16/11/2009

La Suisse M17 championne du Monde de foot : un joli but dans les filets de l’UDC

rougets.jpgSi la nauséeuse mentalité raciste des blochériens était majoritaire en Suisse, notre équipe des Moins de 17 ans n’aurait pas remporté le championnat du monde de foot : 13 binationaux la composent et parmi ses joueurs les plus talentueux figurent Ben Khalifa, Seferovic ou autre Xhaka dont le simple énoncé des patronymes devraient donner des furoncles aux extrémistes de droite.

Cette victoire inespérée pour un pays d’un peu plus de 7 millions d’habitants, nous la devons à un remarquable  travail de fond exercé par les instances de l’ASF, mais aussi – et surtout - par l’intégration. Oui, la Suisse est faite par des Xhaka et des Meylan, des Seferovic et des Muller, des Ben Khalifa et des Bernasconi.
Le génie de la Suisse depuis des siècles réside dans sa capacité à faire peuple avec des humains venant de partout. L’exemple que nous offre l’audace revigorante de ces jeunes Suisses de toutes les couleurs offre un heureux contraste à ces pâles racistes tremblant de trouille devant la globalisation et ne présentant pour programme que leurs vieilles haines recuites.

Cette exceptionnelle victoire suisse nous rappelle toute la différence entre un patriote et un nationaliste. Le premier aime son pays et a confiance en son avenir. De son pays, le second n’aime que le passé,

Merci les « Rougets » !

 

Jean-Noël Cuénod

01:41 | Lien permanent | Commentaires (30) | |  Facebook | | |

Commentaires

Oui, mon cher Jean-Noël, c'est aussi une victoire sur l'intégration !

Écrit par : Etoile de Neige | 16/11/2009

En 1998, j'étais au fin fond du Fouta Diallon, à suivre une équipe de forages presqu'exclusivement composée de Guinéens, plus quelques Ghanéens. Quand les Français ont gagné la Coupe, leur point de vue était le même que celui de le Pen : "ce ne sont pas les Français qui ont gagné, mais nous les Africains !"
Je ne doute pas une seconde que dans les chaumières albanaises, algériennes ou serbes (bosniaques ?), on ne dise pas : les Suisses ont gagné mais c'est grâce à : a/ Xhaka b/ Ben Khalifa (c'est pas possible, c'est un pseudo ? En tous cas, c'est le voeu le plus cher de Oussama ben Laden...) c/ Seferovic.
Cochez la case qui convient...

Écrit par : Géo | 16/11/2009

* Salut Géo, il y longtemps que je n'ai plus entendu parler de vous! Qu'est-ce que Ben Laden a affaire avec le foot ? Oui, vous avez raison, ils sont certainement aussi chauvins que nous et les français. On peut toujours minimiser, mais ils ont appris le football en Suisse et pas dans les pays musulmans. On peut donc considérer qu'ils se sont bien intégrés et nous pouvons en être également fier. Si cela vous dit, allez voir sur mon blog "Oh Suisse tu nous fait rêver". Good bye BM

Écrit par : Etoile de Neige | 16/11/2009

Bonjour à toutes et à tous,

décidément M. Cuenod... le seul ici qui a relevé les prénoms et les noms "pas de chez nous" c'est vous...

Hier soir, en trinquant à notre campagne pour les élections genevoises en présence de Yves Nidegger et d'une 30 aines d'UDC, le match passait en même temps... nous avons saluer le goal, nous avons applaudi la fin du match, et aucun UDC présent n'a fait la moindre remarque sur l'origine des joueurs.

Il faut que je lise votre billet pour avoir des odeurs de xénophobie.

:o)

Peut - être vous ignorez vous un brin ?

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 16/11/2009

Etoile de Neige@ le califat, c'est la fusion des pouvoirs temporels et spirituels. Avec bien sûr les religieux au pouvoir. Comme en Iran, qui est une théocratie. Le blème, c'est qu'on n'est pas sûr que Théo existe.
C'est ce que veulent les Musulmans fanatiques du type Oussama ben Laden, qui est un Séoudien en lutte contre la monarchie de son pays. Il voudrait être Calife à la place du Roi, en quelque sorte.
S'appeler Ben Khalifa, c'est être le fils du Calife.

Cela dit, et bien que j'en aie strictement rien à foutre du foot, je suis content que vous soyez content que les jeunes Suisses ont gagné. Je vous félicite pour votre contentement et votre joie de vivre.

Écrit par : Géo | 16/11/2009

"...dont le simple énoncé des patronymes devraient donner des furoncles aux extrémistes de droite."

Pas à tous. Cette équipe ne me représente pas plus qu'en son temps, Mlle Hingis, ou aujourd'hui, M. Bertarelli. Ca s'arrête là. Comme on trouvait déjà grotesque le onze de la République voisine, on ne va pas changer d'attitude à l'égard d'une sélection qui est "de suisse" à défaut de pouvoir être suisse tout court.

On remarquera aussi que la "Suisse qui gagne" à Abuja, n'est ni plus ni moins étrangère que la "Suisse qui perd" à Genève, face à la modeste Norvège. A partir de là, il n'y a pas plus à pavoiser qu'à se lamenter.

"L’exemple que nous offre l’audace revigorante de ces jeunes Suisses de toutes les couleurs offre un heureux contraste à ces pâles racistes tremblant de trouille devant la globalisation et ne présentant pour programme que leurs vieilles haines recuites."

Sur le fond, j'ai déjà lu à peu près la même chose, dans les journaux français du 13 juillet 1998. Mais dès ce moment-là, je savais que l'euphorie black-blanc-beur ne tiendrait pas dix jours.

Par la suite, en l'an 2000, on a revécu un enthousiasme du même tonneau à propos de la réconciliation entre Australiens et aborigènes suite à la victoire de Mlle Freeman dans le 400 des J.O. de Sidney.

Je suis très attentif à ce genre de phénomènes, c’est ce qui me permet de vous dire que tout ça c'est du superficiel de chez superficiel.

"Le génie de la Suisse depuis des siècles réside dans sa capacité à faire peuple avec des humains venant de partout."

Et tout particulièrement de Papouasie, de la Terre de Feu, du Pwenet, du Balouchistan et de la Caraïbe... Tsssss.

Écrit par : Scipion | 16/11/2009

La vie devrait être partage et non vivre dans la suffisance. Géo, ce n'est pas une pointe envers vous. Mais je crie, partageons notre joie, car ce n'est pas chaque jour que cela arrive. Il vaut mieux regarder les belles fleurs au bord de la route, au lieu de nos focaliser sur les mauvaises herbes, ne pensez-vous pas ?
Bien à vous Bruno Mathis

Écrit par : Etoile de Neige | 16/11/2009

"S'appeler Ben Khalifa, c'est être le fils du Calife."

Je ne sais pas, mon cher Geo, si vous avez remarqué la bourde façon "choc des civilisations", de la présentatrice du 19.30 de la TSR...

Elle s'entretient, en direct, avec la famille "fils du Calife" domiciliée à Prangins, si ma mémoire est bonne. Toute guillerette, elle dit à papa Ben Khalifa . "Je pense que le champagne va couler à flots, ce soir..." Un djinn a passé...:o)

Écrit par : Scipion | 16/11/2009

et j'ajoute: dans l'indifférence ! La Suisse, comme pays d'accueil a toujours su garder la porte ouverte à ceux qui désirent bien s'intégrer, en respectant nos coutumes et notre manière de vivre, resp. fonctionner. C'est pour cette raison, j'ai trouvé génial l'affiche du "Mouton noir", signifiant que nous ne désirons pas accueillir et nourrir des criminels étrangers, ne respectant ni père ni mère et ne désirant nullement s'intégrer, mais s'enrichir sur le dos des braves et naïfs Suisses. L'affiche a été très mal comprise, comme celle de l'OFAS au sujet des handicapés. Les handicapés aussi peuvent être une valeur sûre et pas seulement être des profiteurs, comme certains le laissent entendre. Je ferai prochainement un article là-dessus, mais ceci n'est pas le sujet du jour. Avec mes excuses
Bravo les rougets, ils nous donnent l'envie et l'espoir de rebondir !

Écrit par : Etoile de Neige | 16/11/2009

Ma femme ajoute: C'est au moins de bons jeunes, qui ne vont pas voler dans les villas et trafiquer de la drogue. Vive le sport et la jeunesse qui n'est pas aussi pourrie qu'on le dit. La triste vérité, on parle toujours des minorités et en négatif.

Écrit par : Etoile de Neige | 16/11/2009

*Scipion, et si je prétendais que c'était le soir du Ramadan ?
Par ailleurs, on ne peux pas mettre tous les pommes dans le même sac. De temps à autre il faut trier et extirper, resp. éliminer les mauvaises. Avec ces M17, certains font allusion au bi-nationaux musulmans, mais parmi les footballeurs il y a aussi des Serbes, qui sont chrétiens, du moins sur le papier. Donc ne dévions pas sur le racisme, mais réjouissons nous sur le multiculturisme dans notre pays et les belles performances de notre jeunesse. Et si nous parlons de la jeunesse dorée, c'est bien notre faute d'avoir élevé celle-ci dans du "coton" et de ne pas avoir su fixer les limites à respecter !
Bravo les rougets !

Écrit par : Etoile de Neige | 16/11/2009

"Toute guillerette, elle dit à papa Ben Khalifa . "Je pense que le champagne va couler à flots, ce soir..." Un djinn a passé...:o)"

Ces gens n'aiment en fait le multiculturel qu'à condition d'ignorer la culture des autres. Ils vont nettement moins l'aimer quand ils vont commencer à les connaître...

Écrit par : Géo | 16/11/2009

@ Stéphane : "le seul ici qui a relevé les prénoms et les noms "pas de chez nous" c'est vous..."
Nous passerons comme chats sur braise sur les marottes d'autres membres éminents de la faune cybernétique locale, qui eux non plus ne laisseront pas passer le phénomène ethnique :)

Sinon, je suis bien content de voir que l'UDC a applaudi cette victoire et qu'elle s'est réjoui avec nous tous du petit exploit de nos jeunes joueurs...le sport plus rassembleur que la politique !

Écrit par : Tapioca | 16/11/2009

On reparlera de cette belle intégration lorsque les 13 binationaux auront choisi avec qui ils voudront jouer à l'avenir. On verra alors bien s'ils sont réellement intégrés ou s'ils retournent jouer pour leur nation d'origine, tel Petric.

Écrit par : Pavel | 16/11/2009

*Pavel, Petric aurait été un bon renfort. Vous avez raison, mais ce n'est certainement pas le sentiment national, mais le fric qui a joué et jouera encore et encore son rôle primordial. Et la dedans, il y a peut-être aussi les parents qui vont vouloir apporter leur grain de sel.
Ensuite, il ne faut pas négliger le fait de devoir servir le pays en tant que militaire. Bonne journée EdeN

Écrit par : Etoile de Neige | 16/11/2009

"Quand les Français ont gagné la Coupe, leur point de vue était le même que celui de le Pen : "ce ne sont pas les Français qui ont gagné, mais nous les Africains !"

La black,blanc,beur de l'équipe de France réussite de l'intégration est du pipeaux. Les joueurs en question sont Français pour la plus part depuis la 3ème génération.

Voir aussi mon article sur la question.

http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/

D.J

Écrit par : D.J | 16/11/2009

Au fait, combien de ces jeunes double-nationaux sont de confession musulmanes?

Écrit par : mdr | 16/11/2009

Cette bande des copains des 17 ans doit faire réfléchir les xénophobes, par une amitié parfaite même si tous ne sont pas Suisses d’origine. La différence d’hêtre des différentes
nationalités n a pas touché l’deal de jouer pour la Suisse et gagner à tous les prix le championnat du monde
Mais bien au contraire ils ont démontré que le sports réuni les gents de n’importe quel niveau de vie, des religions, des idéals différents de nôtres, ils ont démontres que on peut très bien vivre sans la xénophobie des certains individus qu’ils devront avoir honte d’exister.
Bravo mes petits, avec vous nous avons retrouvé l’amour pour le sport en l’occurrence le FOOT, et que la petite… Suisse… elles bien GRAND.

Écrit par : willer | 16/11/2009

Fausse remise à l'ordre, oui en effet, 13joueurs sont binationaux, mais parfaitement intégré !Hors, les critiques de l'UDC ne concernent en rien cette forme d'intégration mais bien ceux qui en sont incapable ! Ce que dénonce certain, c'est l'Islamisation,l'incapacité d'adaptation d'une minorité, rien à voir avec ces joueurs.

Écrit par : Charognard | 17/11/2009

Pourquoi ne parle-t-on pas des suisses d'origines ? Les bi-nationaux seront intégrés seulement lorsqu'ils auront choisi de devenir définitivement Suisses ! Avant, tout est possible et ce ne serait pas la première fois que certains tourneraient le dos à un pays qui leur a permis de s'épanouir!

Écrit par : octave vairgebel | 17/11/2009

@ scipion (l'africain?):

"Comme on trouvait déjà grotesque le onze de la République voisine"

la différence avec l'équipe suisse (que je félicite chaleureusement!) c'est que ceux que vous semblez considérer comme un conglomérat d'immigrés non représentatifs, étaient en 98 français:

soit dit "de souche" (barthez, deschamps, leboeuf, lizarazu, petit, guivarc'h, candela, blanc, dugarry, charbonnier) soit 10 sur 22,

soit issus des DOM TOM (c'est à dire... de la France: Lama - guyane, Henry - guadeloupe né en métropole, Diomède - guadeloupe né en métropole, Thuram - guadeloupe, karembeu - nouvelle calédonie) soit 5 sur 22

soit nés en france de parents ou de grands parents étrangers (Djorkaef, zidane, Pires, Boghossian, trezeguet) soit 5 sur 22

soit nés à l'étranger (desailly, adopté par un beau-père français et vieira) soit 2 sur 22...

@ Pavel et @ octave:

"Les bi-nationaux seront intégrés seulement lorsqu'ils auront choisi de devenir définitivement Suisses !"

quelle importance? ils jouent pour la suisse?! non? ils ont la nationalité suisse non? alors? pour ma part, nous sommes bi-nationaux depuis 4 générations, personne n'a demandé à mes arrières grands parents, grands parents et parents de choisir... et j'attends que l'on vienne me le demander tient!!!

@ stéphane:

heureux de constater que l'UDC a réussi à trouver 30 personnes pour se réunir sans s'étriper... j'imagine qu'Yves et Soli ne sont pas supporter de foot...?!

Écrit par : matthieu | 17/11/2009

matthieu, loin de moi de dénigrer l'exploit, simplement je me pose une seule question : combien, lorsqu'ils seront convoqués par l'entraineur de l'équipe nationale répondront présent ? Les exemples de défection ne manquent pas !

Écrit par : octave vairgebel | 17/11/2009

pourquoi ne pas étendre le système en place pour les + de 17 ans alors? ou au rugby? une fois après avoir accepté une sélection pour une équipe national... pas de changement possible.

en revanche pourquoi évoquer la double nationalié? encore une fois je prends mon exemple depuis le temps je ne saurais choisir... je suis attaché à mes deux familles, à mes deux cultures et à mes deux histoires...

si je comprend votre propos je n'adhère pas à cette confusion.

Écrit par : matthieu | 17/11/2009

matthieu, il y a quelques années, lorsqu'un étranger voulait se naturaliser, il avait un seul choix : être suisse ou rester étranger. Actuellement, pour faciliter les choses et l'intégration, la double-nationalité existe. Il serait logique de ne revendiquer qu'une seule nationalité afin de clarifier les choses. Le problème est que, lorsque vous avez moins de 20 ans et que vous optez définitivement pour la nationalité suisse, vous êtes, en principe, astreint à faire votre service militaire. En restant évasif et en ne prenant pas de décision, on échappe à ces obligations. Dans le fond, on veut les droits mais pas les devoirs ! Concernant les footballeurs champions du monde, c'est leur pays d'origine qui fera de la surenchère financière pour attirer ces jeunes dans leur ancien pays d'origine. Ils ont, soit-disant, signés une charte, mais elle ne trompe personne, elle sera vite oubliée lorsque les chèques apparaîteront !

Écrit par : octave vairgebel | 17/11/2009

Octave, c'est incorrect.

Lorsque vous êtes multinational, vous êtes astreint au service militaire dans votre pays de résidence à 20 ans (en gros).

Ainsi les binationaux des M17 seront astreints au service militaire suisse à 20 ans.

S'ils sont à l'étranger, il ne seront astreints que s'ils reviennent avant 25 ans (comme tout suisse), sauf s'ils ont effectués leur devoir dans un autre pays dont ils sont nationaux.

Donc à moins d'être à l'étranger durant la période 20-25 ans, à moins d'avoir fait son service ailleurs, ils seront astreints, comme les mononationaux (qui ne peuvent faire leur service ailleurs).

Par contre, pas mal de segondos (ou segundos) retardent le moment de demander la naturalisation jusqu'après 25 ans, pour avoir le beurre et l'argent du beurre (Exempté en Suisse et dans les pays dont ils aussi la nationalité).

Ce n'est pas le cas des joueurs des équipes nationales suisses juniors, qui sont nés Suisses ou naturalisés très jeunes.

Écrit par : Tsstss | 17/11/2009

personnellement double national et non résident suisse lors de ma majorité, j'ai été vivement sollicité par mes deux armées pour y faire mon service... il a alors fallu que je choisisse où je souhaitai m'exécuter sans pour autant que ma double nationalité ne soit jamais remis en compte...!

de plus votre explication m'étonne car dans certains pays le service militaire est beaucoup plus contraignant qu'en suisse... (l'exemple est fréquent pour les franco algériens)

Écrit par : matthieu | 17/11/2009

De toute façon, en étant sportif de haut niveau, il me semble que l'on est exempté d'armée, non?

Écrit par : Le_Vice | 23/11/2009

Merci !

Écrit par : croisiere pas cher | 27/03/2011

J'ai bien aimé merci pour l'article

Écrit par : maigrir du ventre | 03/04/2011

Il s'agit de l’un de mes poste que je préfère! Ce site internet triompherait exceptionnellement à devenir très découvert.

Écrit par : comment perdre du ventre | 06/07/2011

Les commentaires sont fermés.