtre, de viol, de trafic de drogue ou d'abus à l'aide sociale.
Sont contre, comme de bien entendu, le PS suisse, les verts, les milieux bobos bien pensants.Ce qui revient à dire qu'ils prennent la défense des étrangers reconnus coupables de meurtre, de viol, de trafic de drogue ou d'abus à l'aide
sociale !!!!

Écrit par : Alexandra | 28/11/2010

M. Cuénod,

Le score peut vous déplaire, mais avec un minimum de retenue vous comprendriez qu'après une votation, on s'incline. Et dans tous les cas, on ne commence pas à pleurnicher en prétendant défendre le pauvre Romand contre le vilain Suisse-allemand dictateur. Notez du reste que si les Romands avaient voté non à 100%, l'initiative ne serait pas passée. Avec ce genre de propos, pour éviter de monter les Suisses contre les étrangers, vous préférez monter les Romands contre les Alémaniques. J'admire, quel patriotisme, quel bon sens. Ah, mais, suis-je bête, ça fait tellement plus cool de mettre la faute sur le Suisse allemand que sur le dealer du coin.

Salutations.

Écrit par : Jean | 28/11/2010

Monsieur Cuénod,

Merci pour votre perspicacité, votre courage analytique et votre esprit synthétique. Je dois vous avouer que peu de journalistes de nos jours arrivent à respecter ou concrétiser cette capacité de distance, de vision et d'analyse. Oui, la galerie s'amuse avec la démagogie de l'UDC pendant que les truands en "cols blancs" surfe sur la mondialisation. Oui, l'UDC galvaude gravement cette précieuse démocratie suisse en se gavant d'esprit primaire, haineux, de recroquevillements et de figement.Oui c'est infiniment triste de constater comment les gens, à cause d'une mondialisation effrénée,complexe et insaisissable, sont prêts à voter même contre leurs propres intérêts (impôts) et sans connaissance du problème (étrangers criminels).

Écrit par : agnostico | 28/11/2010

Il faut être bon perdant. Nous sommes dans une démocratie, après tout. C'est par définition la majorité qui gouverne.
Je suis par contre curieux de voir comment l'UDC va faire pour actuellement mettre son plan en vigueur. Et également comment il va réagir face à la montée des hostilités, tant au niveau des immigrants que sur le plan géopolitique, que son plan va générer. En fait, je dirais que ce plan arrive trop tard pour démêler la situation sans faire de casse.

Écrit par : L'intondable | 28/11/2010

"et que toutes les solutions qu'elle préconise ne sont pas efficaces, rien ne va changer."

Alors qu'attendent les partis responsables pour trouver des solutions efficaces? Que l'udc arrive à 50% des voix? Parce qu'ils ne proposent rien. Et évidemment quand on est autiste, il ne faut surtout pas écouter les préoccupations du peuple. Non! Salaud de peuple, il faut le supprimer plutôt que de s'attaquer réellement aux vrais problèmes, et l'udc en est justement un. Mais ne rien proposer d'autre que de vomir sur l'udc ne fait pas avancer le schmilblick d'un pouce. Ca montre juste la vacuité idéologique de ceux qui s'opposent à l'udc.


"Comme le discours de l'UDC est faux (criminels = étrangers)"

Et tant que vous caricaturerez les positions de l'udc, vous vous décrédibilisez vous-même. Lisez donc ceci:


"Ce qui revient à dire qu'ils prennent la défense des étrangers reconnus coupables de meurtre, de viol, de trafic de drogue ou d'abus à l'aide
sociale !!!!"

Cette personne à tout compris.

Écrit par : Johann | 29/11/2010

"Le seul vrai tort de la Suisse n'est pas avoir l'UDC, mais de ne pas avoir les institutions qui, à l'étranger, empêchent les partis d'extrême-droite de pouvoir proposer des initiatives populistes sur lesquelles ils peuvent ensuite surfer. Dommage..."

Oui, c'est vraiment dommage de vivre dans un pays démocratique. Et dire que les bien-pensants dans votre genre passe leur temps à vomir sur les fascistes, pardon les anti-démocratiques udc. Comme quoi...

Écrit par : Johann | 29/11/2010

Oui, très triste de voir qu'autant de gens se font berner par de riches manipulateurs.

Ce qui me fait m'intéresser à étymologie de ce verbe: berner. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il semble que la ville fédérale ne soit pas à l'origine du mot.

Cela dit, il faut voir le bon côté des choses: l'Europe va certainement nous taper sur les doigts, autant pour le renvoi des délinquants étrangers que pour la question du taux d'impôt minimal. On imagine facilement Freysinger s'époumoner de façon alarmiste sur un "déni de volonté populaire". Et tous les moutons crierons au loup.

Mais la Suisse ne peut pas se passer des pays qui l'entourent, que ce soit pour les importations mais encore plus pour ses exportations. Un clash est donc à prévoir entre notre pays et l'UE. Un de plus, un de moins.

Et tant qu'on parlera de cela, on ne parlera pas du salaire de Brady Dougan ou de Daniel Vasella. Étonnamment, les moutons de l'UDC ne trouvent rien à redire là-dessus. Ils doivent tous rêver de gagner un jour à la loterie et de passer le reste de leurs vies à boire du champagne dans un jacuzzi et regarder les autres bosser. Ça colle tellement bien aux valeurs affichées du parti au bouc !

Écrit par : Fufus | 29/11/2010

@ agnostico,

Vous êtes sur le point de toucher juste, vos doigts ont juste effleuré la cause. Vous brûlerait-elle que vos doigts n'ont osé s'en approcher davantage ?

Il est normal que l'émigration des pays pauvres du Sud comme de l'Est affluent comme des torrents vers les réservoirs de richesses et d'emplois. Il est aussi normal que ces réservoirs d'immigrés attirent aussi des criminels de tout accabit. Là où il y a abondance, il y a candidats à la chance et quand les chances sont trop bien gardées pour être redistribués aux plus méritants, il y a forcément des téméraires qui vont braver les interdits pour s'en arracher un morceau.

Le problème est précisément politique, celle agressive que mène l'Union Européenne envers les pays à faible développement social et économique dans le but de s'approprier ressources naturelles et main d'œuvre très bon marché. L'Union Européenne a été construite artificiellement comme sa monnaie unique (mais là, c'est un autre débat qui ne tardera plus à revenir sur le devant de la scène avec l'effondrement des états aidés), avec un objectif évident, même si elle ne l'a jamais avoué, celui de rivaliser l'impérialisme Américain (qui n'est pas condamnable en soi), de favoriser l'industrie financière, les spéculations et la santé des grandes multinationales avant tout, de faire en sorte que ce modèle de société entre dans les mœurs des citoyens de l'Union comme étant le modèle incontournable, du néolibéralisme inéluctable comme suite logique et naturelle. Le modèle qui va régir le quotidien des petites gens, celui qui va immensément enrichir les plus riches. On a fait passer dans les esprits que les riches le méritent et non pas qu'ils aient volé, ils sont les héros de notre économie. On accompagne ces vedettes de commentaires d'experts en ceci, des analystes en cela, des journaux spécialisés consacrés à leur fortunes et à leurs trophées.. à leur sphère privées, à leurs intrigues affairistes! Exactement comme on le fait pour un Federer, un grand sportif Français, Allemand, un grand artiste etc.

Donc, l'Europe et l'appendice Helvétique sont devenus un pôle d'attraction irrésistible pour tous ces gens qui viennent de l'extérieur de sa forteresse Schengen. La Suisse concentre tous les spécimen et tous les énergunèmes, du col blanc au col bleu, du petit voyou aux tueurs à gage, du berger kurde aux commerçant asiatique de vertus, de la soubrette de l'Est à la milliardaire gâteuse, du dealer de pharmacie au vendeur d'armes sous le manteau...Et autant de substances qui font merveille autant qu'elles vous basculent dans le cauchemard.

Bien sûr, pour le mal que les travailleurs vivent ici, le remède n'est pas près d'être découvert, au contraire, on va développer le mal pour absorber le mal. On va lui donner plus de terrain comme pour diluer les couleurs pour qu'elles soient plus douces à l'oeil: "L'arc Lémanique", Savamment INTERREG. Le Développement Transfrontalier, Le Triangle d'Or Helvétique en somme, est aujourd'hui objet de délire, motif du turn over dans nos entreprises et administrations, miroir aux alouettes pour l'immobilier mais aussi pour des criminels d'un genre moins évoqué. Les promoteurs pourris qui n'ont ni patrie ni religion. On pourra difficilement les expulser, leurs racines nombreuses et tentaculaires sont profondément mêlées aux nôtres au cœur de notre économie, au cœur de notre société, siégeant parmi nos représentants dans les parlements.
On ne songera au remède qu'aux signes éventuels et improbables de grave déflagration de déflation. Pour l'instant, ce n'est pas le cas. Le caprice de l'UDC n'est qu'un caprice gérable. Il y a une marge encore immense en se comptant avec la Chine, l'Inde, la Russie et quelques pays Arabes en pleine mue qui alimentent nos banques.
Vous comprendrez que la Suisse ne tient pas à ce qu'on froisse les étrangers, riches ou pauvres, qui proviennent de ces pays. De même il s'agit d'être quelque peu reconnaissant vis-à-vis des peuples du Balkan, grâce à eux, la Suisse a acquis un statut au sein de l'OTAN et de l'ONU. Mais c'était sans se compter avec les pays Asiatiques dont on ne soupçonnait pas l'avancé spectaculaire de la chine, la reprise en main de la Russie, tous deux, pratiquant un capitalisme achevé et maîtrisé et non pas hasardeux et exploratoire comme celui que nous avons bricolé depuis un demi siècle en Occident.

La solution? Sans les UDC et leurs alliés de droite, serait de demander que la nature de cette Union Européenne soit autre que celle de la mondialisation, de la concurrence non faussée, des places boursières, des multinationales intouchables, de concentration des richesses, de la destruction des conditions de vie et d'emploi, du forçage à la consommation, du matraquage de la santé et de la pressurisation de la vieillesse de ses citoyens.
Il faudrait un peu plus de souveraineté dans la manière de vivre ensemble; dans la stratégie du quoi, comment, pourquoi et pour qui produire et qui produit; la réappropriation des instruments de répartition-redistribution des biens sociaux et culturels; d'exigence dans la formation permanente, l'éducation et les moyens d'autonomie.

C'est toute l'Europe qui est malade de ses immigrés, malade des siens et de ses hôtes délinquants parce qu'elle ne s'occupe plus des siens et qu'elle maltraite ceux qui la subissent dans leur propres pays pour vol, pillage, spoliation, exploitation etc. Elle leur prend les matières premières et agricoles au prix de la misère dérélictive; les fait travailler jour et nuit jusqu'à mort s'en suive pour gaver les nôtres d'objets futiles, de nourriture frelatée, pour nous fourguer de la camelote, des paillettes bon marché. Exactement ce qu'elle avait fait avec les pays sous-développés.

L'Union Européenne mène une politique de colonisation par l'économie et la finance. Une guerre aussi meurtrière qu'avec des canons et des bombes. Mais c'est une guerre qui tue chez soi et ailleurs sans bruit.

Écrit par : Nepotin | 29/11/2010

Par Lyonnais_du_69 le 28.11.2010 - 22:15

Voilà une mauvaise chose de faite !

- Il est regrettable d’avoir à inscrire dans la Constitution des dispositions aussi détaillées, qui devraient plutôt avoir leur place dans le Code pénal.

- Il est regrettable d’avoir à inscrire dans la Constitution des dispositions discriminatoires à l’égard des étrangers.

Il suffisait d’inscrire dans le Code pénal une liste de crimes et les conditions dans lesquelles leur auteur est automatiquement renvoyé dans son pays d’origine :
- sans aucune discrimination, y compris pour les Suisses !
Voir le dessin de Stef dans 20minutes :
http://www.20min.ch/diashow/32594/244criminels-60e91ffe74abb0c4fb3769ef3...
Merci à B12 et Vitamine..de rien !

Tant qu’à faire, autant prévoir aussi que TOUS ces criminels-là purgent leur peine dans leur pays d’origine.
Des accords bilatéraux seraient faciles à négocier avec TOUS les pays concernés :
- En offrant de prendre en charge le coût du voyage ;
- En proposant une indemnité journalière ;
- En finançant une mesure de réinsertion dans ces pays.

Un détenu coûte environ 300 francs par jour aux contribuables, sans compter le coût de construction de la prison, ni les désagréments car personne ne veut d’une prison dans son voisinage.
Sans compter les effets désastreux d’une surpopulation carcérale.

Ces accords bilatéraux seraient à inclure dans les projets de développement local.

Maintenant, aux généreux 69’950 Genevois de s’impliquer :
- en s’inscrivant comme visiteur de prison ;
- en se portant garant d’un prisonnier pour sa libération anticipée ;
- en offrant l’hospitalité à un prisonnier libéré ;
- en l’aidant pour sa réinsertion ;
- etc…

PS :
À qui devons-nous attribuer cette monstrueuse affiche ?
« NOUS SOMMES TOUS DES ÉTRANGERS CRIMINELS »

Quel lamentable auto-goal, associer « ÉTRANGERS » & « CRIMINELS » !
Suggérer un rapport avec "Nous sommes tous des Juifs allemands"
est une comparaison honteuse !

Écrit par : Lyonnais du 69 | 29/11/2010

"je suis curieux de voir comment l'UDC va faire pour mettre son plan en vigueur".

Mon cher ami, nous avons maintenant une année pour faire comprendre à tous ces votants qui ont dit OUI, qu'il faut aux élections fédérales 2011 une vraie majorité d'UDC dans les rangs du parlement pour finaliser cette loi qui sera ainsi appliquée, puisque votée par la majorité du parlement.

On ne dira plus que l'UDC ne fait rien, puisqu'elle n'aura plus les mains liées par les autres partis, voire des coups de poignards dans le dos qui seront sans effets.

Bienvenue en 2012.....année de la reconstruction de nos valeurs et principes fondamentaux! Et les étrangers qui sont venus chez nous pour ces valeurs justement seront à nos côtés et fiers de ce que nous auront pu reconquérir.

Ceux qui n'en veulent pas, peuvent toujours s'expatrier! Le soleil brille pour tout le monde sur cette planète!

Écrit par : Corélande | 29/11/2010

M.Jean-Noël Cuénod,
Encore un foi l'usage frisant le ridicule, du mot; PEUR!!!

Croyez-vous VRAIMENT que la Suisse est peuplée de poltrons et autres dégonflés?

Arriveriez un jour à tenter de comprendre les MOTIVATIONS des citoyens ayant voté DEMOCRATIQUEMENT pour une loi OBLIGEANT l'application de lois bafouées par des dirigeants laxistes?

Si vous invitez un pote, qu'il viole votre fille, tue votre belle-mère et vous vole vos biens, auriez-vous VRAIMENT envie de l'héberger à sa sortie de prison, ou de le croiser au café ou dans la rue?

Allons, un peu de sincérité!

Écrit par : Mireille Luiset | 29/11/2010

Et pour mémoire, puisqu'ils sont souvent cités...quelques articles des Droits de l'Homme:

Droits de l'Homme:
art 1
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. (ce qui n'est pas le cas pour un criminel et/ou délinquant!les criminels et autres délinquants violent cet article)

art 3 Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne. (sont concernés TOUTES les personnes résidant en Suisse et respectant les lois, notre gouvernement à un DEVOIR de préserver ces droits, les criminels et autres délinquants violent cet article)

art. 5 Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.(les victimes d'agresseurs et criminels DOIVENT être préservés!les criminels et autres délinquants violent cet article)

art. 11 1. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis. (L'initiative demande l'expulsion des criminels CONDAMNES!)

art 21 1. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l'intermédiaire de représentants librement choisis.
2. Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d'égalité, aux fonctions publiques de son pays.
3. La volonté du peuple est le fondement de l'autorité des pouvoirs publics ; cette volonté doit s'exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote.(ce qui est le cas du résultat des votations de dimanche!)

art 28 Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet. (c'est à notre gouvernement, maintenant, de faire ses preuves, les criminels et autres délinquants violent cet article)

art 29. 1. L'individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seule le libre et plein développement de sa personnalité est possible. (les criminels et autres délinquants violent cet article)
2. Dans l'exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n'est soumis qu'aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d'assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d'autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l'ordre public et du bien-être général dans une société démocratique. (les criminels et autres délinquants violent cet article)
3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s'exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies. (les criminels et autres délinquants violent cet article)

MAIS SURTOUT!

art 30 Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés. (les criminels et autres délinquants violent cet article, pas plus de commentaires! la liberté individuelle s'arrête ou commence celle de l'autre et chacun à droit à vivre en paix et sécurité)

Avant de réclamer ses droits, il faut respecter ses devoirs.

Bonne soirée

Écrit par : Mireille Luiset | 29/11/2010

Vraiment drole...

Écrit par : Cadeau unique | 30/11/2010

S'il n y a que le programme du partis socialiste pour contrer l'udc, on ne vas pas aller loin.

Écrit par : poutine | 30/11/2010

C'est tres interessant l'article..je ne savais pas...

Écrit par : registry booster | 23/03/2011

Esto es muy interesante

Écrit par : lisa | 08/05/2011

Les commentaires sont fermés.