06/10/2009

L’affiche de l’UDC : une divine surprise !

Elle ne pouvait pas mieux tomber, l’immonde affiche de l’UDC sur la « racaille d’Annemasse ». Quelle divine surprise ! L’autre immondice blochérienne, celle du « fameux » mouton noir, n’avait pas convaincu les dirigeants des partis de la droite modérée de rompre définitivement les ponts avec l’extrême droite. Nos radicaux, libéraux et démocrates-chrétiens n’avaient pas tout à fait abandonné l’idée de dîner avec le diable populiste en usant d’une longue cuillère. Cette fois-ci, ils sont bien obligés la laisser tomber. Trop, c’est trop.

Cet épisode démontre également à quel point l’UDC genevoise est incapable de gouverner. Voilà maintenant ses patrons qui se déchirent. Les uns voulant la tête de leur président, auteur du slogan annemassophobe. Les autres le défendant.
Blocher avait lamentablement échoué comme conseiller fédéral. Il en sera de même pour ses micro-émules de Piogre. On ne peut pas en même temps participer à la cuisson de la soupe, la manger et cracher dedans ! La position blochérienne de « gouvernant d’opposition » est confortable électoralement mais intenable politiquement. Dès lors, en s’enfonçant dans la provocation infantile, l’UDC genevoise a atteint un point de non-retour. Après les « moutons noirs » et la « racaille d’Annemasse », quel sera donc le prochain bouc émissaire ?

Concernant la publicité parue dans la « Tribune de Genève », Le Plouc est solidaire de son rédacteur en chef. Qui ne lui a rien demandé, d’ailleurs. Oui, il fallait publier cette pub. La censure ne sert à rien, l’exemple français nous le prouve. Jadis, les médias d’outre-Jura avaient occulté les positions du Front National. Le résultat ne s’est pas fait attendre. Plus Le Pen était censuré, plus il engrangeait de suffrages.
 
Il faut montrer l’UDC pour ce qu’elle est, la censurer ne la rendrait que plus aimable. Car il est nuisible de cacher la merde extrémiste au chat électeur.


Jean-Noël Cuénod

21:30 | Lien permanent | Commentaires (28) | |  Facebook | | |

Commentaires

Wouaouw!
Bravo.
Merci.

Écrit par : Gilles Thorel | 06/10/2009

félicications !!!!!!!!! Votre article devrait faire la 1ère page !

Écrit par : lucky | 06/10/2009

Je n'aurais pas mieux dit !

Écrit par : Michel Sommer | 06/10/2009

Encore que montrer l'UDC pour ce qu'elle est, à longueur de murs, en 2007 avait plutôt conduit à un certain succès...

La Tribune de Genève est libre de ses choix.... mais celui-ci n'est pas particulièrement à son honneur !

Et si le FN a décliné finalement, c'est assez indépendant de l'attitude des médias français, qui n'a jamais vraiment varié.

Écrit par : Topor | 06/10/2009

Pour quelqu'un qui trouve des justifications aux barbaries commises par l'armée israélienne à Gaza, trouver la pub de l'UDC immonde me paraît plutôt contradictoire voire incohérent.. pas vrai ?

Écrit par : antihypocrites | 06/10/2009

Ce n'est pas tant le contenu qui est décrié mais bien le vice de forme d'un président qui décide tout seul sans assurer auprès de ses membres. Beaucoup avouent qu'il n'y a pas eu de campagne et certains candidats en sont fâchés, (sauf le petit clan). C'est bien un problème de stratégie et non de message!

Pour un parti qui se veut si procédurier, hiérarchisé, on se demande si le problème ne vient pas de la tête.

Écrit par : lucifer | 06/10/2009

"Oui, il fallait publier cette pub. La censure ne sert à rien, l’exemple français nous le prouve. Jadis, les médias d’outre-Jura avaient occulté les positions du Front National. Le résultat ne s’est pas fait attendre."

Mais oui, mais oui, la TdG ne va pas cracher sur 9000 balles au point où en sont les recettes publicitaires. Vous donner bonne conscience dans ce type d'explication alambiquée ne vous honore pas. L'UDC en vous infligeant cette pub vous a dit merde à la figure et ne serait-ce rien que pour ça, elle a bien fait.

Écrit par : robert | 06/10/2009

On ne comprend vraiment pas bien les causes de l'indignation jouissive du Plouc.

Veut-il dire, de Paris, qu'il n'y a pas de racaille à Annemasse, ou qu'il ne faut pas mettre en évidence le fait qu'il y a de la racaille à Annemasse et que, le cas échéant, elle utilisera le CEVA pour venir semer le trouble à Genève ?

Écrit par : Scipion | 06/10/2009

"Et si le FN a décliné finalement, c'est assez indépendant de l'attitude des médias français, qui n'a jamais vraiment varié."

Mais là où ça coince, c'est que les problèmes dénoncés par le Front national lorsqu'il était au maximum de ses performances électorales, se sont tous aggravés et que ce n'est pas le petit Hongrois avec son pistolet à eau, en forme de Kärcher qui est en train d'y changer quelque chose.

Pas plus tard que cet après-midi, je voyais des reportages effectués à Créteil, dans des lycées où on envisage de rétribuer les élèves assidus - pour réduire l'absentéisme -, et bien, les cours de récréation, quand c'est pas Bamako, l'ambiance général, c'est Anaba ou Tizi-Ouzou...

Alors, moi, le Français qui marne, qui passe trois heures par jour dans les transports publics, qui paie ses impôts et ses cotisations sociales, et bien, je me dis que, par moment, il doit drôlement bouillir, et que le jour où le couvercle de la cocotte-minute sautera, il vaudra ne pas se trouver sur sa trajectoire...

Écrit par : Scipion | 06/10/2009

BONSOIR MONSIEUR CUENOD..SYMPA L'AMBIANCE !!

juste une question aux défenseurs de l'UDC...concernant les affiches anti-minarets inetrdites...c'est la faute à qui ce coup ci ?...encore la faute à Pardo ?? non...vous allez pas nous refaire le coup...vous êtes tous au courant des campagnes ordurières de votre parti...sinon, il faut en changer au plus vite...

alors venez pas nous faire du cinéma...l'UDC est puante...c'est une vérité...une lapalissade !!

Écrit par : MUR | 07/10/2009

Le Ceva pourrait aussi servir à la racaille de Genève pour aller semer la m.... en France.

Écrit par : gamine | 07/10/2009

"juste une question aux défenseurs de l'UDC...concernant les affiches anti-minarets inetrdites...c'est la faute à qui ce coup ci ?..."

Aux ploucs qui ignorent que censurer un parti politique finit toujours par être contre-productif...:o)

D'autant plus, dans le cas particulier, que l'affiche a été visiblement inspirée par les propos d'un certain Erdogan, qui n'est devenu le premier ministre Recep Tayyip du même nom que plus tard :

« Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques et les croyants nos soldats »

Pour un graphiste même à court d'inspiration, c'est du nanan un aveu pareil !

Écrit par : Scipion | 07/10/2009

SCIPION...NE FAITES PAS L'IMBéCILE...
Vous savez très bien que votre parti n'est pas censuré...au contraire, on vous voit et on vous entend bien trop !!

simplement, les autorités baloises ont décidé de d'interdire l'affichage de vos affiches racistes car illégales...il y a un article de loi qui interdit la diffusion d'affiches à caractères raciales, religieux, ethniquea qui prônent la haine, la violence et le rejet d'autrui...en quelque sorte, vos sales affiches sont considérées comme dangereuses, car susceptibles de créer des troubles sociaux inter-ethniques sans précédent dans notre pays... donc pour eviter tous troubles à l'ordre public et aussi pour vous couper le sifflet, les autorités baloises ont dit "NIET"...!!

espérons que les autres cantons en fassent de même...car losrque l'on écoute le les indications de la commission fédérale contre le racisme, le verdicte est sans appel !!! NIET !!

Écrit par : MUR | 07/10/2009

"...espérons que les autres cantons en fassent de même..."

Mais tant mieux. Et si vous ne comprenez pas que l'interdiction d'une affiche a plus d'impact que l'affiche elle-même, moi je m'en fous.

De plus, comme il est possible que l'UDC se retourne en faisant des affiches avec silhouette de minarets sur fond de paysages typiques (Cervin, château de Chillon, rade de Genève, prieuré de Rômainmôtier, Palais fédéral, de Fraumünster, prévue je crois, d'abbaye d'Einsiedeln, Rathaus de Bâle, etc.), elles pourraient cartonner davantage encore...

"car losrque l'on écoute le les indications de la commission fédérale contre le racisme, le verdicte est sans appel !!! NIET !!"

Je n'ai pas encore eu connaissance de l'avis de cette officine, mais si je me réfère à l'art. 261bis CP, ses dispositions ne s'appliquent pas à une religion en soi. Et c'est heureux, en particulier, pour les dénigreurs du catholicisme.

"...vos sales affiches sont considérées comme dangereuses, car susceptibles de créer des troubles sociaux inter-ethniques sans précédent dans notre pays..."

Du train où vont les choses, les "troubles sociaux inter-ethniques sans précédent dans notre pays", on les aura de toute façon, affiches ou pas. Sauf à céder, par avance, sur toutes les revendications à venir de nos frères musulmans.

Et encore. Comme l'a observé Jean-Pierre Chevènement, les peuples français et algérien - c'est-à-dire "chrétien" et musulman - n'étaient pas miscibles. L'ex-Yougoslavie nous en a offert un autre exemple, pas encourageant du tout.

Écrit par : Scipion | 07/10/2009

Je ne suis favorable à l'interdiction de la diffusion d'opinions franchement racistes et haineuses qu'en dernier recours. Mais cela n'implique pas pour autant qu'il faille adopter une attitude de laisser faire. Au contraire, tout doit être mis en oeuvre pour les combattre, les isoler et les marginaliser, ne serait-ce que parce qu'elles blessent les personnes ciblées et peuvent même inciter certains individus racistes à des comportements violents...
Par exemple, il me paraît juste de refuser d'exposer cette propagande sur des emplacements qui dépendent directement des pouvoirs publics. Il me semble donc légitime qu'une commune ou un canton n'accepte pas le collage d'une affiche raciste sur des emplacements réservés. Le même raisonnement vaut pour des entreprises subventionnées, comme les TPG, etc.
A Bâle, les autorités ont ainsi refusé l'affiche des partisans de l'initiative anti-minarets, qu'ils devront apposer sur des emplacement privés nettement plus chers. Tant mieux! Les contribuables bâlois n'ont pas à subventionner une campagne raciste. J'espère que Genève et Lausanne en feront de même! Il faudra pourtant continuer à dénoncer cette affiche et, qui sait, certains d'entre nous ne résisteront pas à l'envie de la caviarder...
Dans ce sens, la rédaction d'un quotidien attaché aux valeurs démocratiques devrait aussi, me semble-t-il, refuser d'ouvrir ses colonnes, même contre paiement, à une propagande nauséabonde, comme celle publiée par l'UDC contre "la racaille d'Annemasse".
Dans cette affaire, la décision du rédacteur-en-chef de la TdG me paraît indéfendable. Les abonnés et les lecteurs de la TdG ne veulent pas manger de ce pain-là, et ils-elles sont nombreux aujourd'hui à le faire savoir.


Le fait qu'une collectivité publique refuse de prêter la main à une campagne haineuse visant directement une partie de ses habitant-e-s et/ou travailleurs en fonction de la couleur de leur peau, de leur religion, de leur orientation sexuelle, ou autre... ne me paraît pas du tout critiquable.

Écrit par : Jean Batou | 07/10/2009

c'est justement pourquoi ,la commission ne se subsitue pas au pouvoir executif de chaque canton...
comme le caractère religieux est prédominant, sur fond de racisme anti-musulmans(donc fortement assimilé aux cultures orientales), il n'y a pas matière à débatre longtemps sur la teneur stigmatisante et islammophobe de cette affiche.
et si vous considérez que ce tapage médiatique vous fait de la pub... et bien on a pas la même lecture des événements...

maintenant, faites toutes les modifications que vous voulez sur vos affiches...ça ne trompera personne...le mal est déjà fait !
tiens une idée pour vos prochaines affiches : intégrez une photo d'HEIDI en burka parmi vos minarets ...

Écrit par : MUR | 07/10/2009

S’il est vrai que l’encart publicitaire n’a été ordonné et conceptualisé que par le président de l’udc genevois, c’est alors que ce parti fonctionne comme une dictature… Alors à ce moment là, pour rester cohérent, il faut retirer les listes et les candidats de l’udc genevois des élections démocratiques.

Écrit par : TS | 07/10/2009

Excellente analyse... sauf que votre commentaire suivant n'est pas exact

"Nos radicaux, libéraux et démocrates-chrétiens n’avaient pas tout à fait abandonné l’idée de dîner avec le diable populiste en usant d’une longue cuillère."

Des trois partis cités, chacun se souviendra que le PDC fut largement fustigé il y a 2 ans par tous pour avoir clairement compris qu'il ne pouvait s'allier à l'UDC... vous semblez donc lui donner raison aujourd'hui... mieux vaut tard que jamais...

Écrit par : pford | 07/10/2009

M. Batou, l'interdiction de cette affiche prouve le manque de respect de la démocratie. Venant d'un membre du parti socialiste qui a pour modéle Ceaucescu ou Honecker, cela ne m'étonne pas !

Écrit par : octave vairgebel | 07/10/2009

"...et si vous considérez que ce tapage médiatique vous fait de la pub... et bien on a pas la même lecture des événements..."

Ca, c'est parce que vous, vous prenez vos désirs pour des réalités. Moi pas, puisque mon avis est partagé par M. Alain Hubler, vieux routier de la politique, aux antipodes des convictions qui sont les miennes, mais lui aussi connaisseur de la psychologie de l'homme de la rue.

Voici ce qu'on lit sur son blog, depuis le début de cette après-midi :

"...son interdiction va la rendre terriblement fascinante parce qu’elle et ses géniteurs vont se poser en victimes des autorités. On ne la verra pas dans les rues, mais on en parlera et on la verra dans la presse. C’est une affiche qui va marquer et en cela l’UDC a d’ores et déjà réussi son coup."

Écrit par : Scipion | 07/10/2009

@scipion...

ne criez pas trop tôt victoire...il semblerait qu'aux dernières nouvelles, Lausanne vient d'interdire l'affichage...mais heureusement pour vous il reste Genève qui vient d'accepter au nom de "la Liberté d'expression" (sic)..
vous pourrez toujours vous rabattre sur notre canton où vos scores sont nullissimes....en tout cas, vous pourrez pas jouer les victimes...il vous reste toujours télé-blocher pour passer vos messages dégueux...bon nombre d'autres partis souhaiteraient bien un tel outil de propagande....

Écrit par : MUR | 07/10/2009

C'est marrant comme pour certains commentateurs tout ce qui n'est pas la droite extrême est forcément communiste. Je ne suis pas socialiste, mais je ne pense tout de même pas que des socialistes suisses puissent être des disciples de Ceaucescu ou d'Honecker. Il faut vraiment avoir l'esprit complètement tordu pour croire une chose pareille..

Écrit par : gamine | 07/10/2009

"...ne criez pas trop tôt victoire..."

Il n'y a pas à crier victoire, juste à considérer que l'UDC a réussi un coup... Sans plus. Et pour ce qui est du résultat final, je me garde bien de me prononcer.

Il peut dépendre d'événements qui ne se sont pas encore produits et avec une participation de 45 % et 45 % de OUI, la barre symbolique du million serait franchie.

Comme coup de semonce*, ce ne serait pas déjà pas mal du tout. N'oublions pas que l'UDC courra pratiquement seule contre le bisounoursisme ambiant.

* Je dis coup de semonce, parce qu'elle signifie quoi, sur le fond, cette initiative ? Présence musulmane, d'accord. Pratique religieuse, d'accord aussi. Ostentation, non !

Écrit par : Scipion | 07/10/2009

"Il faut vraiment avoir l'esprit complètement tordu pour croire une chose pareille..."

Comme il faut déjà avoir l'esprit tordu pour être socialiste, ce n'est plus ensuite qu'une question de degré... :o)

Écrit par : Scipion | 07/10/2009

Chèr Jean-Noël
je suis un peut déçu que le peuple n'est pas manifesté Quand l'UCD à tapé sur les personnes à l'ai en les traitant de moins que rien de profiteurs de fabulateurs les maladies psychique c'est que les gens ne veulent pas travailler à mon avis il n'y que les gens de L'UDC qui ne sont pas malade ni invalide.
Pour être guérit ce la ne sert pas d'aller Lourde mais de devenir Membre de l'udc.
A ce moment la si ces gens à l'AI ne servent a rien il faut les piquer.
Cela c'est déjà fait dans les années 1930
«Un malade mental coûte quotidiennement environ 4 Reichsmarks, un infirme 5, 50 RM, un criminel 3,5 RM, un apprenti 2 RM.
1) Faites un graphique avec ces chiffres.
2) D'après de prudentes estimations, il y aurait en Allemagne 300.000 malades mentaux, épileptiques, etc... qui reçoivent des soins permanents. Calculez combien coûtent annuellement ces 300.000 malades mentaux et épileptiques. Combien de prêts non remboursable aux jeunes ménages à 1.000 RM pourrait-on faire si cet argent pouvait être économisé ? »

Michel

Écrit par : Michel | 09/10/2009

@ Scipion

Il est toujours en train de sévir, le grognon?

Écrit par : Ngabo | 04/11/2009

"Oui, il fallait publier cette pub. La censure ne sert à rien, l’exemple français nous le prouve. Jadis, les médias d’outre-Jura avaient occulté les positions du Front National. Le résultat ne s’est pas fait attendre."

aberrant, et très inquiétant. Le rôle d'un journal est en effet de donner la parole a tout le monde, dans les limites du respect et de la loi, mais dans le cadre d'un article, d'un reportage... Pas dans une pub ! en acceptant cette pub, la Tribune de Geneve perd le peu de considération qu'elle consevrait. Ce journal qui faisait référence n'est plus qu'un organe de presse populiste où les faits divers commencent toujours par la même chose : c'est la faute au étranger.

Écrit par : chtigone | 08/02/2011

Les commentaires sont fermés.