24/11/2010

Sarkozy, la tête à l’envers

nicolas-sarkozy.jpg

Nicolas Sarkozy ne comprend décidément rien au fonctionnement des médias. Lui qui passait pour les maîtriser de façon machiavélique, il s’en est fait d’irréductibles ennemis. Comme les juges, les professeurs et tous ces corps intermédiaires qu’il méprise sans chercher à les comprendre. Des corps intermédiaires qui ne vont cesser de lui balancer des peaux de bananes jusqu’au verdict de l’élection présidentielle en 2012.

Le général de Gaulle, lui aussi, voulait établir un rapport direct entre sa personne et le peuple. Mais comparer cette grande figure à l’actuel roitelet élyséen serait par trop cruel. N’est pas de Gaulle qui veut.  D’ailleurs le Général, s’il n’aimait guère les journalistes,  ne s’abaissait jamais à les insulter. Il respectait  même ceux qui le brocardaient avec talent comme le « Canard Enchaîné » qu’il appelait « le volatile » avec une certaine tendresse.

En traitant de « pédophiles », les journalistes qui avaient osé lui poser des questions sur l’affaire de Karachi – ce qui était la moindre des choses de leur part – Nicolas Sarkozy a surtout démontré à quel point ce dossier l’affole et lui met la tête à l’envers. Et alors, le public de se demander : « S’il réagit comme ça, c’est qu’il a peur de la vérité. » Peut-être que Sarkozy n’a joué aucun rôle dans l’affaire de Karachi. Mais par ce « pétage de plomb », il a lui-même instillé le doute, bien mieux que le plus vachard des brûlots.

Cela dit, s’il a provoqué une certaine émotion dans les médias français, ce feu de bouche élyséen n’a pas non plus soulevé des torrents de fureur. Ce qui n’est pas forcément un indicateur favorable pour le président. Il a lâché une gugusserie de plus. On hausse les épaules en soupirant et on passe à autre chose. Si même ses dérapages deviennent insignifiants, le locataire de l’Elysée peut se faire des soucis quant à la reconduction de son bail.

Et voilà Nicolas Sarkozy dégradé en Berlusconi. A ce propos, ces deux intéressants personnages se sont livrés en spectacle lors du sommet de l’OTAN à Lisbonne. Voici la vidéo des duettistes.

Jean-Noël Cuénod

 

19:40 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nicolas sarkozy, silvio berlusconi, vidéo, journalistes | |  Facebook | | |

Commentaires

C'est vous la catastrophe, dit Boris Eltsine aux journalistes: Ca c'est de l'humour. C'est tout Eltsine, rusé et intelligent.

Vous êtes des pédophiles, dit Sarkozy, aux journalistes. C'est gratuit, ridicule, cela n'a aucun sens. C'est tout Sarkozy, un petit chef rancunier.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 17/12/2010

Les commentaires sont fermés.