07/03/2010

Kadhafi, la Suisse et la "Tribune": remettre la mosquée au milieu de Tripoli

Que les choses soient d’emblée éclaircies. Aucun collègue de la « Tribune de Genève » n’a demandé au Plouc de pondre ce billet. Qui ne représente nullement l’avis de sa rédaction. Le Plouc écrit en son nom. Et en son nom seul.
 Ces précautions oratoires étant prises, Le Plouc fait part de son effarement devant l’inversion des valeurs qui caractérise les récents développements de l’affaire Kadhafi contre Suisse.

 

Tout d’abord, la Ligue arabe – manière de confédération des pétropotentats – traite officiellement la Suisse de « raciste ». Et pourquoi la Suisse serait-elle « raciste » ? Parce que des policiers genevois ont interpellé le couple Kadhafi junior. Pourquoi le rejeton de l’Hirsute des Sables et sa femme ont-ils été interpellés ? Deux domestiques ont porté plainte contre eux après avoir été maltraités. De quelles nationalités ces domestiques victimes des brutalités kadhafiennes sont-ils les ressortissants ? De la Tunisie et du Maroc. Résumons-nous : selon les pétropotentats , la Suisse est raciste parce que des policiers genevois ont volé au secours de deux domestiques arabes !
Prêter main-forte à  de simples domestiques au lieu de se prosterner devant les puissants, voilà ce qui s’appelle être raciste dans la novlangue de la Ligue arabe.

 

Venons en maintenant aux accusations qui pleuvent contre la « Tribune de Genève », « coupable » d’avoir publié des photos du fils Kadhafi après son arrestation. Comme d’aucuns marchent sur la tête dans cette affaire, il convient de rappeler des évidences d’une outrageante banalité : un journal informe. Et il informe par le texte et l’image. L’interpellation du fils du tyran de Tripoli constitue une nouvelle d’intérêt général que l’on ne saurait contester – à moins d’en revenir aux critères journalistiques de la « Pravda ». Dès lors, de l’humble avis du Plouc, la « Tribune de Genève » n’a pas à s’excuser d’avoir fait son travail.

Il est temps de remettre la mosquée au milieu de Tripoli, là où règne l’un des dictateurs les plus indignes de la planète. Et ceux qui le soutiennent feraient bien de se rappeler cet adage : qui se ressemble s’assemble.

Jean-Noël Cuénod
Simple Plouc

14:00 | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook | | |

Commentaires

Ce n'est que la pointe de l'iceberg.... Une mosquée au milieu de la Suisse pour ne pas dire du monde serait leur nouvelle revendication.... en tout cas ils y travaillent?!!!!!

Écrit par : Patoucha | 07/03/2010

Parce que vous estimez que publier une photo anthropométrique d'un individu quelque il soit est de l'information, je vous signale simplement que des photos de ce triste sire étaient disponibles dans les agences de presse, cette publication n'a rien apporté dans cette affaire sinon un coup de pub à la TdG. Puisque c'est de l'information, je propose que TOUTES les photos de personnes arrêtées soient publiées par les journaux, il n'y a pas deux poids, deux mesures et je suis sûr que les personnes dont les bobines seront affichées pour par exemple ivresse au volant, gros excès de vitesse, accident grave avec victimes + tous les autres gros délits qui se produisent régulièrement et qui les envoient à Champs Dollon seront de mon avis.

Écrit par : Graindesel | 07/03/2010

Bien que je sois complètement d'accord avec vous sur la première partie de votre réaction concernant la ligue arabe je trouve, ne vous en déplaise que la publication des photos du fils Kadhafi ne se justifiaient en rien malgré les tentatives d'explications désespérément oiseuses de votre rédacteur en chef.
Intérêt général, mon oeil! Cet article relevait tout au plus de la presse de boulevard, d'un pseudo sc-oups... pour augmenter le tirage.
Pour ma part, accepter de publier une photo d'un prévenu parvenue illégalement dans vos mains de qui que ce soit d'ailleurs au nom du soi disant sacrosaint droit à l'information relève de la malhonnêteté intellectuelle.
Ce que je regrette le plus c'est que la Tribune ait donné du grain à moudre à ce dictateur pour rien...parce qu'avouez, cet article, il était nul.

Un autre Plouc.

Écrit par : cloc | 07/03/2010

Comme tout le monde ou presque je peux être d'accord avec la première partie de votre billet.

Par contre la deuxième partie montre, une fois de plus, qu'il est impossible, dans ce pays, de toucher à la presse. On peut tout critiquer, on peut se moquer de tous, politiciens aussi, poliiciens surtout, mais toucher à un journaliste, quelle horreur. Toute la profession se rebiffe et vous traite de nabot qui ne comprend rien à rien.

On nous rabâche toujours les mêmes arguments : la liberté de la presse, le droit à l'information. C'est vrai que J'AI LE DROIT D'ÊTRE INFIORMEE, mais que m'apporte la vision de la photo sortie des dossiers judiciaires d'Hannibal Khadaffi ? Peut-être une satisfaction plus ou moins malsaine de penser que cet ignoble personnage est sous les verrous. Mais il me semble que le rédacteur en chef d'un grand quotidien a d'autres responsabilités, et qu'il pouvait se douter que la publication de cette photo ne pouvait que jeter de léhuile sur le feu ? Est-ce ce qu'il cherchait ? Je vais finir par le croire. Ainsi il pourra continuer à publier des pages sur nos autorités incapables de négocier convenablement pour résoudre ce problème.

Écrit par : gamine | 07/03/2010

c'est mi-mi ça: remettre la mosquée au milieu de Tripoli...

non mais plouc,

t'as pas oublié les centaines de mille de musulmans vivant en France ni les Kosovars ou albanais établis en Suisse,
qui ont les tripes à l'air juste parce qu'ils ne savent plus à quel minarêt se vouer,
dans le pays où ils touchent leur salaire,
hein?

t'as pas non plus oublié la position de la ligue arabe, ni celle des musulmans au sein du conseil des droits de l'homme de l'ONU, hein?

Juste au cas où.
à ciaò bonsoir dans tes soirées parisiennes, Plouc

Écrit par : na...ya! | 07/03/2010

Un journal informe, certes. Et il était conforme à la mission de la presse que de couvrir l'"affaire"de l'arrestation du fils Kadhafi et de rendre compte de ses suites. Il y avait en effet un intérêt public à faire savoir qu'à Genève la loi est la même pour tout et qu'elle est appliquée même aux fils de dictateurs.

Personne ne le conteste, même si la Tribune, mélangeant allégrement les contextes, fait semblant de croire le contraire avec la plus parfaite mauvaise foi.

Par contre, la publication des photos d'identité judiciaire est tout simplement injustifiable. Il s'agit de documents confidentiels, internes au dossier de police, auxquels même la justice n'a pas accès.

Aucun intérêt public ne permet de justifier cette publication illégale, qui n'apportait rien au débat, les faits pertinents ayant déjà été portés à connaissance du public et des photos "ordinaires" du prévenu publiées à plusieurs reprises.

D'ailleurs, il est intéressant de constater que Monsieur Cuénod, comme le rédacteur en chef de la Tribune, ne le fait pas non plus. Ces messieurs parlent de l'intérêt du public à être informé de l'interpellation mais ils ne justifient jamais en quoi la publication de CETTE PHOTO LA était nécessaire à la réalisation d'un devoir d'information que nul ne conteste.

Pourquoi ne le justifient-ils pas? La réponse est simple et sans doute le savent-ils parfaitement au fond d'eux-mêmes. Parce que c'est injustifiable.

Écrit par : mirkanova | 07/03/2010

Cela dit, si Monsieur Cuénod voulait bien m'expliquer sur son blog en quoi, je le redis, la publication de CETTE PHOTO LA était un élément indispensable du devoir d'information de la presse, je serais toute ouïe. Mais il me semble que s'il y avait une réponse à cette question nous l'aurions déjà entendue...

Écrit par : mirkanova | 07/03/2010

@mirkanova, pourquoi ce pseudo à consonnance russe?

si votre pseudo se réfère à votre historique, vous connaissez sûrement quelque peu les méandres de l'exercice du pouvoir politique dans le cadre de gestions corrompues

votre question semble pour le moins hypocrite et revenant à son point de départ,
reste impotente à faire avancer votre schmilblick

Écrit par : na...ya! | 07/03/2010

Monsieur Cuénod,

Force est de constater que vous vous faites une bien piètre idée de votre métier de journaliste quand vous confondez information et sensationnalisme, un sensationnalisme alimenté qui plus est par le vol de photos. Est-ce de cette manière qu'est défendue de l'éthique dans votre profession? Pouvez-vous aussi nous rappeler à quelle date ces photos ont été publiées? Rapidement après l'arrestation peut-être?

Et pourriez vous nous expliquer quelle est l'information contenue dans ces photos?

Quand votre rédacteur en chef déclare que les Khadafi n'ont pas le monopole de l'humiliation, il indique clairement que la publication de ces photos ne visaient pas la sacro-sainte "information", mais l'humiliation du prévenu. Quand est-il de l'éthique?

Pourquoi votre journal, par souci d'"information" "par le texte et par l'image", n'a-t-il pas publié les photos de M. Stern dans sa combinaison de latex? La réponse me semble évidente, mais vous n'avez pas eu ce souci à l'égard d'un arabe. Doit-on soupçonner votre journal de racisme?

Merci de votre attention.

Écrit par : Gérard | 07/03/2010

A force de taper sur la publication des photos, on oublie le plus important: nous sommes attaqués par des États racistes qui nous accusent de racisme! Et l'on vous dit: "oui, mais la faute est quand même à la Suisse!" Mais ce sombre "Moj('098745"
de Lybie a commencé tout son cirque avant la publication des photos. Alors, les critiques, arrêtez d'apporter votre appui à un dictateur!

Écrit par : Hakim | 07/03/2010

Quoiqu'il en soit des tribulations de la politique internationale,
des manipulations des informations médiatisées,

On est d'accord pour dire
que ce n'est pas à la TDG de porter le chapeau

Écrit par : na...ya! | 07/03/2010

@Hakim : A votre avis l'information c'est quoi, certainement pas ce genre d'infos. Personne ne dit que c'est la faute de la Suisse, mais une photo d'identité judiciaire jetée en pâture pour faire augmenter les tirages, c'est illégal et même punissable légalement. Et je ne parle pas de le la personne qui a transmis ce document, il devrait être fichu dehors avec perte et fracas et en publiant aussi sa photo. La protection des informateurs de la presse ne sert que lorsque cela sert cette même presse, surtout quand ils font des conneries.

@na...ya : Personne n'obligeait la tdg à publier cette photo illégale et quand on veut donner une leçon de morale à un dictateur, on s'assure de ne pas être en contradiction avec la loi. Le réd en chef aurait mieux fait de ce taire plutôt que de parler d'humiliation nationale, il a perdu une belle occasion de se taire.

Écrit par : Graindesel | 07/03/2010

des sels toxiques dans le cholestérol

Écrit par : na...ya! | 07/03/2010

@na...ya : ????????? des paroles qui ne veulent rien dire!!

Écrit par : graindesel | 07/03/2010

c'est du sel, rien que des grains de sel,
pas des paroles, hein?

Écrit par : na...ya! | 07/03/2010

HS Hakim je viens de poster l'historique de l'Algérie sur "par collectif dans Clandestin" Bonne lecture! :)

Écrit par : Patoucha | 07/03/2010

Les rodomontades de la Ligue arabe ont été rapportées par l'agence italienne "ANSA", laquelle ne semble pas avoir reflété fidèlement les délibérations de cette "respectable" assemblée ???

Toutefois si la Suisse a réellement été traitée de pays raciste lors de ce conclave, il faudrait prendre ces accusations pour ce qu'elles sont : éructations et borborygmes ...

Jean-Noël Cuénod a parfaitement raison de rappeler la genèse de l'affaire en mentionnant les nationalités respectives des deux domestiques maltraités, tunisienne pour l'une, marocaine pour l'autre. Il a raison, car les deux pays dont les deux plaignants sont ressortissants, ont siégé à cette assemblée de la Ligue arabe et leurs représentants ont bêlé en coeur.
Ils se sont alignés derrière l'autoproclamé "Roi d'Afrique" en pointant la Suisse du doigt. Ils ont fait preuve d'amnésie en oubliant de citer les victimes initiales de cette triste affaire : leurs propres compatriotes !

N'est-ce pas le rôle d'un pays que de défendre les intérêts de ses ressortissants à l'étranger lorsqu'ils sont maltraités ?

Et bien non, pas pour la Tunisie, ni pour le Maroc !

En juillet 2008, alors que les deux domestiques n'avaient pas encore retiré leur plainte à l'encontre d'Hannibal, le journal francophone marocain "Le Matin", sous la plume d'un journaliste dont j'ai oublié le nom, s'en prenait déjà à la Suisse et surtout à l'avocat genevois des plaignants en l'accusant de vouloir faire de l'argent sur cette affaire et en déformant les faits. Sollicité à plusieurs reprises par la "RSR" pour étayer ses propos à l'antenne, ce "plumitif" s'est toujours défilé. Dans ses articles, l'homme n'a jamais fait la moindre allusion à la maltraitance infligée par l'engeance kadhafienne à son compatriote. C'est dire la valeur d'une vie humaine en Afrique du Nord !

Lien vers "Le Matin" de Casablanca : http://www.lematin.ma/

Concernant la publication des photos, La Tribune aurait peut-être été mieux inspirée en passant la "patate chaude" à son confrère le "Blick" qui joue dans cette catégorie de journalisme ...

Mais il est vrai qu'on est plus malin après qu'avant, et puis c'est un magnifique prétexte pour Kadhafi, jamais à court d'arguments, même des plus indignes !

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 08/03/2010

J'ai retrouvé un des articles publiés par "Le Matin" de Casablanca où Me François Membrez, défenseur des deux plaignants, est attaqué dans le journal marocain :

http://www.lematin.ma/Actualite/Journal/Article.asp?origine=jrn&idr=110&id=96580

Le journaliste en question s'appelle Hassan Alaoui.

Lisez cet article qui vaut de l'or en matière de transgression des faits et de manipulation de l'information !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 08/03/2010

Messieurs,

êtes-vous sûr qu'un cliché anthropométrique, en soit, est illégal. Je ne croit pas.

Aussi je ne suis pas sûr non plus que la diffusion de celui-ci soit illégale.

Seul a un caractère illégal la soustraction du dit cliché des locaux de la police. Mais même là c'est a démontrer.

Et quant à l'humiliation d'un certain Kadhafi Junior, il s'est humilié lui-même en maltraîtant son personnel. Et pour l'atteinte à l'honneur du clan Kadhafi, vous me permetterez de douter qu'ils en aillent un.

Bon débat

Riri qui fait du rififi

Écrit par : Riri Rififi | 08/03/2010

@ Riri Rififi

Un cliché anthropométrique est légal. Sa diffusion par un fonctionnaire est illégale. Quant à la diffusion de celle d'Hannibal par notre journal préféré elle est illicite.

Pourquoi ?

Parce que l'article 28 du code civil suisse pose le principe de l'interdiction de l'atteinte à la personnalité des êtres humains, même de ceux qui sont pas très recommandables.

Certes, un intérêt public ou privé prépondérant et légitime peut permettre de passer outre. Mais dans ce cas il n'y a pas d'intérêt public, pas d'intérêt privé légitime.

L'absence d'intérêt public est clair, Dominique Von Burg, journaliste et spécialiste en éthique et déontologie de la presse, a exprimé de fortes réserves et les lecteurs de la Julie n'en pensent pas moins.

Au passage, je vous donne un lien sur le vrai visage de Vieillard puisqu'il censure toute critique sérieuse.

http://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2010/02/25/ligne-bleue.html#comments

Salutations

Écrit par : CEDH | 08/03/2010

@na...ya : hein?

Écrit par : graindesel | 08/03/2010

@CEDH

Merci pour l'info. Je me doutais bien des tenants et aboutissants en matière du droit.

En ce qui concerne l'article 28 du code civil suisse, vous en conviendrez, il s'agit d'une question d'interprétation. Car le principe de l'interdiction de l'atteinte à la personnalité des êtres humains sous-entend une dimension humaine, or j'ai beau chercher, je ne trouve pas la moindre parcelle d'humanité dans la chose que l'on désigne par l'étiquette "hannibal kadhafi".

D'ailleurs, vous le savez déjà j'en suis sûr, j'ai adoré le pavé dans la marre que nous journal préféré n'a pas manqué de lancer. Bravo.

Riri qui fait du rififi

Écrit par : Riri Rififi | 08/03/2010

@riri rififi

Eh non, mon cher riri rififi, cette homme est un être humain et son papa aussi.

D'ailleurs, s'il n'était pas un être humain vous ne pourriez pas même penser lui reprocher d'avoir transgressé le code pénal, ce privilège est celui des humains.

Un peu de cohérence mon cher riri rififi.

Écrit par : CEDH | 09/03/2010

@CEDH

En ce qui me concerne je ne lui reproche que sa violence envers deux personnes. Cela de la même manière que je reprocherai à un pitbull sa violence envers deux être humains.

Et d'ailleurs vous le savez bien le pitbull risque de se voir condamné à mort pour le risque de récidive qu'il représente pour les être humains. Il devrait en être de même en ce qui concerne l'hannimal "kadhafi".

De plus je n'ai abordé le sujet du droit qu'en ce qui concerne les actes de mon journal préféré.

Et tout comme moi vous savez qu'un animal peut se sentir humilier...

Bien à vous

Riri qui fait du rififi

Écrit par : riri rififi | 09/03/2010

Les commentaires sont fermés.