30/11/2009

L'après-minaret (1)Kouchner, la réponse bête à l’initiative bête et méchante sur les minarets

Les intégristes pseudo-évangélistes et l’extrême droite suisse doivent exulter. Non seulement, leur initiative délirante sur les minarets a triomphé dans les urnes, mais encore la déclaration du ministre français Bernard Kouchner émise sur les ondes de RTL apportera de l’eau à leur moulin à mensonges.  Elle se révèle, en effet,  d’une rare balourdise.

  Tout d’abord, le chef de la diplomatie de la République voisine se déclare «un peu scandalisé » par le vote suisse. Reste à savoir ce que signifie être « un peu scandalisé ». Peut-on l’être moyennement, à peine, à la folie ? La suite est aussi consternante :

 "Elle est négative pour ce qui concerne les inquiétudes même des Suisses parce que si on ne peut pas construire de minarets, cela veut dire qu'on opprime une religion. J'espère que les Suisses reviendront sur cette décision assez vite. C'est une expression d'intolérance et je déteste l'intolérance.  La construction de minarets n'est pas grand-chose. Est-ce que c'est une offense dans un pays de montagnes qu'il y ait une construction un peu plus élevée ?"

A Strasbourg et à Marseille, la communauté musulmane a renoncé à prévoir l’érection d’un minaret à leur future grande mosquée, à la suite de pressions politiques. Cela signifie-t-il que l’islam est également opprimé à Strasbourg et à Marseille ?

Ce qui est condamnable dans cette initiative, ce n’est pas qu’elle opprime une confession – la liberté de culte n’est pas remise en cause par ce texte – c’est le caractère gravement discriminatoire qu’elle comporte, avec tous les relents racistes que cela signifie. En parlant d’  «oppression» là où il n’y en a pas, ce ministre donne des arguments à l’extrême droite et créé un faux problème qui occulte les véritables enjeux de cette votation. Quant à la comparaison entre les montagnes et les minarets, elle relève du ridicule le plus achevé.

Mais le plus grave n’est pas là. Si Bernard Kouchner n’engageait que sa propre personne, ce genre de déclaration à l’emporte-pièce ne serait qu’un bruit de bouche sans conséquence. Mais il parle en tant que ministre des affaires étrangères et sa parole engage tout le gouvernement français, le président Sarkozy y compris. Dès lors, lorsqu’il réclame à la Suisse qu’elle revienne sur son vote, c’est le gouvernement d’une puissance voisine qui s’introduit dans notre processus démocratique.

Ce faisant, ce ministre délégué à la maladresse offre un argument en or à l’extrême-droite qui va crier une fois de plus à l’agression contre notre indépendance.
Après ses propos outranciers contre la Suisse dans l’affaire Polanski, l’homme qui a inventé le droit d’ingérence ferait bien de s’appliquer un autre droit : celui de se taire.


Jean-Noël Cuénod

 

12:45 | Lien permanent | Commentaires (30) | |  Facebook | | |

Commentaires

"Ce faisant, ce ministre délégué à la maladresse offre un argument en or à l’extrême-droite qui va crier une fois de plus à l’agression contre notre indépendance."

Et pourquoi n'y aurait-il que l'extrême droite à s'insurger contre cette ingérence? Vous le faites aussi... à votre manière. Décidément vous faites une fixation.


"C'est une expression d'intolérance et je déteste l'intolérance."

Tiens donc! Quand donc a-t-il détesté l'intolérance massivement pratiquée par les pays musulmans?

C'est un guignol. On la savait déjà depuis l'affaire Polanski.

Et les musulmans en Israël, ils ont le droit de construire des minarets? Ils ont le droit de construire des mosquées? Je n'ai pas la réponse. Qui peut me renseigner?

Écrit par : Johann | 30/11/2009

Oui, Kouchner se fait vieux. Relever l'intolérance des pâtres de la montagne, avec le Schabziger et l'Emmenthaler, relève de la médiocrité.

Depuis l'affaire de Polanski, il doit détester le pays des vaches, des montres et du chocolat.

*M. Jean-Noël, je cite mon article dans le Temps: "prier oui, mais sans minarets" et continue avec:
rollin Wavre, permettez-moi de reproduire votre excellent texte qui exprime tout à fait mes pensées:
"Il y a plusieurs manières de voir et de vivre l'Islam. Après le vote de ce dimanche, il est d'autant plus important d'aider les musulmans modérés à mener leur combat pour renforcer un Islam d'Europe ou de Suisse qui soit pleinement compatible avec les principes intangibles de notre démocratie. Un combat qui est avant tout interne à l'Islam.

Tant l'UDC et les promoteurs de l'initiative que les tenants d'un Islam intolérant et discriminant pour la femme par exemple se renforcent les uns les autres dans leurs postures de combat. De l'antagonisme ils font leurs slogans, leurs prêches et leurs exclusions. Il faut que le bon sens et la connaissance de l'autre l'emportent mais en évitant l'angélisme avec lequel la gauche traite trop souvent ces thèmes".

Écrit par : Etoile de Neige | 30/11/2009

"Beaucoup mieux seul qu'avec des sots", disait la Fontaine dans sa fameuse fable http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/oursamat.htm

Écrit par : Sami Aldeeb | 30/11/2009

Et si nous parlions de la pluie et du beau temps, car la polémique n'a jamais rien résolu.
Aussi, je cite un texte, qui pourrait cadrer dans ce contexte, de Boubil et Schönberg de l'opéra "Les Misérables":
"A la volonté du Peuple et à la Santé du progrès, remplis ton coeur d'un vin rebelle et à demain, ami fidèle, si ton coeur bat aussi fort que le tambour dans le lointain, c'est que l'espoir existe encore pour le genre humain" !

Écrit par : Etoile de Neige | 30/11/2009

Vous êtes incroyable, Cuénod ! Voilà un ministre des Affaires étrangères d'un pays qui est le vôtre, d'un parti qui est le vôtre et qui dit la même chose que vous, et vous l'agonisez ! On a l'impresssion que vous ne savez tout simplement plus quoi écrire...

Écrit par : Géo | 30/11/2009

Une vote symbole qui ne blesse qu'amour-propre ne saurait se comparer à ça:

"Une jeune Soudanaise de 16 ans, de confession chrétienne, a été condamnée, le 21novembre, à 50 coups de fouet, qu'elle a reçus immédiatement, pour avoir porté une jupe jugée «indécente», en application du code pénal soudanais, largement inspiré par la charia, la loi islamique"

Et là le silence a été assourdissant! Honte à tous

Écrit par : Leduc | 30/11/2009

"Est-ce que c'est une offense dans un pays de montagnes qu'il y ait une construction un peu plus élevée ?" .
Effectivement, c'est vrai que un peu ballot de la part d'un ministre des affaires étrangères ce genre de commentaire!
Donc a priori les pays plats et sans montagne ne seraient pas concernés..

Écrit par : Patrick Nouhailler | 30/11/2009

Avec raison, certaines porteuses de la parole critique en milieux féminins islamiques, en Suisse, ont fait remarquer que seules quelques familles - et non des moindres sur le plan du respect des prescriptions légales internes, réclameraient des minarets et que les autoriser pourrait donner à ces dernières des armes pour exiger toujours plus de leurs ouailles.
Les mêmes femmes recommandaient donc de voter pour l'initiative anti minarets et d'aucuns, parmi les intellectuels, ne peuvent, de ce point de vue, que les entendre et se réjouir avec elles aujourd'hui. Mais... ce n'est sans doute pas ainsi que s'est bâtie la motivation des "rejetant".
Seulement, ceux-là...pour être tout à fait cohérents avec leur idées, devraient - signe ostentatoire pour signe ostentatoire - travailler désormais à la démolition des clochers de nos villes et de nos villages.
Sans doute que certains voisins de ceux-cis leurs en sauront gré, qui chaque dimanche matin sont - par lesdites cloches - réveillés !
Au fond, les Israélites s'en sortent mieux : point de clocher, ni d'éminence, hors une colonne de fumée ou de feu... sur lesquelles on ne peut avoir prise !

Stone

Écrit par : Peter Stone | 30/11/2009

Kouchner va -t-il lire votre message ?
vous devriez le lui envoyer ainsi il saura ce qu'un suisse pense de lui .
je suis outré qu'un ministre des affaires étrangères puisse s'exprimer ainsi sur la manière démocratique que les suisses ont accepté un référendum.
mais la France est hostile à toutes expresions de ses concitoyens voir le traité de Lisbonne modifié imposé alors qu'un an avant le peuple l'avait refusé

Écrit par : schön | 30/11/2009

Ce n'est pas la première fois que la FRANCE s'immisce dans les affaires de la petite SUISSE.

Mais nous sommes un peuple souverain et c'est le peuple qui décide. Non JUSTE UN PRESIDENT et sa cour de courtisans. Pauvres français, qui ont juste le droit de se taire et d'entendre jour avec jour quand c'est pas heure après heure la même rengaine politico-politicienne, avec les mêmes personnages. Ils sont tellement prévisibles et leurs discours toujours les mêmes. Barbants.

La Suisse doit dire STOP à cette ingérence. Entre autres une initiative va être lancée pour le secret bancaire suisse. Et le peuple se prononcera.

La FRANCE quant à elle devrait s'occuper de leur propre administration qui va très mal. Ce n'est quand même pas à la Suisse de réparer leurs erreurs. Et si le dîner qu'offre le Conseil fédéral à un dirigeant étranger coûte 200.-- euros par personne, en France, la folie des grandeurs, il coûte 1500.-- euros. Pauvres contribuables français!

Écrit par : oceane | 30/11/2009

Revenir sur le secrêt bancaire, quelle bonne idée...
Si le secrêt bancaire est réintroduit la Suisse peut dire adieu aux capitaux Americains et Européens puisqu'elle sera de retour sur la liste noire.
Heureusement il reste les Emirats... à non ils sont en faillite... bon ben il reste les autres pays arabes, du moins ceux qui n'accordent pas d'importance à la religion :)

Écrit par : beber | 30/11/2009

*Oceane, pas seulement la France. Tous les pays amis vont nous tirer dessus à boulet rouge, et s'ils pouvaient voter, ils auraient décidé quoi? Quant aux dîners aux chandelles, combien à coûté celui avec Kadhafi en France, aux Etats-Unis et en Italie ?
Et nos 2 otages sont toujours nourris et logés à Tripoli !

Écrit par : Etoile de Neige | 30/11/2009

*beber, vous oubliez les îles chères aux Anglais, en transit via notre Cité

Écrit par : Etoile de Neige | 30/11/2009

Si la FRANCE avait le bonheur de voter, aussi d'autres pays, ne voterait-elle pas oui à une initiative contre les minarets ainsi qu'à leur propre secret bancaire?

Écrit par : oceane | 30/11/2009

"Vous êtes incroyable, Cuénod ! Voilà un ministre des Affaires étrangères d'un pays qui est le vôtre, d'un parti qui est le vôtre et qui dit la même chose que vous, et vous l'agonisez ! On a l'impresssion que vous ne savez tout simplement plus quoi écrire..."

C'est la haine qui rend aveugle...

Écrit par : Johann | 30/11/2009

Quand Kouchner en remet une couche, il est temps de se coucher! Mais il aime tellement s'entendre parler, comme avec Polanski son ami pédophile. Un des plus grand nul de chez les nul. Il respire commme il ment, une véritable girouette

Écrit par : Allez couché | 30/11/2009

"Si la FRANCE avait le bonheur de voter, aussi d'autres pays, ne voterait-elle pas oui à une initiative contre les minarets ainsi qu'à leur propre secret bancaire?"

Tous les démocratophobes du monde veulent détruire l'image de la Suisse car c'est le seul pays à pratiquer la démocratie directe, ce qui représente une menace pour leurs propres pratiques élitiste et non démocratiques. En Suisse le peuple est souverain, en France c'est le président qui est souverain avec des ministres larbins et des parlementaires larbins. Il n'y a plus de séparation des pouvoirs en France.

Et un guignol vient nous donner des leçons? C'est le refus de décisions prises démocratiquement qui fait le lit des extrémistes.

Écrit par : Johann | 30/11/2009

*Géo, la politesse envers votre correspondant parisien vous sied bien !

La Suisse, c'est la honte ?
Il ne manque plus que nos 7 sages à Berne, C. MinàRey en tête, déclarent au Monde: "Allah, pardonnez-leurs, car ils ne savent pas ce qu'ils font !"

Écrit par : Etoile de Neige | 30/11/2009

Après une bonne campagne de désinformation sur la prétendue "mort des forêts" dans les années 80 la Suisse s'est mise au catalyseur plus de 10 ans après les USA, tout le monde se moquait de nous... puis tout le monde nous as suivi.

Donc une bonne campagne de minimisation du problème islamique aurait du encore une fois endormir son monde, mais non, cette fois le peuple suisse n'as pas cru à "la mort des forêts"...

Par contre tout le monde nous suivra... Mais avec le temps on se rendra compte, comme avec le catalyseur, que l'interdiction de ces constructions et une bonne chose en soi!

Il n'est pas nécessaire de sans arrêt mentir au gens

Écrit par : naconda | 30/11/2009

Vote démagogique indigne d'une démocratie comme la Suisse, mais ce qui est fait et fait. Il y aura toujours des Freisinger, des Aldeeb, Des Benladen, en gros des semeurs de discordes, des souffleurs de haine, et ce, jusqu'à la fin des temps! Il y a des humains qui ne peuvent pas vivre sans leur dose de haine. Mais heureusement, il y en a d'autres, qui sont bien plus nombreux qu'on ne le pense, qui veulent construire des ponts, vivre ensemble dans le respect des différences sans rien imposer à l'autre, et qui veulent le bien et la paix pour leur société et leur prochain.

Maintenant, j'adresse un message aux femmes musulmanes Suissesses : à part Mmes. Karmous ou Keller, on ne vous entend pas. Ce sont toujours les hommes, Suisses, Arabes, chrétiens, athées, ou musulmans, ou bien des féministes en manque de combats contre la gente masculine, qui parlent de vous, de votre situation, et tuti conti. Où est donc la femme Suissesse musulmane pour parler d'elle-même? Est-elle à ce point soumise comme on le dit? Défendez-vous donc vous même, faites entendre votre voie, ne vous laissez pas étouffer par tous ceux qui aboient, ne laissez donc pas les autres décider de votre sort! Il faut dire stop au diktat de ceux que j'ai cité ci-dessus!

Écrit par : Inside | 30/11/2009

C'est vraiment trop, mais alors vraiment trop bête...ahhh, ces élites (auto-proclamées) incomprises qui font la morale à l'idiot de peuple!

Écrit par : Bob | 30/11/2009

*Inside, vous semblez être un grand copain, si non un partisan, du guide islamique Mouammar. Alors, priez votre roi des rois de libérer les 2 petits otages de Tripoli pour Noël, voilà ce que les Musulmans pourraient faire pour vous montrer solidaires avec le restant de la Suisse. Vous allez me rétorquer, pour remercier pour le OUI? Oui, car vous n'avez pas besoin de minaret pour prier. Alors priez ... pour la paix dans ce monde et non pour dominer ce monde.

Et qu'Allah lui pardonne !

Écrit par : Etoile de Neige | 30/11/2009

Kouchner:

"C'est une expression d'intolérance et je déteste l'intolérance."

Vous avez entendu Kouchner commenter cette information:

http://www.lepetitaturin.fr/modules/news/article.php?storyid=2615

Ou celle-ci:

http://www.copte-kyrollos.fr/algeriefermeegliseset_taqmission.htm

Moi pas.

Il y a des intolérances sélectives.

Sans doute parce que les chrétiens soudanais ou kabyles ne votent pas en France, alors que les musulmans si.

Écrit par : Johann | 30/11/2009

Et jamais Cuénod n'a publié un commentaire sur la "tolérance" des musulmans lorsqu'ils sont majoritaires dans un pays:

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/l-exode-des-coptes-d-egypte_728125.html

Écrit par : Johann | 30/11/2009

Ça dure combien de temps un ministre français des affaires étrangères? Trois ans? quatre? au pire cinq!
... le chien aboie et la caravane...

M. Kouchner ferait mieux de lire les commentaires sur les blogs du «Monde» et du «Figaro», il réaliserait qu'il n'a que "0" chance face à verdict populaire.

Écrit par : petard | 30/11/2009

Kouchner marche à l'audimat, c'est bien connu !

Quant à l'ingérence française, elle a toujours existé :

Certains ont déjà évoqué l'ingérence de Monsieur "K", le ci-devant porteur de sacs de riz devant les caméras des chaînes de TV, pour stigmatiser la Suisse suite à l'arrestation de Polanski à Zurich.

Faire la leçon à l'Autriche lorsque Jörg Haider a intégré le gouvernement de Wolfgang Schüssel, alors que quelques mois plus tard les électeurs français avaient éliminé Lionel Jospin au profit de ... Le Pen pour le second tour de l'élection présidentielle.

En 1847 déjà, alors que la Suisse vivait les affrontements du "Sonderbund", le ministre de Louis-Philippe, François Guizot, menaçait la Suisse d'intervenir militairement, mais quelques mois plus tard (février 1848), c'était la monarchie française qui tombait ...

Alors la bien-pensance française, donneuse de leçons tous azimuts, on connaît en Suisse...

Merci à Monsieur Kouchner pour ses conseils avisés et ses éructations, mais il oublie que la Suisse n'est plus l'arrière-cour de la France !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 30/11/2009

Recourir à l'ONU ou à Strasbourg? Pure folie!!
-----------------------------------------------

Ceux qui pensent recourir contre la décision du peuple suisse refusant la construction de minarets en Suisse se mettent le doigt dans l'œil et commettent un acte de pure folie:

- La décision d'interdire les minarets en Suisse ne viole aucune norme internationale, contrairement à ce que prétendent certains ignares. Elle ne viole pas la liberté religieuse puisque la présence de minarets n'est pas nécessaire pour la pratique du culte musulman. La Mosquée avec le dôme doré de Jérusalem, troisième lieu saint de l'Islam, n'a pas de minaret, et pourtant on y prie. De même, cette décision ne viole nullement le principe de l'égalité: ceux qui veulent interdire les cloches et les clochers peuvent toujours lancer leur propre initiative. Et ainsi l'égalité de traitement est garantie.

- Ceux qui oseront recourir contre la décision du peuple prouveront qu'ils sont pour la dictature et contre la démocratie. Et si les musulmans s'y associeront, ils ne feront qu'aggraver leur cas. Cela signifiera qu'ils considèrent leurs lois religieuses au-dessus du droit suisse et ainsi ils se mettront à dos la majorité de la population suisse qui ne veut pas de minarets.

- Les pays musulmans qui critiquent la Suisse devraient commencer par balayer devant leur propre porte. Quant aux pays occidentaux, ils feraient mieux de demander l'avis de leurs peuples avant de critiquer la Suisse.

Écrit par : Sami Aldeeb | 01/12/2009

Monsieur Aldeeb,

Les "ignares" dont vous parlez et qui estime que l'initiative viole certaines normes de droit international représentent l'écrasante majorité des professeurs de droit de ce pays et le conseil fédéral in corpore dans son message sur l'initiative...L'initiative ne viole peut-être pas le "jus cogens", et donc reste valable, mais il semble peu nuancé de traiter d'ignares ceux qui estiment que cette initiative est en porte-à-faux avec les engagements internationaux de la Suisse...Enfin bref, peu importe, puisque votre campagne personnelle contre les minarets n'en est pas à une approximation près.

Écrit par : Samuel David | 01/12/2009

Dès lors qu'il s'agit de droits fondamentaux,toute l'humanité a son mot à dire.Ce n'est pas de l'ingérence,c'est de la responsabilisation.

Écrit par : Jean Corbeil | 02/12/2009

Il est temps de proposer un référendum d'initiative populaire (du même type que celui sur la poste) sur la construction de mosquées en France

J'ai mis ma pétition en lien

Écrit par : Citoyen Lambda | 02/12/2009

Les commentaires sont fermés.