20/08/2010

L'ETOILE

Toujours en vacances, Le Plouc vous offre ça.

 

 

L'ETOILE

 

 

 

Notre vie suit

      Le long chemin des nombres

      Invisible et lumineux

      Caravane dirigée

      Par la sagesse du fou

      Dont le cœur est un sextant

 

      D’oasis en mirages

      Elle touche au but

      Et saura que l’oasis

      Est devenu mirage

      Et le mirage, oasis

      Vérités des vérités :

                                                                                                       L’Eternel présent.

                                                            Jean-Noël Cuénod

19:46 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Mais un mirage n'est que le reflet dans l'air de l'oasis. Il est bien, votre poème, Jean-Noël, mais j'aurais pensé que la fin donnerait une image plus glorieuse de "l'éternel présent". Par exemple, un temple, un sanctuaire, qui est le reflet d'une oasis céleste. Le but des caravanes, dans le désert, est d'ailleurs souvent La Mecque. L'oasis, c'est juste une étape. Même les villageois qui y vivent n'y vivent pas éternellement! Ce n'est pas le paradis sur terre. Je sais que vous êtes par principe opposé aux images trop belles, mais enfin, ici, les images que vous créez me semblent moins intenses que le sens que vous y mettez.

Écrit par : RM | 21/08/2010

(D'ailleurs, un jour, face à la cathédrale de Milan, j'ai pensé: on dirait une étoile placée sur terre et pétrifiée! Cela convient à votre titre, mais l'oasis, je ne suis pas sûr.)

Écrit par : RM | 21/08/2010

Les commentaires sont fermés.