08/11/2010

Le jour où de Gaulle est vraiment mort

 Le 9 novembre 1970, peu avant 20 h. un chêne s’abat au domaine de la Boisserie à Collombey-les-deux-Eglises. En vingt minutes, le général de Gaulle est terrassé par une crise cardiaque. Chaque Français de plus de quarante ans se rappelle aujourd’hui ce qu’il faisait au moment où la nouvelle de sa mort a frappé ses oreilles. Il en va ainsi de tous les grands moments historiques.

 degaulle.jpgPour Le Plouc, le jour où Charles de Gaulle est vraiment mort remonte au 8 janvier 2008. Nicolas Sarkozy organise alors sa première conférence de presse à l’Elysée. Impressionné, Le Plouc a mis son plus beau costume pour ne pas trop faire tache sous les ors et les lustres de la grande salle de l’Elysée.

 

Il imagine l’imposante silhouette du Général donnant ses célèbres conférences de presse menée de main de maître. C’est là que le fondateur de la Cinquième République, avec un art consommé du théâtre, a expliqué comment il allait sortir la France de son cauchemar algérien, pourquoi lui, l’homme de la France Libre, se dressait contre l’allié américain et comment il entendait faire de la France une puissance nucléaire.

 

Mais voilà Le Plouc tiré de sa rêverie dans les altitudes. Entre deux tics d’épaule, le président Sarkozy lâche cette sentence: « Avec Carla, c’est du sérieux ! »Sarkocarla2.jpg

 

La vraie rupture était consommée. Passant du théâtre classique à la discothèque, la grandeur de la France devenait une vieille lune.

 

Jean-Noël Cuénod

20:49 | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : de gaulle, général, nicolas sarkozy, carla bruni-sarkozy | |  Facebook | | |

Commentaires

Laissons de côté le médiocre Sarkozy et souvenons-nous à cette heure de remémoration de cette scène au cimetière de Collombey. Face à la tombe où il vient d’enterrer sa fille Anne, trisomique, il relève sa femme effondrée devant la fosse :
- Relevez-vous, Yvonne, ne pleurez pas, aujourd’hui notre petite est devenue comme les autres.

Quelle phrase ! Quels mots ! Quelle grandeur ! Pauvre Sarkozy.

Écrit par : Jean Romain | 08/11/2010

" Mais voilà Le Plouc tiré de sa rêverie dans les altitudes. Entre deux tics d’épaule, le président Sarkozy lâche cette sentence: « Avec Carla, c’est du sérieux ! » "

Oui, c'est aussi ce qu'en aviation on appelle un trou d'air !

Grandeur et décadence ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 08/11/2010

J'ai 33 ans et je ne vous est pas connu de mon vivant,mais pour moi vous représentez tous ce qui a de meilleurs en France,vous nous avez dit un jour que pour la France il ne fallait jamais baisser les bras,et pourtant le dernier de vos successeur qui va vous rendre hommage demain est un traître de la pire espèce,il à vendu votre France-notre France-,lui il à baisser les bras,indigne,ignoble.

Écrit par : yan2a | 08/11/2010

Bonjour Monsieur Cunéod,

je voudrais vous demander quelque chose...Est-il possible de connaitre votre adresse e-mail ?

Olivier

Écrit par : Bailly Olivier | 09/11/2010

Chez nous en Suisse nous avons aussi un très grand homme.
Quand pourra-t-on lire dans les journaux "Bal tragique à Martigny !".

Écrit par : Benoît Marquis | 09/11/2010

Atteint d’une bougeotte aiguë le Croquignol octodurien ne risque pas de passer de vie à trépas dans un bal, mais peut-être dans le crash d’un avion de ligne.

Écrit par : Sandra | 11/11/2010

Les commentaires sont fermés.