30/03/2010

Politique sur canapés : L’UMP bat le PS

miamsaumon.jpg

« Le Plouc, la gauche caviar n’est plus ce qu’elle était. Plus du tout. » Envoyé par la boutique parisienne de la Tribune de Genève et 24 Heures aux sièges de l’UMP et du PS, mon collègue Mathieu van Berchem a dans la glotte ce spasme enroué que provoque la nostalgie. La défaite des socialistes aux dernières élections régionales se révèle sans appel, ni pourvoi en cassation. Alors que l’UMP, elle, triomphe et met les bouchées doubles.

 

A l’issue de ce duel sur canapés, émanation superstructurante de la lutte des toasts, on comprend pourquoi le Parti socialiste a choisi la rue de Solférino pour y faire son siège. Il fallait cette bataille terrible   qui a donné au Genevois Henri Dunant sa vocation humanitaire pour symboliser la déroute rose.

 

 Mathieu van Berchem a contemplé ces buffets de la gauche unie avec l’ébahissement de Fabrice à Waterloo : sur les nappes froissées ne subsistaient plus que quelques bâtonnets de céleri mou, de carottes tièdes ainsi que divers reliefs indéterminés à la biotitude décourageante. On sent que les verts ont passé par là. Certes, les roses ne sont plus rouges depuis longtemps, mais cela doit-il excuser ce blanc infect au goût de carton imprimé ?

 

A cette image de la déroute, a succédé  celle, rayonnante, de la droite. Rue de la Boétie, au siège de l’UMP, le contraste est éblouissant. Sur des nappes bien blanches et plissées au fer, s’étalent des canapés au saumon d’une fraîcheur sibérienne. On dirait que le porte-parole Lefèvre vient de les pêcher avec ses grosses bottes dégoulinantes de varech. Un porte-parole s’est fait pour donner le thon, non ? Surtout quand on se coiffe, comme lui, avec la raie au milieu du crâne.

 

A ce saumon sarkozyen ! Mathieu n’en est pas revenu. Sarkozy, non plus d’ailleurs. Mais lui, c’est pour d’autres raisons. Et ce tarama onctueux comme un discours de Xavier Bertrand transformant les gifles des électeurs en claques d’applaudissements ! Et ce champagne qui coulait à flot à mesure que les résultats électoraux jaillissaient comme des voies d’eau ouvertes dans un paquebot en perdition !
Encore quelques performances comme celle-là, et l’UMP pourra ouvrir un restaurant haut de gamme, afin de recevoir du guide Michelin, ces étoiles que les électeurs lui ont refusées.

Jean-Noël Cuénod

LA VIDEO DES MILITANTS UMP MECONTENTS

L'UMP réserve ses petits fours à tomber par terre aux journalistes et aux dirigeants. Le militant de base du parti sarkozyste, lui, n'a pas le droit de salir de ses croquenots crottés les beaux tapis du siège.

 
les militants UMP grognent devant le siège du parti
envoyé par streetpress. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

23:21 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

Commentaires

Il semblerait que les correspondants politiques de la tdg. et de 24h. soient devenus des critiques gastronomiques. J'espère seulement que vous n'avez pas trouvé la soirée électorale trop longue et que cette chronique "les repus de la république" était agréable. Je me dis régulièrement "l'humour et la dérision sont des choses qui disparaissent" que les bâtonnets de céleri mou, les carottes tièdes, le saumon sarkosien et le tarama me pardonnent.

Écrit par : graindesel | 23/03/2010

J'ouvre le lien : " Politique sur canapés : L’UMP bat le PS " ... et découvre la photo ...

Eclat de rires ! Merci pour ces clichés !

" Sur des nappes bien blanches et plissées au fer, s’étalent des canapés au saumon d’une fraîcheur sibérienne. "

Et pourquoi lésiner avec du saumon à l'UMP ? Quand je pense que votre confrère Pascal Décaillet évoquait, dans l'un de ses récents billets consacré à la réélection de René Longet à la tête du PS genevois, "la saveur d'esturgeon" censé - selon lui - garnir désormais le quotidien des notables de notre PS cantonal.
Alors si le PS genevois peut s'offrir des oeufs d'esturgeons, l'UMP sarkozienne pourrait au minimum servir du caviar à ses invités de la presse pour fêter dignement son éclatante victoire. Et tant pis pour le budget déficitaire, on ne gagne pas tous les jours avec un pareil score ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 23/03/2010

Ouarf, ouarf ! ;)

Sera-ce désormais une tactique payante que d'offrir une collation toute pourrite afin de gagner des élections ? Si oui, il m'est d'avis que l'UMP n'est pas prête de se relever.

Écrit par : Fufus | 24/03/2010

Le PS français perdrait au niveau "canapés"?

Encore faut-il savoir de quels canapés on parle!... Dans certains cas DSK a prouvé que c'était lui le meilleur sur ce plan!... Et si, sur ce plan il a pris "UMP", il ne s'agit que d' "Un Magnifique Panard" !

Écrit par : père Siffleur | 24/03/2010

Les commentaires sont fermés.