01/10/2009

Bourkas et minarets: pas le même combat!

 Ne nous voilons pas la face. L’islam devient une source d’obsession, tant en France qu’en Suisse. Bourkaphobie, au-delà du Jura. Minaretopathie, en deçà.

Alors, entre ces burqas que l’on veut arracher et ces minarets qu’on brûle d’abattre, le combat est-il commun? En apparence peut-être. Mais Allah sait si elles sont trompeuses!

En France, plusieurs députés, tant de gauche que de droite, sont en train de mener une enquête en vue d’abolir le port du voile intégral — bourka ou nikab — qui transforme les femmes en sac de tissus. Or, contrairement aux préjugés qui fleurissent en Europe, cette tenue vestimentaire n’est nullement prescrite par l’islam. D’ailleurs, le Coran n’accorde pas une place démesurée à la toilette féminine. Il se contente — verset 31, sourate XXIV — d’ordonner: «Et dis aux croyantes de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines. » Ce qui laisse tout de même une certaine marge de manœuvre textile!

Le port du voile intégral relève de la coutume préislamique de certaines régions comme l’Afghanistan et l’Arabie saoudite. Dans nos contrées, il est devenu le symbole de la soumission féminine au machisme rétrograde.

Certes, quelques musulmanes françaises converties ou issues de l’immigration affirment choisir librement cet écran aux regards concupiscents. Cela dit, ce symbole vestimentaire entre tellement en conflit avec le combat que mènent les Européennes pour parvenir à l’égalité entre les sexes que l’on peut comprendre le rejet dont la bourka est la cible.

Toutefois, une interdiction poserait de graves problèmes et constituerait — au moins dans certains cas — une atteinte à la liberté de porter ce que bon vous semble. Et puis, si l’on supprime le port du voile intégral, les intégristes se verront légitimés à réclamer la prohibition des minijupes. Une interdiction peut en cacher une autre!

Avec l’initiative visant à abolir les minarets — qui sera soumise au peuple le 29 novembre prochain — il en va autrement. En interdisant la burqa , on n’atteint pas une religion, on vise un symbole contraire à notre culture. Mais en abolissant les minarets, c’est bien une confession particulière — l’islam et non pas une autre — que l’on cherche à frapper. Pourquoi les minarets, et pourquoi pas les pagodes, les clochers?

En outre, tout à leur aveuglement raciste, les promoteurs de l’initiative n’ont pas vu la contradiction qu’ils risquent d’introduire dans la Constitution fédérale. Leur texte vise à ajouter un alinéa 3 — «la construction de minarets est interdite»— à l’article 72 de la Constitution.

Or, l’alinéa 1 de ce même article stipule: «La réglementation des rapports entre l’Eglise et l’Etat est du ressort des cantons». Dès lors, la construction des édifices religieux relève des cantons et non pas de la Confédération.

De plus, comme il ne prend pour cible qu’une seule confession, cet alinéa sera inapplicablepuisque s’opposant à la Convention européenne des droits de l’homme, qui prohibe les discriminations de cette nature. Une fois de plus, l’extrême droite amuse la galerie avec une initiative inutile, alors que la Suisse a d’autres chats en crise à fouetter.

(Texte paru jeudi 1er octobre 2009 dans la Tribune de Genève - rubrique Perspective - et 24 Heures - rubrique Réflexion.)

 

15:54 | Lien permanent | Commentaires (90) | |  Facebook | | |

Commentaires

Le minaret est bien entendu aussi un symbole.

C'est celui d'un impérialisme religieux triomphant, qui depuis treize siècles (tout a commencé le 28 avril 711), tente de conquérir l'Europe occidentale, et dont les représentants ont passé de quelques centaines de milliers en 1960 à 17 millions de nos jours.

"tout à leur aveuglement raciste..."

L'Islam n'étant pas une race, j'en déduis que ce qui vous séduit, dans cet obscurantisme, c'est le fait qu'il soit très majoritairement pratiqué par des allogènes... Après tout, pourquoi pas ?

Écrit par : Scipion | 01/10/2009

Le CLOCHER est bien entendu aussi un symbole.

C'est celui d'un impérialisme religieux triomphant, qui depuis VINGT ET UN siècles (tout a commencé le 24 DECEMBRE 0001), tente de conquérir LE MONDE (Afrique, Amérique latine, Macao, ...) ....

Qui signe mon initiative contre les clochers ???

Écrit par : toto | 01/10/2009

L'initiative contre les minarets me fait penser ä ces richards qui posent leurs pénates en zone rurale et qui interdisent les cloches des vaches: A quoi bon une agriculture, on a djà tout au frigo. Ben oui, quoi....!!
J'ai connu dans ce pays des tas de braves musulmans qui buvaient leur verre et mangeaient du porc comme tout le monde. Ni l'alcool ni la consommation de viande de porc n'ont été interdits par Mohammed, il a simplement RECOMMANDé de ne consommer ni de l'un, ni de l'autre. Et au vu du climat et de la détérioration rapide de la viande et de l'effet néfaste de l'alcool, je comprends absolument son point de vue. Mais les sages subséquents en on fait une interdiction.
De même, l'excision, cette pratique absolument abominable, n'est pas issue de l'Islam, mais est largement antérieure, a été pratiquée depuis des millénaires dans ces régions devenues musulmanes.
Tout compte fait, en tant que libre penseur, je voterai contre cette initiative idiote et bigote. Les promoteurs de cette initiative sont probablement du même calibre que les ails à tollas iraniens ou soudanais qui ordonnent le port de la burka....

Écrit par : J.C. Simonin | 01/10/2009

Moi je veux bien signer! Où, please?

Écrit par : iconoclaste | 01/10/2009

"C'est celui d'un impérialisme religieux triomphant..."

Déjà là, vous êtes planté, mon pauvre toto...

"J'ai connu dans ce pays des tas de braves musulmans qui buvaient leur verre et mangeaient du porc comme tout le monde."

Et bien, ceux-là n'ont pas besoin de minarets, ni même de mosquées, manifestement. D'ailleurs, je doute que des intégristes comme les frères Ramadan les considèrent comme des musulmans...

"Tout compte fait, en tant que libre penseur, je voterai contre cette initiative idiote et bigote."

Et quand le Plouc de service usera des mêmes arguments en faveur de l'appel du muezzin cette fois, vous pensez vous réveiller ?

Écrit par : Scipion | 01/10/2009

@Scipion
"C'est celui d'un impérialisme religieux triomphant..."
Déjà là, vous êtes planté, mon pauvre toto...

Et l'inquisition et les croisades et les conquistatords et les massacres d'indiens en Amérique latine. C'était il n'y a pas si longtemps, non ?

Et pour finir le clocher a exactement la même fonction dans les pays chrétiens que les minarets dans les pays musulmans : appeler les fidèles.

Sauf qu'en Suisse les seuls 3 minarets existants (15m, 17m et 3m de haut...) sont sans muezzin. Alors que les milliers de clochers ils sonnent toutes les heures et des centaines carillonnent l'angélus le matin, à midi et le soir.

Écrit par : toto | 01/10/2009

"Et l'inquisition et les croisades et les conquistatords et les massacres d'indiens en Amérique latine. C'était il n'y a pas si longtemps, non ?"

Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? A l'époque, ça se passait comme ça... Personnellement, ça ne me gêne pas trop.

Et puis, des Mététores au Christ de saint Jean de la Croix, de Dali, en passant par la chapelle Sixtine, il y a pas de mal de compensations sur le plan du patrimoine.

"le clocher a exactement la même fonction dans les pays chrétiens que les minarets dans les pays musulmans : appeler les fidèles."

A ceci près, que des fidèles ici, il y en a de moins en moins...

"Sauf qu'en Suisse les seuls 3 minarets existants (15m, 17m et 3m de haut...) sont sans muezzin."

Attendez qu'il y en ait soixante, financés comme il se doit par les Wahhabites d'Arabie saoudite. Ca ne devrait pas trop traîner.

Écrit par : Scipion | 01/10/2009

Les minarets, ça fait du travail, en période de crise, faut pas cracher sur le boulot !
Maintenant si il faut vraiment un minaret pour que Allah reconnaisse les siens, ont pourrait aussi lui acheter un GPS made in china !

Écrit par : Mark | 01/10/2009

@Scipion
Remarques non dèpourvues de bon sens. Mais je me souviens de ma jeunesse et de mon enfance, dans les annöes quarante et cinquante. Quel est la différence entre la mentalitö chrétienne de cette époque et la mentalité de la plupart des immigrants musulmans aujourd'hui ?
A l'époque, le mari était le chef de la famille. Pointälaligne. la femme, la mère devait être soumise. L'idéal féminin de l'époque, en allemand, se résumait en trois K: Küche, Kirche, Kinder. Ma soeur, née en 1927, a manifesté le désir de faire un apprentissage. Réponse de mon père: "Une fille, ça se marie, ça n'apprend pas".
En 1951, j'ai commencé un apprentissage à Soleure, ville éminement catholique La ségrégation existait à la piscine et était appliquée: Une piscine pour les hommes et les garçons, une pour les femmes et les filles.
J'ai reçu en Prim'sup. une excellente instruction. En sciences naturelles par exemple, il nous a été expliqué en détail comment le corp humain fonctionne: la circulation sanguine, la respiration, le système digestif.... Mais un être humain n'avait rien entre les jambes. Nichts, nothing, niente, nada... Ma mère avait un livre de médecine dans lequel tout était expliqué, c'était aussi érotique qu'une machine à vapeur. Le livre tenu rigoureusement sous clé.
Je pourrais continuer encore longtemps sur ce ton. C'était un autre monde, le monde des Musulmans d'aujourd'hui, mais il a évolué, tout comme ces Musulmans vont évoluer. Regarde ce qui se passe en Iran...
A l'époque, il était impensable d'avoir un enterrement ou un mariage ou un baptême sans un pasteur. Regarde autour de toi maintenant. Il n'en sera pas autrement avec les Musulmans, les Juifs, les Hindous d'ici peu.

Écrit par : J.C. Simonin | 01/10/2009

"Il n'en sera pas autrement avec les Musulmans, les Juifs, les Hindous d'ici peu."

Sans bien voir ce que les Juifs et les Hindous viennent faire ici, je n'observe rien de semblable avec les Pakistanais en Grande-Bretagne, avec les Marocains en Belgique et aux Pays-Bas, avec les Algériens en France ou avec les Turcs en Allemagne.

Et je ne vois pas du tout au terme de quel processus intellectuel, les musulmans pourraient, en quelques années, devenir relativistes comme nous le sommes après deux siècles de propagande rationnaliste...

Écrit par : Scipion | 01/10/2009

Je pense qu'il en est de l'antiislamisme comme il en est de l'antisémitisme. Pour l'antisémitisme, on prend comme exemple quelques usuriers et quelques théoriciens cradingues et on projette cette image sur toute une religion. Pour l'antiislamisme, on prend quelques terroristes et quelques barbus. Les Canadiens sont évidemment tous des bûcherons et des RCMP, les Nègres sont tous des grands enfants qui jouent le bango devant une cabane délabrée...
Je te ferai remarquer qu'au temps des Croisades, les Barbares étaient les Européens et les Civilisés les Musulmans. Notre société a évolué depuis, et il n'existe aucune raison pour que d'autres sociétés n'évoluent pas dans le même sens. Cela prendra le temps que cela prendra, à voir la direction que prend la société américaine, que nous suivons avec dévotion, je ne vois vraiment pas où se trouve le progrès. A voir Guantanamo et le Patriot Act, il me semble que nous sommes joyeusement sur le chemin de l'Inquisition. En ce moment, les terroristes, c'est l'Occident, ce n'est pas Al Qaida.
En ce qui concerne les Pakistanais en G.B. etc... il est parfaitement clair que ces Gouvernements ne font absolument rien pour intégrer ces populations, qui vivent dans des ghettos, des cités, comme disent les Français, discriminés et systématiquement tenus à l'écart. Le même genre de situation qui prévaut aux E.U.s avec les Noirs. Avec les mêmes résultats. Nous n'avons pas cette situation en Suisse et le résultat se laisse voir.

Écrit par : J.C. Simonin | 02/10/2009

Simonin, d'abord les Juifs n'attendent pas sur la Suisse en matière de développement, jusqu'à maintenant c'est la Suisse qui achète la technologie qu'Israel a développée il y a 20 ou 30 ans.
Second, quand vous parlez des Musulmans vous faite un survol tout aussi lapidaire que ce que vous essayez de dénoncer, mais juste un point, quand vous dites Musulmans, mettez un S à la fin, il y a plusieurs courants, et principalement deux, les Sunnites et les Shiites avec leurs subdivisions et ses deux courants sont en guerre sainte totale. Ceci avec l'aide de l'occident à l'origine.
Tout le problème se conjugue autour de ce conflit et le fait que les dictatures qui alimentent des coffres suisses tient à maintenir cette situation afin de s'en mettre encore plus plein les poches, c'est une manière d'amuser la galerie pendant que les copains de nos banquiers continuent leurs trafique de valises pleines de $.
Cette misère doit bien profiter à certains, pour le reste je ne vais pas m'étaler, mais ce genre de situation peut très bien se déclencher entres Protestants et Catholiques dans notre charmante confédération si le niveau de vie commence à s'émietter ! Aussi chez nous des petits malins pourraient profiter de déséquilibres !

Écrit par : corto | 02/10/2009

Et pendant ce temps un élève musulman en Allemagne a obtenu d'un tribunal contre la volonté des autorités scolaires l'ouverture d'une salle de prière DANS UNE SALLE DE CLASSE.

Merci pour la laïcité de l'Etat!

C'était notre rubrique: la politique des petits pas.
Je revendique pour ma part de ne pas voir s'ériger un peu partout dans mon beau pays des symboles phalliques. Car s'ils sont muets aujourd'hui, la revendication suivante sera de les rendre bavards 5 fois par jour. Dont la première fois au lever du jour. Initiative intéressante en Allemagne aussi, des haut-parleurs appelant à la prière à 5h00 du matin la veille d'un scrutin.

Écrit par : Johann | 02/10/2009

Nous sommes en 2009, ça se passe aux Etats-Unis. Mona aveugle a adopté Cali, un ponney de 45 kilos formé comme "chien d'aveugle". Ses parent refusait qu'elle ait un chien, car c'est contraire à leur religion.

Écrit par : Riro | 02/10/2009

Scipion et d'autres ont PEUR de l'Islam, PEUR de l'islamisation, PEUR des Musulmans. Ils ont PEUR d'être entourés par des gens pas comme eux. Et ils sont d'avis que leur interdire un minaret va y changer quelque chose. Bizarre.

Parce qu'interdire les minarets, et ensuite d'autres brimades de ce type, ne peuvent faire qu'une chose: attiser la tension et rendre la cohabitation et l'intégration plus difficile. Ce n'est pas malin. C'est totalement contre-productif.

Et puis ça me donne envie de me convertir à l'Islam, juste pour ajouter un Musulman en Suisse. Et pour montrer qu'un Musulman peut être Suisse, pas terroriste, boire du rouge, manger des saucisses, faire la vaisselle et se marrer devant le dernier Woody Allen. Ca fait peut-être moins PEUR, un Musulman comme ça, non?

Écrit par : Vincent Rossi | 02/10/2009

Peur ? Pas vraiment. Si je me félicite d'habiter une ville où les mendiants roms sont systématiquement chassés à chaque apparition, ce n'est pas parce que j'en ai peur, mais parce que leur présence ne correspond à l'idée que nous sommes nombreux à nous faire de notre pays. Vous mordez la motivation ?

Quant à la peur de l'Islam... Il faut l'affronter comme n'importe quelle invasion, ni plus ni moins ! En Europe de l'Ouest, quelques centaines de milliers il y a quarante ans, dix-sept millions aujourd'hui, certains disent trente millions en 2015, voilà les chiffres...

Du coup, il y en a qui ne se résignent pas, parce que ça ne correspond pas à l'image qu'ils se font de notre civilisation, et d'autres qui ont peur des conséquences de la résistance à l'invasion. Dont vous, ce qui ne vous qualifie pour administrer des leçons de témérité.

Pour ce qui est du rapport existant entre l'invasion et l'interdiction des minarets, il est on ne peut plus simple. Voter oui, c'est signifier aux musulmans de Suisse : - Profil bas et revendications zéro !

Ce sont quinze ans de gagnés en termes d'islamisation, mais c'est aussi envoyer un signal assez retentissant à tous ceux qui en Europe occidentale mènent le même combat, et qui ont le vent en poupe comme l'a encore montré au cours des deux dernières semaines le doublement des voix du FPOe à l'occasion des élections régionales au Vorarlberg et en Haute-Autriche.

"attiser la tension et rendre la cohabitation et l'intégration plus difficile. Ce n'est pas malin. C'est totalement contre-productif."

Pas du tout, parce que l'intégration, il ne faut même pas y penser. Ceux qui s'intègrent abandonnent leur religion et ceux qui la conservent ne s'intègrent pas pour cette raison toute simple que notre société n'est pas compatible avec leur foi.

Tariq Ramadan lui-même, le modéré-pondéré Tariq Ramadan, l'écrit explicitement : "La résistance à cet Occident sécularisé, marchand, inculte, la seule résistance organisée provient de l’Islam, qui est d’une certaine façon inassimilable."

En conclusion, je livre une extrait d'article du "Telegraph" - non que je pense que vous puissiez y être réceptif, rassurez-vous :o), mais parce que nous sommes lus, et certainement aussi par des lecteurs qu'elle peut intéresser - se rapportant à la sortie du livre d'un journaliste américain, Christopher Caldwell, "Réflexions sur la révolution en Europe : immigration et Occident" :

« La Grande-Bretagne et le reste de l’Union européenne ignorent une bombe à retardement démographique : un afflux important d’immigrés ces dernières années, dont des millions de musulmans, changera entièrement la face du continent au cours des 20 prochaines années, et cependant aucun décideur politique n’en parle.

« Les chiffres sont alarmants. En Espagne, seulement 3,2 % de la population était née à l’étranger en 1998. En 2007 c’était 13,4 %. La population musulmane d’Europe a plus que doublé au cours des 30 dernières années et aura encore doublé d’ici 2015. »

Écrit par : Scipion | 02/10/2009

« Pour l'antiislamisme, on prend quelques terroristes et quelques barbus. »

L'Islam, ce ne sont pas quelques terroristes et quelques barbus, c'est un livre "Le Coran" qui a été dicté par Allah à son Prophète, Muhammad, livre duquel on ne peut rien retrancher, modifier ou adapter, puisqu'il est la parole de Dieu.

Comme ce livre traite aussi bien - ou aussi mal :o) - de la religion, que de la vie privée du fidèle et de la conduite des affaires de la cité, ces prescriptions sont incompatibles avec notre conception du monde comme avec le fonctionnement de nos sociétés et de nos institutions.

Le bon musulman ne s'y soumet que dans la mesure où il ne peut pas faire autrement et il tente constamment d'obtenir des accommodements, des adaptations, des ajustements qui lui permettront de pratiquer sa religion dans de meilleures conditions.

Dans un pays comme le nôtre, il ne commencera évidemment pas par remettre en cause la légitimité politique du pouvoir émanant du peuple - quand bien même considère-t-il que cette légitimité ne peut venir que d'Allah -, mais il tentera, progressivement, d'obtenir l'autorisation de l'abattage rituel, la création de carrés confessionnels dans les cimetières, la prohibition de la viande de porc dans les cantines scolaires...

Bien entendu, il y a un certain nombre de musulmans "tièdes" qui n'éprouvent pas le besoin de telles adaptations. Combien sont-ils ? Nul ne le sait.

Ce que nous savons en revanche, c'est que ceux qui tentent d'obtenir un nouvel alignement sur les injonctions du Coran sont perçus comme les représentants d'une communauté de 400'000 fidèles - et pas de 40'000 fanatiques -, qu'ils prennent en otages pour la négociation.

Et quand le professeur Christian Giordano préconise la création d'instances juridiques "tenant compte des spécificités culturelles", en clair introduire des éléments de charia dans le droit applicable en Suisse, il ne songe pas prioritairement aux musulmans qui mangent des sandwiches jambon-beurre, accompagnés d'un verre de rouge, mais aux polygames.

Le tout, c'est de savoir jusqu'où on va accepter... Comme le frein est assez dur, le mieux est de commencer à appuyer tout de suite, en espérant qu'il ne tardera pas trop à agir.

Écrit par : Scipion | 02/10/2009

Même quand on condamne depuis longtemps les bons pasteurs mous du genou et les socio-démocrates angéliques étouffants de médiocrité qui sont prêts à tout pardonner aux tartuffes ramadaniens, c'est un peu effrayant, cette psychose de l'islam. Voyagez un peu...l'islam est tout sauf un bloc monolithique. Nombre de pays de coutume islamique ont accordé le droit de vote à leurs femmes bien avant la Suisse, par exemple.

Scipion, renseignez-vous : les carrés confessionnels dans les cimetières, ça existe désormais à Genève, et je peux vous dire que quand j'ai essayé de rameuter du monde pour résister à ça, c'était le désert à gauche comme à droite ! Socialistes, libéraux et radicaux marchaient d'un même pas aveugle, sans parler des Verts enthousiastes de "l'interculturalité" ! Quant à la vague de fond musulmane, allez voir les chiffres : au recensement 200, les musulmans n'étaient que 4,5% des confessions représentées, contre plus de 80% pour les chrétiens. Seuls 10% des musulmans fréquentent les mosquées, la plupart des autres sont invisibles, surtout les musulmans européens, parce qu'ils nous ressemblent étrangement... De grâce, modérez vos congestions...il n'y a pas péril en la demeure.

Personne, même les athées, n'est indemne de fanatisme dans l'histoire. Tous ont leurs symboles.

Quant aux islamistes, ils ne représentent qu'une infime partie des musulmans, qui sont en vérité leurs premières victimes.

Excellente idée d'interdire les minarets, vraiment : les musulmans modérés auront alors toutes les raison de se jeter dans les bras des extrémistes...

Maintenant, question laïcité, les choses sont extrêmement simples : l'égalité de traitement veut qu'on accorde à toutes les confessions des droits égaux. Point.

Je ne crois même pas qu'il soit nécessaire de débattre plus avant. Du moins si l'on veut raison garder.

Écrit par : yves scheller | 02/10/2009

Commentaires fort inressants, une fois de plus. après les avoir lus, et 5 minutes de réflexion, notre Scipion national n'a absolument rien écrit qui ne s'applique pas à un Juif fanatique ou un Chrétien fanatique.
Il en est du Coran comme de la Bible. Ce sont là des salades qui peuvent être apprétées à n'importe quelle sauce. c'est au nom de Jehovah que les Sionistes construisent un mur de la honte en Israel et massacrent et déportent des milliers de Palestiniens. C'est au nom de Jesus Christ que des millions de sorciers et surtout de sorcières ont été brûlés vifs en Europe, et le pape Pie XII Pacelli était parfaitement au courant des camps de concentration nazis. C'est au nom d'Allah que Chiites et Sunnites s'entrebousillent.Allah u akbar, que Ton nom soit sanctifié.
Des millions de gens, surtout aux E.U.s, croient dur comme le fer que le monde a été créé en six jours. Question de développement moral, notre société occidentale et chrétienne a produit quelque 70 millions de morts en deux guerre mondiales. Les Amis, phare resplendissant de la Liberté et de la Démocratie (Majuscules, nom de Dieu !!)ont systématiquement étouffé toute tentative de démocratie et supporté activement les pires dicatures en Amérique Latine, ont bousillé 2 millions de gens en Corée, environ autant en Indochine, entre 600.000 et 1.000.000 en Irak, supportent enAfghanistan un régime pourri jusqu'à la moëlle que comme ça ils pourront construire un pipeline entre l'Asie Centrale et Karachi. Etre autre, on pourrait continuer longtemps comme ça.
Quelle est la grosse différence entre les magouilles d'un caïd et un mollah en Egypte et un celles d'un juge et d'un notaire à Fribourg ? Je n'en vois aucune. D'après mes expériences, nous avons la meilleure administration, les meilleurs politiciens, la meilleure Justice qu'il soit possible d'acheter avec de l'argent. A Soleure comme à Téhéran, à Lausanne comme à Ryiad ou à Chicago.
Et ainsi, je devrais m'énerver à cause de quelques minarets.... alors qu'un certain Juif a une fois produit la parabole de la Paille et de la Poutre et a exorté de ne point juger, de peur d'être soit-même jugé.
J'ai peur des mollahs, comme j'ai peur des rabbins ou des prédicants chrétiens qui se remplissent les poches en vantant les vertus de la pauvreté. Qui prédisent la chasteté et enculent des petits garçons et gonflent des filles innocentes. Qui supportent des régimes qui réservent le 90% des terrees arables à une minorité et condament des millions de paysans à l'escalvage. Qui condamnnt l'avortement et le contrôle des naissances et n'entreprennent absolument rien pour limiter la course aux armements. Ces gens sont des Chrétiens et des Juifs, et ils sont des salauds. Et ils font partie de notre société.

Écrit par : J.C. Simonin | 02/10/2009

« ...notre Scipion national n'a absolument rien écrit qui ne s'applique pas à un Juif fanatique ou un Chrétien fanatique.

« Il en est du Coran comme de la Bible. Ce sont là des salades qui peuvent être apprétées à n'importe quelle sauce. c'est au nom de Jehovah que les Sionistes construisent un mur de la honte en Israel et massacrent et déportent des milliers de Palestiniens. C'est au nom de Jesus Christ que des millions de sorciers et surtout de sorcières ont été brûlés vifs en Europe, et le pape Pie XII Pacelli était parfaitement au courant des camps de concentration nazis. »

Et alors ? Si vous n'êtes pas à l'aise dans votre peau d'"Européen de race blanche, de culture greque et latine, et de religion chrétienne", pour reprendre le propos de De Gaulle, ce sont vos états d'âme et ils ne concernent que vous. Pour ma part, je n'en éprouve aucun.

Mais même si je les partageais, je ne crois pas que ce serait une raison de négliger les avertissements qui nous viennent de gens aussi autorisés qu’Ayaan Hirsi Ali, Wafa Sultan ou Ehsan Jami, pour ne citer que ceux-là.

Écrit par : Scipion | 02/10/2009

"Excellente idée d'interdire les minarets, vraiment : les musulmans modérés auront alors toutes les raison de se jeter dans les bras des extrémistes..."

Merci Yves Schiller de confirmer que l'Islam est une religion de terroristes potentiels, qui risquent d'éclore du moment qu'on ne se plie pas à leurs voeux et exigences.

C'est un des charmes de cette religion. De paix, comme ils disent...

Non, mais je rigole. On le savait depuis longtemps qu'il n'y a que les catholiques, les scientologues et le raéliens qu'on peut vilipender sans prendre le moindre risque...

Vous n'ingorez pas que le Pape lui-même est un ancien de la Hitlerjugend, j'imagine ?

Écrit par : Scipion | 02/10/2009

Vous savez, Scipion, je sors d'un milieu extrêmement modeste, élevé dans un minuscule bled du Nord du Canton de Vauddans dams les années quarante. A l'époque, se rendre à Yverdon, 8 km, c'était déjà une expédition. Mais Lausanne, Zurich, Londres, New York, tu te rends compte....
Et l'on avait nos préjugés: les Allemands étaient tous des Schleus, qui se tallaidaient la gueule en bouffant des saucisses. Les Italiens étaient tous des Maguttes feignants, les Juifs évidemment tous des ususriers, les Arabes soit des émirs sur des chevaux magnifiques, soit des cradingues, etc, etc, etc.... On avait des idées sur tout, et on ne connaissait rien.
J'ai été élevé dans la haine des Boches. Mais j'ai appris l'allemand à l'école, et ai fait mon apprentissage à Soleure. Et là, j'ai eu pour la première fois à faire avec des collègues allemands et ai trouvé des gens calmes et compétents, intelligents et sociables, et je me suis demandé qui donc m'avait fourré de telles notions dans la tête, et POUR QUELLES RAISONS...
Plus tard, mon métier m'a donné l'occasion de voyager beaucoup, j'ai appris l'anglais à Jersey C.I., l'italien en Italie et au Tessin, ai parcouru en six ans et demi la totalité de l'Amérique du Nord. Et partout, j'ai trouvé des gens bien et des connards. quelque fois aussi, moi aussi je me suis conduit comme un connard... Mais une chose je crois, c'est que le vice et la vertu, l'intelligence et la bétise, sont finement et très également répartis tout à travers l'humanité. Je me refuse strictement de juger une personne en fonction de sa race, de la couleur de sa peau, de sa nationalité ou religion ou status social.
L'autre jour, à la tombée de la nuit, je suis sorti avec mon chien et me suis promené dans la forêt. Il commençait à faire sombre, tout d'un coup mon chien a commencé à gronder devant un buisson. Je me suis approché et ai vu ue forme sombre, quelque chose comme un animal. J'ai regardé de plus près et il me sembla reconnaître une forme humaine. Et brusquement, cet être se redressa et je reconnu mon frère...

Écrit par : J.C. Simonin | 03/10/2009

"On avait des idées sur tout, et on ne connaissait rien."

C'était peut-être mieux que maintenant, où on connaît tout, mais on n'a plus d'idées sur rien !

"...partout, j'ai trouvé des gens bien et des connards. quelque fois aussi, moi aussi je me suis conduit comme un connard... Mais une chose je crois, c'est que le vice et la vertu, l'intelligence et la bétise, sont finement et très également répartis tout à travers l'humanité. Je me refuse strictement de juger une personne en fonction de sa race, de la couleur de sa peau, de sa nationalité ou religion ou status social."

Moi aussi, j'ai découvert tout ça. Mais j'ai poussé la réflexion plus loin et je me suis aperçu que les individus ne sont représentatifs que d'eux-mêmes, et que par là-même, ils n'offrent qu'un terrain d'observation anecdotique.

Il y a des pays qui ne fonctionnent pas en dépit des gens bien qu'on peut y rencontrer et il y a des pays qui fonctionnent en dépit des cloches qu'on y côtoie. Ca paraît contradictoire vu comme ça, du ras des pâquerettes...

Alors, vous vous dites qu'il y a quelque chose qui ne joue pas... Jusqu'au moment où vous vous avisez que six millions de Papouans-néo-guinéens, ça donne la Papouasie-Nouvelle-Guinée, et que six millions de Suisses ça donne la Suisse.

Et là, tout s'éclaire, l'individu qu'on rencontre, aussi bien soit-il, ne joue aucun rôle à ce niveau de considérations.

Écrit par : Scipion | 03/10/2009

J'ai eu à faire avec l'immigration américaine et la Sécurité Sociale américaine. Et je sais pourquoi ce pays est irrémédiablement sur la pente descendante. Je me souviens que lorsque j'ai rempli les formulaires de demande d'immigration, j'ai été confronté avec la question: "Avez-vous l'intention de renverser le Gopuvernement légal des Etats-Unis par la violence ou la subversion ?" (La réponse était évidemment: "Bien sûr ! Les explosifs pour faire péter la Maison-Blanche sont planqués dans le soutien-gorge de ma bonne amie, et j'ai une édition secrète des Contes de Perrault dans le faux-fond de ma valise.). J'ai constaté là-bas que le moyen le plus sûr et le plus rapude de faire chier un Américain était de commencer une conversation sur la politique. Avec une telle bureaucratie et une telle mentalité, on pouvait prévoir en 1960 le désastre actuel.
J'avais à l'époque une confiance et un respect absolus en nos autorités, en particulier les autorités judiciaires. Les expériences que j'ai faites avec lesdites autorités en trente ans d'activité professionnelle m'incite à penser que la Suisse est réellement en passe de devenir de plus en plus semblable à la Papouasie, si l'on y prend garde énergiquement.
Il y a comme ça des partis qui ont fait l'Histoire, qui ont marqué l'histoire d'un pays. Et qui, trois générations plus tard, font tout au plus des histoires. C'est la vie, on n'est pas meilleurs que les Papous.

Écrit par : J.C. Simonin | 03/10/2009

"C'est la vie, on n'est pas meilleurs que les Papous."

C'est possible ou c'est peu vraisemblable, parce qu'un concept comme "meilleurs" en soi n'a aucune signification.

En revanche, si on organise un sondage croisé pour déterminer combien de Suisses préféreraient être Papous chez les Papous, et combien de Papous préféreraient être Suisses chez les Suisses, je crains fort que les résultats ne mettent à mal notre modestie légendaire...

Écrit par : Scipion | 03/10/2009

"Maintenant, question laïcité, les choses sont extrêmement simples : l'égalité de traitement veut qu'on accorde à toutes les confessions des droits égaux. Point."

Non pas "Point". Car cela voudrait dire que les musulmans ont le droit de chômer le vendredi, les juifs le samedi, que les musulmans ont droit à l'appel public à la prière du haut des minarets comme les chrétiens de faire sonner les cloches des églises, que les musulmans ont droit à des piscines séparées pour hommes et femmes, ainsi que pour tous les lieux publics...

Vivement une religion naturiste dans ce cas!

Et c'est sans doute au nom "des droits égaux", qu'une salle de prière a été accordée dans une école en Allemagne à un étudiant musulman. Pourquoi pas dans cet ordre d'idées un minaret sur un des côtés de l'école.

http://www.liberation.fr/monde/0101594342-un-lycee-allemand-devra-creer-une-salle-de-priere

Qui donc les arrêtera?

Écrit par : Johann | 03/10/2009

J.C. Simonin, même si je ne partage pas tous points de vue j’admire votre ouverture d’esprit et la qualité de vos arguments. Par ailleurs, il faut un certain courage pour se frotter à un Scipion qui, sur les minarets comme sur tout ce qui concerne l’islam, se sent investi (par qui ?) de la mission de sauver la Suisse puis le monde d’une invasion islamique. Pour ce faire, il a adopté le comportement obtus typique du bornagain évangélique fraîchement convaincu de son devoir d’amener, en rejetant par principe toute idée contradictoire, les autres vers la lumière.

Bref, si un véritable débat est donc impossible avec ce personnage virtuel (la plupart des intervenants sur ces blogs ont d’ailleurs cessé de lui répondre) il n’en demeure pas moins que l’initiative anti-minaret va à l’encontre du bon sens et de la tradition d’ouverture (aussi discrète soit-elle !) et d’accueil du peuple suisse.
Et même si quelques partis et autres médias irresponsables ont réussi à vendre l’idée que tous le problèmes d’insécurité et de chômage étaient la faute des étrangers et plus particulièrement de ceux qui n’avaient pas exactement les mêmes valeurs que nous, je veux croire que les suisses sont suffisamment informés et lucides pour rejeter clairement cette provocation, ma foi bien minable et surtout indigne de ce que nous sommes…

Écrit par : Vincent | 03/10/2009

@ Johann

Johann, pourquoi vous donnez-vous tant de mal pour faire mine de ne rien comprendre ?

Les droits égaux, en tant qu'ils sont des droits, c'est-à-dire des articles inscrits dans des textes de lois, reposent sur des principes, notamment celui d'égalité de traitement. C'est pourquoi on ne saurait refuser aux musulmans ce qu'on accorde aux autres. Ni aux autres ce qu'on accorde aux musulmans.

Mais cela ne va pas jusqu'à accorder des droits spéciaux qui relèveraient, non de la loi générale qui s'impose à tous, mais des moralités particulières, comme ceux que vous indiquez.

Accorder à chaque confession ses jours de congé constitue, légalement, un trouble à l'ordre public, tout simplement parce que toutes nos institutions exploseraient. Les minarets existants n'ont jamais diffusé d'appel de muezzins, et il est arrivé aussi qu'on prie certaines églises de bien vouloir renoncer à leurs cloches le samedi matin. Au nom d'un intérêt général, et non pas d'une quelconque irréligion. C'est le point de vue de la loi, non discriminatoire. Ce sont les morales qui sont discriminatoires, celle de Scipion, la vôtre, celle des islamistes, d'autres encore, leur affrontement ne pouvant mener qu'à des guerres civiles larvées ou réelles. Voyez les relations entre juifs et blacks muslims aux Etats-Unis...

Les revendications incessantes de certains groupes religieux minoritaires, portée au nom de la "culture", du "respect de l'Autre" et autres fumisteries, souvent basée sur une culpabilité malsaine des occidentaux (antisémitisme, colonialisme etc.) n'a pas reçu la réponse juridique claire et nette, et laïque, qu'elle aurait mérité. Le Parlement hollandais, par exemple, a été jusqu'à inscrire à son ordre du jour au début des années 90, la question de l'excision, ce qui est plutôt extravagant... C'est pourquoi aujourd'hui les majoritaires sans spécificité en ont marre. Réaction plutôt saine en vérité. Mais légèrement aveugle...

On ne va pas combattre durablement le communautarisme minoritaire en réveillant l'identitarisme national : c'est la discorde générale qui s'annonce, justement ce qu'attendent tous les extrémistes.

C'est bien pourquoi la laïcité sépare les morales du droit, et donc les Eglises de l'Etat. C'est bien pourquoi la laïcité prévoit que le sacro-saint "droit à la différence" ne justifie aucune différence de droits.

Vous avez raison de regretter qu'à Fribourg on ait accepté des horaires séparés pour hommes et femmes dans les piscines (je vous signale au passage que cela concerne tout le monde, pas seulement les musulmans). Mais justement, Fribourg n'est pas un Etat laïque...

D'accord aussi avec vous pour trouver inacceptable qu'on installe des salles de prière dans une école allemande, mais là encore, je vous signale que l'Etat allemand et ses länders ne sont pas laïques. Le principe à l'oeuvre en Allemagne, comme dans la plupart des cantons suisses sauf Neuchâtel et Genève, est celui des Eglises reconnues, auxquelles tous les citoyens payent un impôt, y compris ceux qui n'appartiennent pas à ces Eglises, y compris les athées. Ce qui est totalement anti-démocratique.

C'est dans les Etats non laïques que les islamistes font le forcing pour obtenir des droits spéciaux, lesquels qui ne pourraient leur être refusés qu'en vertu de la laïcité et de la neutralité de l'Etat. Car bien entendu, quand un Etat n'est pas neutre et reconnaît certaines confessions et non d'autres - et selon quels absurdes critères, on se le demande un peu ! - il lui est difficile de résister aux demandes de traitement égal venant de religions non encore reconnues...

La seule solution, c'est de ne reconnaître ni de subventionner personne, et de reléguer les moralités, religieuses ou non, dans l'espace privé, l'Etat ne s'occupant que du droit, qui s'impose à tous.

Au fond, vous êtes un partisan de la laïcité qui s'ignore.

Écrit par : yves scheller | 03/10/2009

Disons que vu la désertification et la fermeture des églises, il faudra bien s'attendre à ce qu'une autre religion prenne la relève, l'homme à besoin de croire et en plus pratiquement toujours des idoles, vu que le christianisme ne semble plus fonctionner, que les prêtre n'arrivent plus à se reproduire, que les enfants des restes des familles chrétiennes se marient avec de plus en plus de musulmans, pourquoi vouloir lutter contre un phénomène allant de toute façon vers une issue de changement de religion ?
Dams une ou deux génération, il y aura beaucoup beaucoup plus de musulmans pratiquants que de chrétiens, si ce n'est pas déjà le cas !
Alors au lieu de s'en indigner, pourquoi plutôt ne pas si préparer et commencer déjà maintenant à transformer toutes ces églises vides en mosquées ?
Pourquoi lutter contre l'inexorable, vous serez bientôt, mamans, papas, grande-mamans, grand-papas d'enfants musulmans si ce n'est pas déjà le cas ! Vous n'aller quand même pas empêcher vos descendants d'aller pratiquer leur nouvelle religion !

Écrit par : corto | 03/10/2009

Maurice puis Karl puis corto
Donneur de leçons aux chrétiens et aux musulmans, pourquoi n'intéressez vous pas a la désertification de votre confession:
http://www.dailymotion.com/video/xi5d1_juive-convertie-a-lislam_news

Écrit par : faras | 03/10/2009

Faras, je suis contre les extrêmes y compris et avant tout dans ma pratique religieuse !

Écrit par : corto | 03/10/2009

Jusqu'à présent j'ai toujours défendu les personnes animées d'intentions pures et sincères, ce qui n'est le cas de tout le monde dans ce fatras politique et lié aux multinationales des pétrolières !

Écrit par : corto | 03/10/2009

« Par ailleurs, il faut un certain courage pour se frotter à un Scipion qui, sur les minarets comme sur tout ce qui concerne l’islam, se sent investi (par qui ?) de la mission de sauver la Suisse puis le monde d’une invasion islamique. »

Vous avez des manières très personnelles de présenter (de comprendre ?) les choses. Je ne suis qu'un modeste, très modeste, artisan sur l'immense chantier où se construit une digue dressée contre l'islamisation de l'Europe.

« Bref, si un véritable débat est donc impossible avec ce personnage virtuel... »

De quoi donc pourraient bien débattre deux médecins dont l’un, se fondant sur la multiplication des observations, des analyses et des diagnostics, conclut à une multiplication des métastases, et dont l’autre, fort de ses impressions, sentiments et désirs en forme de réalités, décrète que le sujet se porte comme un charme ? Soyons sérieux…

« …il n’en demeure pas moins que l’initiative anti-minaret va à l’encontre du bon sens... »

J'ai déjà montré son utilité de salve d’avertissement, vous vous révélez incapable de le comprendre. Et c'est vous qui vous croyez apte à un débat ? :o)

« ...et de la tradition d’ouverture (aussi discrète soit-elle !) et d’accueil du peuple suisse. »

Cette tradition devrait être revue depuis longtemps. Elle est née à une époque où l'accueil concernait quelques dizaines d'illuminés, type Courbet ou Mazzini, plus ou moins républicains, plus ou moins maçonniques, assez cultivés pour la plupart, et n'ayant strictement rien à voir avec les masses incultes et primitives, affluant désormais de la Terre entière en direction de la petite Europe de l'Ouest, coincée dans des territoires exigus et non extensibles.

"... cette provocation, ma foi bien minable et surtout indigne de ce que nous sommes…"

Surtout vous. D’où je déduis que le pluriel est de majesté :o)

Écrit par : Scipion | 03/10/2009

« C'est pourquoi on ne saurait refuser aux musulmans ce qu'on accorde aux autres. Ni aux autres ce qu'on accorde aux musulmans. »

En disant cela, vous révélez votre appartenance au groupe de ceux qui considèrent que l’Islam est simplement une religion comme les autres. C’est loin d’être le cas, mais toute votre réflexion en est déformée :

http://www.ripostelaique.com/L-islam-n-est-pas-une-religion.html

« Ce sont les morales qui sont discriminatoires, celle de Scipion, la vôtre, celle des islamistes, d'autres encore, leur affrontement ne pouvant mener qu'à des guerres civiles larvées ou réelles. »

Si vous croyez que vous y échapperez à coups de lâchetés successives, vous vous trompez lourdement ! Ou alors vous capitulerez de bout en bout jusqu’à l’instauration de républiques islamiques.

Il y en avait déjà des comme ça dans les années 30 : ils croyaient échapper à la guerre par le déshonneur, ils ont eu la guerre ET le déshonneur.

« On ne va pas combattre durablement le communautarisme minoritaire en réveillant l'identitarisme national : c'est la discorde générale qui s'annonce, justement ce qu'attendent tous les extrémistes. »

Mais le communautarisme ne se combat pas, Monsieur, il est inhérent à la « diversité » en vertu de ce principe humain fondamental qui veut qu’on ait beaucoup d’affinités avec ceux qui nous ressemblent et très peu avec ceux qui ne nous ressemblent pas.

« C'est dans les Etats non laïques que les islamistes font le forcing pour obtenir des droits spéciaux, »

Et c’est en France, dans les municipalités socialistes aussi, qu’ils obtiennent des ouvertures différenciées dans les piscines, qu’ils réclament des salles séparées pour les repas des enfants et, après avoir obtenu la prohibition du porc, la confection de repas avec de la viande hallal. Vous avez tort d’exprimer des convictions qui ne sont fondées que sur vos impressions.

J’ajoute, pour conclure, que la Suisse n’est pas un Etat la laïc. Sa constituion commence par l’invocation « Au nom de Dieu tout-puissant ». Il faut arrêter de transposer à notre pays les aberrations sectaires qui agitent la République voisine !

Je vous fais observer en outre que le Dieu en question n’est ni celui des Musulmans ni celui des Juifs… Et bien que ce ne soit pas le mien non plus, sa présence ne me dérange pas du tout.

Écrit par : Scipion | 03/10/2009

@J.C.Simonin:

Et brusquement, cet être se redressa et je reconnu (s) mon frère...

Oui? et........ Lollllllll

Écrit par : Patoucha | 03/10/2009

Selon mon point de vue, pas mal de gens ici se disputent pour des broutilles. L'Istam est-il ä ce point différent du Christionaisme et du Judaïsme ?
Pour autant que je sache, l'Islam reconnaît tous les prophètes juifs, ainsi que Jesus,(Isa en arabe) comme ses propres phophètes. Et tous les grands et authentiques prophètes (voyants) ont cherché à transmattre les mêmes vérités. A savoir que les vértables plaies de l'humanité sont l'orgueil, la vanité, l'égoïsme et la cupidité. Et que quiconque arrive à surmonter ces plaies arrive au Paradis - au Nirvana en termes bouddhistes. Mais ces prophètes ont exprimé ces vérités fondamentales devant des audiences différentes, en des temps différents, dans des langues différentes. Les vérités fondamentales demeurent exactement les mêmes.
Et quiconque a réellement compris cela se fiche de la religion de son voisin, si ce voisin a réellement compris les idées de son prophète.
L'observation d'une religion ne saurait se limiter à la longueur de la jupe des femmes, ou au nombre de courbettes que l'on fait devant un mur, ou a bouffer une pastille dans un lieu consacré. Si la religion se résume à ça, alors vive l'athéisme...
Il est parfaitement clair que tout étranger doit se conformer aux us et coutumes du pays où il immigre. Dimanche, c'est dimanche, une burka on peut porter à Carnaval, l'excision est un crime abominalbe, L'abattage ritual du bétail tel qu'il est pratiqué par les Juifs et les Musulmans est une monstruosité- Ce sont là nos règles, ce sont nos lois et l'étranger est prié de quitter le pays si il/elle ne veut pas s'y conformer. Pour exactement la même raison, le port par notre Micheline nationale d'un voile lorsqu'elle se trouve en Iran est juste et raisonnable et conforme à la logique ci-dessus.

Écrit par : J.C. Simonin | 03/10/2009

Je viens tout juste de lire sur le "Tages-Anzeiger" online que Mahmoud Ahmadinedjad, Président d'Iran, serait un Juif. Notre chère Patoucha comprend maintenant la parabole de mon frère dans le buisson ?

Écrit par : J.C. Simonin | 03/10/2009

"Je ne suis qu'un modeste, très modeste, artisan sur l'immense chantier où se construit une digue dressée contre l'islamisation de l'Europe."

Tu en es certain ? Il est si grand que ça ce chantier ?

J'ai pourtant l'impression qu'on est encore (nous !) les plus nombreux à être certes vigilants mais avant tout prêts à affronter de façon respectueuse et même positive les inévitables changements qui s'annoncent.....
.....

Écrit par : Vincent | 04/10/2009

"L'Istam est-il ä ce point différent du Christionaisme et du Judaïsme ?"

Alors que les derniers sont simplement des religfions, "L’islam est un système religieux, politique, juridique et social initié au VII° siècle par mahomet qui se déclare être le dernier prophète, donc Le prophète..."

Religieux ! Politique ! Juridique ! Social ! Et son seul biotope acceptable, c'est la République islamique ! Il faudra le répéter combien de fois ?

Écrit par : Scipion | 04/10/2009

" Il est si grand que ça ce chantier ?"

Il est déjà soutenu par des millions d'électeurs, et ce n'est qu'un début. Quelques centaines de milliers de Suissesses et de Suisses vont prochainement s'y associer. Quel que soit le résultat du vote. De Narvik à Syracuse, ça bouge...

"J'ai pourtant l'impression qu'on est encore (nous !) les plus nombreux à être certes vigilants..."

On n'est pas dans la merde :o)

"...mais avant tout prêts à affronter de façon respectueuse et même positive les inévitables changements qui s'annoncent..."

Z'avez oublié "respectueuse et même positive et, je dirais même plus tolérante" - vous savez la coquetterie d'agonisant. C'est voulu ou le produit d'une déplorable négligence...

Écrit par : Scipion | 04/10/2009

Ô désolant Scipion, qui rêve tant de détruire la lointaine Carthage...

D'abord, on ne dit pas "laïc", terme du lexique religieux, qui désigne ceux qui travaillent pour une Eglise sans être consacrés. Dans son acception politique, le mot s'écrit "laïque", même au masculin. Donc, un Etat laïque et non laïc.

Mais ce n'est qu'un détail.

Je connais bien Riposte laïque, merci pour la référence. Et je considère effectivement l'islam comme une religion comme les autres, et pas moins dangereuse que les autres. Pas plus non plus.

Les "lâchetés successives" auxquelles céderaient tous ceux, également pris en bloc, qui sont contre l'interdiction des minarets, c'est l'argument munichois. Oui, mais si l'Allemagne hitlérienne était bien à nos portes, je crois que pour les républiques islamiques, c'est un peu plus lointain... Sauf à considérer tous les musulmans de notre pays comme une sorte de 5ème colonne chargée de préparer le terrain, ce qui relève de la pathologie psychiatrique.

Mais oui, le communautarisme se combat et doit être combattu, car il entend réincarcérer les individus dans leurs meutes originelles - vous l'illustrez de façon navrante : ce n'est pas depuis une nation ou un Etat de droit que vous nous parlez, Scipion, mais bel et bien depuis l'intérieur d'une meute, d'une horde, et d'une psychose. D'où un léger sourire quand je vous vois fustiger les "lachetés" münichoises. Ne pas être münichois, c'est résister à l'islamisme, mais c'est aussi résister aux gens comme vous. Car vous leur ressemblez étrangement. Tous les communautarismes finissent toujours par marcher au pas de l'oie.

Pour des raisons historiques évidentes, les islamistes s'activent effectivement en France. Mais c'est là aussi qu'ils ont rencontré les plus sérieuses résistances. Depuis l'entrée en vigueur de la loi de 2004 sur les signes religieux, il n'y plus de problème de voile dans les écoles (et seule la Turquie a résisté avec la même fougue. La Turquie, vous avez bien lu). Il est vrai que celui de la burqa lui a succédé.

Enfin, désolé, mais je dois vous contredire une dernière fois : la Suisse respecte une bonne partie de la laïcité en ceci que sa constitution garantit le respect des convictions religieuses (et de TOUTES les convictions religieuses, donc).

Cela dit, en vertu du principe de subsidiarité, il revient effectivement aux cantons de régler eux-mêmes le type de rapports qu'ils entendent entretenir avec les Eglises. Dès lors, formellement, les cantons laïques sont ceux dans lesquels les Eglises sont de droit privé. II existe deux cantons laïques en Suisse : Genève depuis 1907 et Neuchâtel depuis 1941.

Vous avez tort d’exprimer des convictions qui ne sont fondées que sur vos impressions.

Enfin, c’est vrai, notre Constitution commence bien comme vous le dites. Ce préambule n’est pas très laïque, d’accord, mais on ne va pas s’entre-égorger pour ça. Et puisque vous êtes un amateur, vous devriez prendre la peine d’en lire la suite, qui ne manque pas de dignité (la dignité, vous savez, ce truc qu'on a tendance à oublier quand on se cache derrière un pseudo…) :


Au nom de Dieu Tout-Puissant!

Le peuple et les cantons suisses,

Conscients de leur responsabilité envers la Création,

Résolus à renouveler leur alliance pour renforcer la liberté, la démocratie, l’indépendance et la paix dans un esprit de solidarité et d’ouverture au monde,

Déterminés à vivre ensemble leurs diversités dans le respect de l’autre et l’équité,

Conscients des acquis communs et de leur devoir d’assumer leurs responsabilités envers les générations futures,

Sachant que seul est libre qui use de sa liberté et que la force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres,

Écrit par : yves scheller | 04/10/2009

"Je viens tout juste de lire sur le "Tages-Anzeiger" online que Mahmoud Ahmadinedjad, Président d'Iran, serait un Juif. Notre chère Patoucha comprend maintenant la parabole de mon frère dans le buisson ?

J.C. Simonin merci d'y avoir "plongé" :)))))))

En revanche, j'ai trouvé cet article pour vous l'antisémite primaire!

23/07/2009
Épuration religieuse en Iran: Les minorités persécutées oubliées par l'Occident
Un article bien informé par J. K. Choksy & Nina Shea dans le National Review décrit le sort brutal réservé aux minorités religieuses en Iran: zoroastriens, juifs, chrétiens, mandéens et Bahaï. Ces communautés étaient pourtant établies en Iran bien avant que l'islam n'y arrive. Les dissidents politiques iraniens ont l'appui de l'Occident, alors que les minorités religieuses persécutées sont oubliées. En comparaison, les minorités musulmanes en Occident connaissent un sort enviable.

Iran_persecution
______________________________________________________
Épuration religieuse en Iran

L'Iran traite les non musulmans aussi durement que les dissidents politiques. Pourquoi l'Occident les ignore-t-il ?

NRO, 22 juillet 2009 : « Toutes les parties d'un non-musulman sont impures », a proclamé l’ayatollah Khomeini, ancien guide suprême de l'Iran. Il a expliqué que les non-musulmans se situent entre les « excréments » et la « sueur d’un chameau qui a consommé de la nourriture impure. » D'autres ayatollahs importants, dont Ahmad Jannati, l'actuel président du Conseil des gardiens, ont fait des déclarations similaires.

Ainsi, les zoroastriens, les juifs, les mandéens, les chrétiens et les Bahais d’Iran sont vus comme des inférieurs et la République islamique révolutionnaire les traite comme une cinquième colonne. Aucun de ces groupes religieux n’est accepté comme pleinement iranien par les dirigeants de l’Iran chiite, peu importe que la plupart d’entre étaient établis en Iran avant que l’islam n’y arrive. Avec la récente élection présidentielle controversée, la persécution des non-musulmans, accusés d’être des agents des États-Unis, d’Israël, de la Grande-Bretagne et de la monarchie déposée a atteint de nouveaux sommets. Sept leaders Bahaï et deux chrétiens convertis sont en prison et subiront bientôt des procès où leur vie est en jeu, tandis que d'autres non-musulmans sont victimes d’une intensification de la répression gouvernementale.

La communauté des non-musulmans a diminué et représente au plus 2 pour cent de la population iranienne de 71 millions d’habitants. Il y a quarante ans, sous le Shah, un visiteur aurait vu une société relativement tolérante. L’Iran semble maintenant avoir atteint la phase finale de l’épuration religieuse. La discrimination, l'intimidation et le harcèlement généralisés ont incité un nombre disproportionné de non- musulmans à fuir.

Tout comme les dissidents politiques, les minorités religieuses sont une force de modération de l’extrémisme chiite iranien. Leur seule présence garantit aussi un minimum de diversité idéologique et de pluralisme face à l’insistance brutale du régime sur le conformisme. Mais contrairement aux dissidents, les minorités religieuses ont attiré peu d'attention internationale et leur situation est mal comprise.
La constitution de l'Iran exige que les lois et règlements se fondent sur des critères islamiques, lesquels prescrivent un statut inférieur pour les trois religions non-musulmanes et refusent tout droit et toute protection aux autres confessions. Les zoroastriens, les juifs et les chrétiens (assyriens et arméniens) vivent dans une version moderne de l'état de dhimmi - la condition de protégé, quoique inférieure, des «gens du Livre » datant de l'époque médiévale. Bien que des sièges soient alloués à ces trois groupes à l'assemblée législative (pour un total de cinq sièges sur 290), ils sont exclus de la haute fonction publique dans les trois branches du gouvernement.

Les églises catholique, anglicane, protestante et évangélique ne sont pas considérées comme des communautés patrimoniales et bénéficient de peu de droits. Le culte chrétien doit être dans la langue arménienne ou assyrienne, et non pas en farsi. Plusieurs leaders protestants et évangéliques ont été assassinés par des agents du gouvernement au cours des dernières années, et l'année dernière, des rapports sur une nouvelle vague de répression contre des églises opérant dans des maisons privées, avec au moins 50 arrestations, ont fait surface. Les Mandéens ont cherché en vain à obtenir une reconnaissance officielle sur la base de leurs liens historiques à Jean le Baptiste.

Les membres de la foi Bahaï, une religion qui remonte à l’Iran du 19e siècle, sont traités bien pire, soit comme des hérétiques à être carrément persécutés. Selon la loi iranienne, le sang des Bahaï est considéré mobah, signifiant qu’il peut être répandu en toute impunité. Plus de deux cents Bahaïs ont été exécutés depuis 1979. Les mots « ennemi de l'islam » ont été écrits sur certains de leurs cadavres. En 1979, les Pasdaran (Gardiens de la révolution) ont détruit la maison du Báb, un lieu saint Bahaï dans la ville de Shiraz au sud-ouest du pays, et le site a depuis été recouvert de pavés pour un centre islamique. Le sanctuaire contenant la sépulture de Quddus, un éminent disciple du Báb, a été détruit à Babol en 2004. Les Bahaïs ne peuvent se réunir que dans la clandestinité - dans des maisons privées ou dans des salles louées subrepticement.

Ceux qui se sont convertis de l’islam à une autre religion sont considérés par l'État comme des apostats et ils peuvent être exécutés. L’Iran interdit aux non-musulmans tout prosélytisme, et même la plupart des manifestations publiques de leur religion en présence de musulmans. Le ministère du Renseignement surveille de près les communautés religieuses zoroastrienne, juive et chrétienne. Ces groupes se voient systématiquement refuser l'autorisation d’entretenir des contacts formels avec des coreligionnaires étrangers.

Chez ces groupes religieux, les cérémonies d'initiation, les mariages et les funérailles doivent se faire discrètement. Même là, ils courent le risque d’une descente par le ministère de la Culture et de l’Orientation islamique pour garantir le respect des « normes islamiques ». En 2004, une descente dans une assemblée a abouti à l'arrestation de 80 chrétiens pour s'être conformés à leurs propres mœurs en matière d’habillement des femmes et avoir permis aux hommes et aux femmes de se côtoyer.

À Shiraz, une synagogue, une église et un temple du feu sont situés à proximité l'un de l'autre. Ils portent des graffitis anti-Pahlavi qui sont régulièrement rafraîchis pour rappeler aux juifs, aux chrétiens et aux zoroastriens que leur loyauté reste suspecte. Les juifs sont souvent accusés d'avoir aidé Israël. En 2000, onze éminents juifs iraniens ont été reconnus coupables d'espionnage pour Israël.

Le tombeau de Daniel, de l'Ancien Testament, est exploité par le régime pour promouvoir son incessante propagande antisémite et anti-israélienne. Une peinture murale représente une scène imaginaire où les forces iraniennes se joignent à des combattants palestiniens pour s'emparer du Mont du Temple à Jérusalem. À proximité de cet endroit, des slogans dénoncent les juifs, le sionisme et Israël. Les Juifs ont cessé de fréquenter le site.

Description1

Bien que la constitution permet aux juifs, aux chrétiens et aux zoroastriens d’agir « selon leurs propres préceptes pour ce qui concerne leurs affaires personnelles et l’éducation religieuse », le ministère iranien de l’Éducation gère les écoles des minorités et impose des manuels scolaires sur la religion qui sont approuvés par l’État. De nombreuses écoles secondaires des minorités ont été nationalisées. Les écoles privées restantes ont généralement des directeurs musulmans. Tous les candidats aux études universitaires doivent passer un examen de théologie islamique. Quant aux Bahaïs, ils ont essentiellement été exclus de l'enseignement supérieur.

Les écoles zoroastres doivent afficher les portraits des guides suprêmes de l’Iran. Des citations coraniques et des slogans révolutionnaires sont peints sur les murs intérieurs avec la participation forcée des élèves pendant que des mollahs et des gardes révolutionnaires scandent des louages chiites.

Description2

Les mêmes représentations ont été imposées aux églises, en particulier celles qui ne sont pas situées dans des quartiers arméniens ou assyriens. Ceux qui fréquentent les églises sont insultés et traités d’infidèles par les Pasdaran et les miliciens Basiji.

Les minorités religieuses connaissent un taux élevé de chômage et la précarité économique car une grande part de l'économie, y compris l'industrie du pétrole, est contrôlée par l'État. Les minorités qui détiennent des magasins doivent afficher bien en vue un écriteau indiquant qu'ils sont najasa (rituellement impurs). Les Bahaïs n'ont pas de droits de propriété et leurs maisons ainsi que leurs entreprises sont exposées à la confiscation.

Les non-musulmans ne sont toutefois pas exclus du service militaire obligatoire, et ils rapportent qu’ils sont déployés dans les missions particulièrement dangereuses. Au cours de la guerre Iran-Irak, ils ont été systématiquement transférés aux brigades suicide. Les communautés non-musulmanes maintiennent de petits « murs des martyrs » commémorant leurs membres qui sont morts à la guerre.

Tout non-musulman responsable de la mort d'un musulman fait face à la peine capitale, conformément à la jurisprudence islamique médiévale. Inversement, les musulmans ne sont pas passibles de la peine capitale ou même de longues peines de prison pour l'assassinat d'un non-musulman, bien qu’ils reçoivent des amendes. Les exceptions concernent le meurtre d’un Bahaï ou d’un apostat pour lesquels aucune compensation n’est requise. Dans une procédure judiciaire, le témoignage d’un non-musulman vaut la moitié de celui d’un musulman. Un non-musulman qui se convertit à l'islam devient le seul héritier des biens de sa famille.

Le président Ahmadinejad nie l'Holocauste, il menace Israël et promeut les Protocoles des Sages de Sion comme un document authentique. Il aurait promis de mettre fin au développement du christianisme en Iran. Sous sa présidence, la vie est juste devenue plus difficile pour les minorités religieuses. Les organisations sociales ont fait l'objet d'enquêtes intrusives et ont été menacées de poursuites pénales pour des motifs tels que le rejet de la « conformité culturelle » et le fait d’affaiblir « le caractère central du régime islamique ». À Qom, un nouveau comité a été habilité à « lutter contre les activités des membres des minorités religieuses ». Les cinq députés membres des minorités, comme 175 de leurs collègues, ont quitté Téhéran pour éviter d'avoir à féliciter le président lors de sa réélection, ce qui a mené à une nouvelle série de descentes dans les synagogues, les églises et les temples du feu.

Les non musulmans iraniens ne peuvent pas défendre leurs propres droits. En 2005, le député zoroastrien Kourosh Niknam a tenté de le faire en prononçant un discours protestant contre une calomnie des non-musulmans par le chef du Conseil des gardiens. Il a été poursuivi pour avoir manqué de respect envers les dirigeants iraniens puis relâché avec un avertissement sévère à la suite de pressions nationales et internationales.

Les dissidents politiques iraniens sont soutenus par l'Occident. Les diverses minorités non musulmanes se demandent pourquoi elles ont été oubliées.

Écrit par : Patoucha | 04/10/2009

Die Familie des iranischen Präsidenten und notorischen Holocaust-Leugners änderte ihren Namen, als der Sohn vier Jahre alt war. Der britische «Telegraph» will jetzt herausgefunden haben, weshalb.

«Sabourjian ist unter Iraner Juden ein bekannter Name»: Mahmoud Ahmadinejad.
Der Beweis?: Ein Bild der entsprechenden Pass-Seite des iranischen Präsidenten im britischen «Telegraph».

Artikel zum Thema
«Wollen Sie an der Seite von Terroristen stehen?»
Ahmadinejads grösster Feind ist er selbst
Den Beweis hielt Mahmoud Ahmadinejad am 8. Mai 2009 in die Kameras der Fotografen. Damals besuchte der amtierende iranische Präsident das Innenministerium, um sich als Kandidat für die Wahlen registrieren zu lassen. Auf dem Dokument ist sie deutlich zu sehen: Eine Notiz, die zeigt, dass der Passinhaber mit vier Jahren seinen Namen geändert hat. Aus Mahmoud Sabourjian wurde Mahmoud Ahmadinejad.

Dieser Schriftzug, so schreiben nun zwei Autoren des britischen «Telegraph», beweise, dass der iranische Präsident jüdische Wurzeln habe. Denn Sabourjian sei ein jüdischer Name. Er stamme aus Aradan, aus Ahmadinejads Geburtsort also, und bedeute «Weber des Sabour» – Sabour sei der persische Name für das sonst als Tallit bekannte Gebetstuch der Juden.

Die Zeitung zitiert einen Londoner Judaistiker: «Sabourjian ist unter Iraner Juden ein bekannter Name.» Das Geschlecht Sabourjian, so die Autoren, erscheine gar in einem vom iranischen Innenministerium geführten Register, in dem jüdische Namen geführt werden.

Erste Vermutungen bereits im Frühling

Der heute Samstag veröffentlichte Bericht ist in Windeseile von Zeitungen rund um die Welt aufgenommen worden und hat für heftige Diskussionen gesorgt. Dass Ahmadinejad einst Sabourjan hiess, ist seit Jahren bekannt und auch bestätigt. Seine Eltern haben den Namen gewechselt, als sie mit dem vierjährigen Mahmoud aus der Provinz nach Teheran zogen. Brisant ist also die Behauptung, dieser Name sei jüdisch. Bisher hat kein anderer Judaistiker bestätigt, dass Sabourjian auf jüdische Wurzeln hinweist. Allerdings ist der Samstag ein muslimischer und ein jüdischer Feiertag – erste Stellungnahmen dürften bald publiziert werden.

Der britische «Telegraph» ist nicht das erste Medium, das entsprechende Vermutungen über die Wurzeln des iranischen Präsidenten äussert. Mehdi Khazali, Sohn eines konservativen Ayatollahs, schrieb im Frühling auf seinem Blog, er habe von Ahmadinejads jüdischer Vergangenheit gehört und verlange eine offizielle Äusserung des Präsidenten. Khazali, dessen Familie Ahmadinejad traditionell misstrauisch gegenübersteht, ist im Sommer verhaftet worden, ob im Zusammenhang mit dieser Äusserung ist nicht bekannt.

Bekannt als Holocaust-Leugner

Auch den ebenfalls britischen «Guardian» hat der Namenswechsel skeptisch gemacht. Er schickte einen Reporter während der Wahlen zu Verwandten Ahmadinejads. Diese sagten ihm damals, der Wechsel habe «eine ganze Reihe von religiösen und wirtschaftlichen Gründen» gehabt. Damit war das Thema vom Radar der internationalen Medien verschwunden.

Mahmoud Ahmadinejad hat sich bei verschiedenen Auftritten einen Namen als Holocaust-Leugner und Judenhasser gemacht. Erst vor wenigen Wochen brachte er mit einer hetzerischen Rede gegen Israel vor der Uno-Vollversammlung verschiedene europäische sowie die israelische Delegation dazu, den Raum zu verlassen.
(Tagesanzeiger.ch/Newsnetz)

Erstellt: 03.10.2009, 19:57 Uhr

Une brillante démonstratioon de la connerie du fanatisme religieux. Que voilà des Juifs qui refusent aux Palestiniens l'eau qu'ils boivent au nom de Moïse(c'était hier dans les dernières nouvelles à la télé), des Musulmans qui oppriment des Juifs et autres au nom d'Allah le Miséricordieux, des Chrétiens qui répandent de l'uranium appuvri pour empoisonner la Terre musulmane, au nom du Christ Sauveur bien sûr, Dieu du Ciel, quel bordel....

Écrit par : J.C. Simonin | 04/10/2009

M. Scheller,

Vous considérez que l'Islam est une religion comme les autres, ce qui est votre droit le plus strict, mais qui rend toute argumentation ultérieure ennuyeuse parce que vaine. Catholiques, protestants, juifs, musulmans, raéliens, scientologues, amish, même combat, au point où on en est allons-y gaiment.

Aux tendances les plus profondes de la nature humaine, vous opposez une série de postures intellectuelles, illusoires et prétentieuses, pour ne pas dire arrogantes, issues de la philosophie de prétendues Lumières, dont l'échec cinglant se vérifie tous les jours. Il est donc, ici aussi, inutile d'insister.

" Oui, mais si l'Allemagne hitlérienne était bien à nos portes, je crois que pour les républiques islamiques, c'est un peu plus lointain... Sauf à considérer tous les musulmans de notre pays comme une sorte de 5ème colonne chargée de préparer le terrain, ce qui relève de la pathologie psychiatrique."

J'ai déjà expliqué, en recourant à la métaphore maoïste, que les musulmans de Suisse sont l'eau dans laquelle évoluent les islamistes (10 à 12 % de toute communauté musulmane, soit plus de 40'000 fanatiques, ce qui est "appréciable"), dans les rangs desquels je range Tariq Ramadan chouchou des médias et des ménagères de moins de 50 ans.

Quant à la laïcité du canton de Genève, permettez-moi de vous rappeler que les membres du Grand Conseil et du Conseil d'Etat y prêtent serment à la cathédrale. J'attends votre "Ouuuaaais maaaiiis...".

P.S. - A propos des "meutes originelles", il n'y a rien à réincarcérer, parce qu'à en être sortis, il n'y a que des pointures comme vous, Albert Jacquard, Pierre-André Taguieff, Louis Schweitzer, Fadela Amara et Alain Soral... Quoique pour Fadela Amara, il subsiste quand même un doute.

Écrit par : Scipion | 04/10/2009

"Bourkas et minarets: pas le même combat!". tel est l'avis du Plouc.

Mais pas celui de Ralph Giordano, juif, écrivain et rescapé de la Shoah :

"Je ne veux pas voir des femmes portant la burqa dans la rue. Je me sens insulté quand je vois cela. Pas par les femmes elles-mêmes, mais par ceux qui les ont transformées en pingouins humains. (…) Une mosquée est bien plus qu’une église ou une synagogue. C’est une affirmation politique.*"

Et il dit encore : "Certains affirment que la construction de cette mosquée** serait le symbole d’une meilleure intégration. Je réponds non, trois fois non : les mosquées sont le symbole même du développement d’un monde parallèle.*", développement d'un monde parallèle dont la prolifération des burqas n'est, ni plus ni moins, qu'un autre symptôme du même processus.

* http://www.fdesouche.com/articles/4286#more-4286

** Celle de Cologne, dont le gigantisme est une provocation délibérée.

Écrit par : Scipion | 04/10/2009

"Z'avez oublié "respectueuse et même positive et, je dirais même plus tolérante" - vous savez la coquetterie d'agonisant. C'est voulu ou le produit d'une déplorable négligence..."

Pourquoi ajoutez tes mots à mes réponses ? Pour mieux les ridiculiser ?

Quoi qu'il en soit chacun est libre d'envisager l'avenir de façon belliqueuse ou au contraire en étant positif. Et si tu as décidé de considérer celles et ceux qui te ne ressemblent pas avec mépris tu me permettras (j'espère !) d'opter pour le respect.

Chacun son truc, personnellement je préfère être optimiste et confiant en l'avenir plutôt que d'être en guerre permanente contre tout ce qui remet en cause mon petit monde.

A moins que tu penses vraiment que la paranoïa est non seulement un signe d'intelligence mais qu’elle est, dorénavant, ... obligatoire !

Écrit par : Vincent | 04/10/2009

Etes-vous pour le porc de la burka, quand vous êtes bourrés ?

Écrit par : corto | 04/10/2009

C'est vraiment très pratique quand on roulent bourrés, les flics ne sentent pas votre haleine, ne voient pas vos yeux piqués de rouge et il ne pensent jamais à vous contrôler !

Écrit par : corto | 04/10/2009

Ô désastreux Scipion,

Si vous voulez que je continue à napalmiser vos arguments, j'y vais.


Ouuuaaais maaaiiis... n° 1 :

je ne comprends pas ce que vous dites au sujet de l'islam qui, considéré par moi comme une religion comme les autres, rendrait mon argumentation ennuyeuse. Encore moins votre propos sur les autres religions terminé par un "allons-y gaiement". Vous pourriez être un peu plus clair ? On ne peut même pas y déceler une insinuation. C'est du volapük.


Ouuuaaais maaaiiis... n° 2 :

Désolé, sur les Lumières, j'insiste.

D'abord, qu'ont réussi ceux qui ont tenté de s'opposer aux Lumières (cléricalismes, fascisme, nazisme, communisme) ? Leur bilan est plutôt pénible...

Ensuite, si les Lumières avaient été un échec, nous n'en serions pas à nous disputer librement l'un avec l'autre. L'un d'entre nous aurait fait taire l'autre, ou l'aurait exterminé. A moins que nous n'ayons été exterminés tous les deux par un troisième.

Si les Lumières avaient été un échec, les Suisses ne voteraient pas plus sur les minarets que sur quoi que ce soit d'autre, parce qu'on ne leur demanderait pas leur avis.

Si les Lumières avaient été un échec, les croyants entre eux d'une part et les incroyants et croyants d'autre part ne vivraient pas dans notre pays en bonne intelligence depuis tout de même pas mal de temps.

Si les Lumières avaient été un échec, nous ne pourrions jamais espérer disposer pour nous engueuler d'un espace public comme celui des blogs de la Tribune de Genève.

Je continue ?


Ouuuaaais maaaiiis... n° 3 :

"une série de postures intellectuelles, illusoires et prétentieuses, pour ne pas dire arrogantes"... merci bien. Très aimable. Voilà qui fait avancer le débat de manière décisive...

Pour l'intellect, c'est sûr, pas besoin d'être un génie pour savoir qu'on ne va pas prendre exemple sur vous. Mais pour l'illusoire, le prétentieux et l'arrogant, vous êtes un modèle possible. Selon un travers classique, vous êtes en train de réaliser superbement ce que vous reprochez aux autres...

Transfert ?


Ouuuaaais maaaiiis... n° 4 :

10% des musulmans présents en Suisse seraient des fanatiques ? Il y aurait ainsi plus de 40 000 fanatiques islamistes en Suisse ? Nous sommes donc en état de guerre civile permanente. Les attentats pleuvent, les violences se multiplient, les chrétiens sont poursuivis de fatwas et coursés dans les rues. On égorge des gens au Molard.

Deux questions : vous arrive-t-il de sortir de votre bauge, mon vieux ? Vous arrive-t-il de descendre de votre arbre et d'acheter un journal ?

Parce que vous disposez d'un imaginaire plutôt délirant. Mais ça se soigne. Quelquefois.


Ouuuaaais maaaiiis... n° 5 :

Certes, nos politiques prêtent serment à la cathédrale. Laquelle cesse d'être considérée, pour l'occasion, comme un bâtiment religieux, puisque les élus conservent la possibilité de dire "je le promets" ou "je le jure". Mais c'est vrai que ce serait mieux d'aller ailleurs.

Tiens, une convergence entre nous !

Cette question cruciale n'empêche nullement Genève d'être un canton laïque dans lequel les Eglises sont de droit privé, ce qui est légèrement plus important...


Ouuuaaais maaaiiis... n° 6 :

En me comparant à tous ces gens qu'au fond vous méprisez, vous me flattez beaucoup - Malheureusement, en ce qui me concerne, je ne voudrais pas paraître prétentieux, mais je ne suis pas une "pointure"... seulement un citoyen du rang, comme vous. Pas un de ces "intellectuels dissolvants" qu'adorait jadis la propagande d'extrême-droite, dans la ligne de laquelle vous vous placez de plus en plus résolument.

L'avantage d'être commun, c'est que je ne méprise personne - pas même vous, qui le mériteriez pourtant bien -. J'admire les intellectuels, les artistes, les scientifiques, et j'essaye de les connaître et de les comprendre, parce que contrairement à vous qui vous contentez rageusement de votre mangeoire communautaire personnelle de 5 centimètres de diamètre, je suis couvert de dettes envers toute sorte de gens et que j'aime les écouter.

Vous aurez sans doute remarqué que j'écoute aussi ceux qui ne sont pas de mon avis...

@ Simonin

Cher Simonin, vous pensez vraiment qu'on va empêcher les mollahs iraniens de poursuivre leurs méfaits en interdisant les minarets... en Suisse ?

Écrit par : yves scheller | 04/10/2009

Tu me mine arrête !

Écrit par : corto | 04/10/2009

D'abord, mon cher Yves, je pesne avoir donné clairement à comprendre que je me fous parfaitement de savoir si des minarets ont construits en Suisse ou n'importe où dans le monde. Je voterai évidemment contre toute interdiction de les construire.
Mais VOUS, avec vos diatribes, n'avez pas encore réalisé que la tête de Turc représentant les MOLLAHS iraniens est un JUIF, selon des sources parfaitement sérieuses et documentées.
C'est de l'humour noir. vous savez, je prends ce genre de situation franchement à la rigolade, car il est brillament démontré, une fois de plus, combien ces conflits sont stupides. Comme le disait mon ami Albert: "Deux choses dans ce monde sont infinies: La taille de l'univers et la taille de la connerie humaine. Et pour ce qui est de la taille de l'univers, je n'en suis même pas sûr..."

Écrit par : J.C. Simonin | 04/10/2009

"Si vous voulez que je continue à napalmiser vos arguments, j'y vais."

Pour du napalm c'est plutôt du sirop d'érable...

... mais si vous voulez du concret voici: la 4e strophe de notre Hymne National. C'est limpide et on devrait vous la graver au fer rouge entre les fesses !

Des grands monts vient le secours;
Suisse, espère en Dieu toujours!
Garde la foi des aïeux, Vis comme eux!
Sur l'autel de la patrie
Mets tes biens, ton coeur, ta vie!
C'est le trésor précieux
Que Dieu bénira des cieux,
Que Dieu bénira du haut des cieux.

Maintenant, si c'est facho, nazi, antisémite, homophobe, islamophobe et je ne sais quoi encore... je ne vois pas ce que fait ce texte sur le site de la Conférération. En plus, elle vous offre le "tube" gratolos.

http://www.admin.ch/org/polit/00055/index.html?lang=fr&download=M3wBPgDB_8ull6Du36WenojQ1NTTjaXZnqWfVp7Yhmfhnapmmc7Zi6rZnqCkkIN0gHd,bKbXrZ6lhuDZz8mMps2gpKfo

Écrit par : petard | 04/10/2009

Rien que pour Yves Scheller.

"Johann, pourquoi vous donnez-vous tant de mal pour faire mine de ne rien comprendre ?"

Pour vous offrir l'opportunité de répondre et m'offrir le plaisir de vous lire à nouveau.


"Les droits égaux, en tant qu'ils sont des droits, c'est-à-dire des articles inscrits dans des textes de lois, reposent sur des principes, notamment celui d'égalité de traitement. C'est pourquoi on ne saurait refuser aux musulmans ce qu'on accorde aux autres. Ni aux autres ce qu'on accorde aux musulmans."

C'est très bien écrit, bien balancé. Vous seriez pas prof de français, par hasard? Et n'enseigneriez-vous pas l'argumentation, aussi par hasard?

Comme on accorde aux chrétiens la plupart de leurs fêtes religieuses, il convient donc d'accorder aux musulmans leurs fêtes religieuses, au nom de l'égalité de traitement. Vous remarquerez en passant que les jours fériés ne sont pas les mêmes dans les cantons protestants et les cantons catholiques. Autant pour la laïcité de l'Etat à Genève.

Question subsidiaire: un Etat laïque ne devrait-il pas adopter un calendrier républicain?


"Mais cela ne va pas jusqu'à accorder des droits spéciaux qui relèveraient, non de la loi générale qui s'impose à tous, mais des moralités particulières, comme ceux que vous indiquez."

Noël ou Pâques relèvent d'une moralité particulière et ne sauraient s'imposer à tous. Ou alors la loi générale est réel-lement déterminante et plus rien ne s'oppose à faire passer dans la "loi générale" une interdiction des minarets.


"Accorder à chaque confession ses jours de congé constitue, légalement, un trouble à l'ordre public, tout simplement parce que toutes nos institutions exploseraient."

C'est une belle phrase, mais elle ne repose sur rien et finalement elle n'a aucun sens. Il est certainement possible d'organiser notre vie sociale en accordant un droit égal à tous dans ce domaine aussi. Quant au "trouble à l'ordre public", qui en est juge, si ce n'est le parlement ou le peuple par l'adoption de telle ou telle loi?


"Les minarets existants n'ont jamais diffusé d'appel de muezzins,"

Jamais dans le passé ne veut pas dire jamais dans le futur. Votre argumentation est bien faible. Les promesses n'engagent que ceux qui y croient, dit-on. C'est comme pour les clients de Madoff. Si vous voulez prendre le risque... c'est votre choix, pas le mien.


"et il est arrivé aussi qu'on prie certaines églises de bien vouloir renoncer à leurs cloches le samedi matin."

Hors-sujet. Elles n'ont aucune obligation de satisfaire à cette prière, non?


"Au nom d'un intérêt général, et non pas d'une quelconque irréligion."

Et qui définit l'"intérêt général", si ce n'est la loi?


"C'est le point de vue de la loi, non discriminatoire."

Eh bien non, il y a des lois discriminatoires, pleins. Au nom de l'intérêt général donc.


"Ce sont les morales qui sont discriminatoires, celle de Scipion, la vôtre, celle des islamistes, d'autres encore, leur affrontement ne pouvant mener qu'à des guerres civiles larvées ou réelles. Voyez les relations entre juifs et blacks muslims aux Etats-Unis..."

Et vous n'êtes pas en train de discriminer vos contradicteurs, là?


"Les revendications incessantes de certains groupes religieux minoritaires, portée au nom de la "culture", du "respect de l'Autre" et autres fumisteries, souvent basée sur une culpabilité malsaine des occidentaux (antisémitisme, colonialisme etc.) n'a pas reçu la réponse juridique claire et nette, et laïque, qu'elle aurait mérité."

Vous voyez, vous discriminez à votre tour "certains groupes religieux minoritaires"... au nom de l'intérêt majoritaire, pardon... général.


"Le Parlement hollandais, par exemple, a été jusqu'à inscrire à son ordre du jour au début des années 90, la question de l'excision, ce qui est plutôt extravagant... C'est pourquoi aujourd'hui les majoritaires sans spécificité en ont marre. Réaction plutôt saine en vérité. Mais légèrement aveugle..."

Merci de nous ouvrir les yeux!


"On ne va pas combattre durablement le communautarisme minoritaire en réveillant l'identitarisme national : c'est la discorde générale qui s'annonce, justement ce qu'attendent tous les extrémistes."

Ici vous me semblez quelque peu angélique. Ce sont des forces que ni vous ni moi ne maîtrisons, et qui justement grandissent quand les discriminations se font plus importantes, mais à l'égard d'une majorité.

Et un peu naïf, la discorde est voulue, recherchée par les islamistes, qui sont dans une stratégie de conquête. Il suffit de comparer avec la politique de concorde de la communauté (minoritaire!) juive.

Le problème est que le combat n'est pas assumé par la gauche, mais seulement par la droite nationaliste, qui ne sait bien entendu pas si prendre intelligemment.

Et bien sûr, cette initiative sur les minarets est idiote, car le risque est grand qu'elle soit refusée, et ses partisans se seront tirés un balle dans le pied. Mieux vaudrait surveiller toute demande de construction de minaret et s'y opposer localement en faisant valoir l'intérêt général des riverains.



"C'est bien pourquoi la laïcité sépare les morales du droit, et donc les Eglises de l'Etat. C'est bien pourquoi la laïcité prévoit que le sacro-saint "droit à la différence" ne justifie aucune différence de droits."

Belle formule, mais un peu creuse quand on la compare à la réalité. Un seul exemple: pourquoi les musulmanes sont autorisées à fournir des photos pour leur passeport tête couverte et que cela est interdit aux non-musulman(e)s?
Et la morale se lit à pratiquement chaque page du code pénal. L'Etat dicte aussi la morale, une certaine morale.


"C'est dans les Etats non laïques que les islamistes font le forcing pour obtenir des droits spéciaux, lesquels qui ne pourraient leur être refusés qu'en vertu de la laïcité et de la neutralité de l'Etat. Car bien entendu, quand un Etat n'est pas neutre et reconnaît certaines confessions et non d'autres - et selon quels absurdes critères, on se le demande un peu ! - il lui est difficile de résister aux demandes de traitement égal venant de religions non encore reconnues..."

Ils n'ont donc pas fait le forcing à Genève la laïque pour obtenir des "droits spéciaux" concernant les cimetières?

"La seule solution, c'est de ne reconnaître ni de subventionner personne, et de reléguer les moralités, religieuses ou non, dans l'espace privé, l'Etat ne s'occupant que du droit, qui s'impose à tous."

Bien entendu. Le droit fixé dans des lois.


"Au fond, vous êtes un partisan de la laïcité qui s'ignore."

Au fond qui ne s'ignore nullement, disons aussi qui n'a pas tout à fait la même conception de la laïcité que vous.

Écrit par : Johann | 04/10/2009

"De grâce, modérez vos congestions...il n'y a pas péril en la demeure."

Exact. Il y a seulement une guerre dans ce qui est pour les islamistes le dar-el-harb. Une guerre idéologique. Pour le moment, car effectivement il n'y a pas péril en la demeure. Mais il y a toutes les raisons de mener un nouveau Kulturkampf.


"Quant aux islamistes, ils ne représentent qu'une infime partie des musulmans, qui sont en vérité leurs premières victimes."

Victimes consentantes?
Vous me semblez bien ignorant des réalités de l'islam. J'ai pu observer comment en quelques semaines - pour ne pas dire quelques jours - le nombre d'étudiantes voilées est passé de 10% à 90% dans tel pays musulman, alors même que les islamistes n'étaient pas au pouvoir. L'islam est une idéologie totalitaire qui dispose de tous les instruments utiles pour exercer un contrôle social quasi total.


"Excellente idée d'interdire les minarets, vraiment : les musulmans modérés auront alors toutes les raison de se jeter dans les bras des extrémistes..."

Les musulmans modérés, ou européens, si vous voulez mon avis, ils s'en contrefoutent, "parce qu'ils nous ressemblent étrangement..."

Écrit par : Johann | 04/10/2009

Bon, évidemment mon intervention va paraître bien maigre suite aux nombreux commentaires ci-dessus, mais je me lance quand même:
Moi ça me gêne cette histoire de minarets parce qu'on nous fait passer immédiatement pour des "méchants" si on ne veut pas en voir se multiplier des dizaines dans nos villes et villages.
Les musulmans ont besoin de lieu de culte? No problem, je n'ai rien contre une mosquée, je veux du respect, c'est déjà trop demander?
Moi ce que je demande c'est de la DISCRETION! Ta foi te concerne, tu n'as pas à en imposer les signes dans le paysage d'autrui. Cela s'appelle simplement de la politesse et du respect envers le pays qui accueille! Merde, c'est si difficile à comprendre?
On fait pas pareil quand on est chez soi que quand on est chez quelqu'un d'autre. C'est si horrible de dire cela?
Et que l'on ne vienne pas me dire que le minaret est obligatoire pour rendre un culte à Allah! Y en a marre de ces exigences d'enfants gâtés qui se vexent s' ils n'ont pas ce qu'ils exigent...

Écrit par : Olegna | 04/10/2009

"l'islam qui, considéré par moi comme une religion comme les autres, rendrait mon argumentation ennuyeuse."

Ca, c'est vrai que c'est ennuyeux, surtout quand l'argument fait défaut. L'islam ne fait pas la distinction entre spirituel et temporel, il couvre tout les champs du social, de l'économique, du religieux, du culturel et du politique. C'est une idéologie totalitaire de conquête du pouvoir. Impossible pour l'islam de reconnaître la séparation de la mosquée et de l'Etat. L'islam est une religion au-dessus des autres, une religion supérieure aux autres. Textuellement.

Ou alors "comme les autres" n'a pas le même sens pour vous et pour moi. Car je n'ose pas croire que vous ignoriez ce qu'est l'idéologie de l'islam.

Écrit par : Johann | 04/10/2009

"Et que l'on ne vienne pas me dire que le minaret est obligatoire pour rendre un culte à Allah! Y en a marre de ces exigences d'enfants gâtés qui se vexent s' ils n'ont pas ce qu'ils exigent..."

Bienvenue dans la discussion!

Ils ne se vexent pas, ils sont dans une stratégie. Ils veulent utiliser nos droits pour s'octroyer des droits exclusifs. Au nom de notre tolérance, ils font avancer leur intolérance. Nous n'avons aucune raison de ne pas leur opposer leur propre principe d'intolérance. Finalement ils ne sont forts que de notre faiblesse. Faiblesse que nous pourrons, hélas, mesurer prochainement.

Écrit par : Johann | 04/10/2009

Heureusement que l'islam vient au secours des Suisses, par ce qu'ils sont tellement isolés !

Écrit par : corto | 04/10/2009

pourquoi l'Islam devrait-il être traité d'une autre manière que les autres religions en matière de lieux de culte.

Le Kulturkampf a imposé aux églises suisses d'être discrètes avec leurs monuments. Les clochers catholiques ont été interdits longtemps dans le Canton de Vaud. Les synagogues suisses sont discrètes, et se distinguent très peu des églises.

Si l'Islam veut vraiment s'intégrer à la Suisse, il doit aussi le faire en montrant une volonté d'intégration architecturale et urbanistique, pour que les mosquées soient en harmonie avec le reste des monuments religieux construits ces deux derniers siècles.

Je voterai OUI à cette initiative, qui va aider les musulmans à s'intégrer dans notre pas, en leur imposant ce qu'ils ne veulent pas faire pourl 'instant : produire des monuments religieux conformes à la mentalité du pays et à l'histoire récente en Suisse.

Écrit par : j.nizard | 04/10/2009

Et puis ils ont des bons programmes d'éducations pour les enfants :

http://www.youtube.com/watch?v=pvE5K9W6UUk&feature=player_embedded

Écrit par : corto | 04/10/2009

« je ne comprends pas ce que vous dites au sujet de l'islam qui, considéré par moi comme une religion comme les autres, rendrait mon argumentation ennuyeuse. »

Ce n’est pas votre argumentation qui est ennuyeuse, c’est le débat lui-même qui est ennuyeux, puisqu’il n’y a rien à discuter avec quelqu’un qui conteste qu’à la différence du christianisme et du judaïsme l’islam soit « un système religieux, politique, juridique et social initié au VII° siècle par mahomet qui se déclare être le dernier prophète, donc Le prophète..." Johann vient aussi l'expliquer très bien, avec des mots un peu différents.

« Encore moins votre propos sur les autres religions terminé par un "allons-y gaiement". »

Oui, mélangeons gaiment le milliard huit cent millions de musulmans, les clo(w)n(e)s de Vorilon, le mode de vie des Amish, la fortune des scientologues, les trésors du Vatican et la rigueur calviniste, puisque aucune religion ne se distingue des autres combattons-les avec les mêmes mots, les mêmes méthodes, les mêmes arguments et les mêmes moyens…

« Désolé, sur les Lumières, j'insiste. »

Moi aussi. Il faudrait autre chose que quelques avantages anecdotiques* pour compenser le désastre civilisationel engendré par les stupides théories des Lumières. Comme je l’ai écrit il y a déjà longtemps :

« Les Lumières n’ont strictement rien apporté qui rende l’homme plus heureux, ni même ne le rende un peu moins malheureux.

« Ils l’ont privé de la consolation religieuse, et ils l’ont laissé en plan au milieu d’un désert, où ce pauvre sinistré essaie de donner un sens à sa vie, en s’accrochant désespérément à toutes sortes d’objets qui passent à sa portée.

« Dans cette optique, on est bien obligé de se demander s’il était judicieux de priver l’homme des espoirs et des consolations de la religion pour élever le pognon au rang de divinité, dont le culte, férocement individualiste, se traduit par un consumérisme toujours recommencé pour combler la vacuité, toujours recommencée elle aussi, d’une vie dénuée de sens.

« Le psy, l’astrologue et le marabout, qui sont riches, ont remplacé le curé, qui était pauvre, et l’existence de l’humain, plutôt que par les cycles de la nature et par les fêtes religieuses qui soudaient la communauté autour des mêmes valeurs et des mêmes croyances, est rythmée par des événements vulgaires et insignifiants abondamment répercutés par la télévision, opium du peuple possédant. »

Moi, je trouve qu’il n’y a vraiment pas de quoi pavoiser, même sur un espace public up to date.

« Je continue ? »

Vous auriez dû… Ca n’aurait pas été du luxe ! Je note, au passage, que si les Lumières n’avaient pas introduit la tolérance, donc le relativisme, dans notre civilisation, les musulmans se réuniraient dans des catacombes et la question des minarets ne se poseraient pas.

« 10% des musulmans présents en Suisse seraient des fanatiques ? Il y aurait ainsi plus de 40 000 fanatiques islamistes en Suisse ? Nous sommes donc en état de guerre civile permanente. Les attentats pleuvent, les violences se multiplient, les chrétiens sont poursuivis de fatwas et coursés dans les rues. On égorge des gens au Molard. »


Bien qu’il puisse toujours paraître dégradant de répondre à des imbécilités pareilles, je préciserai que pour moi, le fanatisme commence avec l’informaticien qui dit ou pense : « Allah est grand » en voyant un avion, puis un autre, s’enfoncer dans les tours du World Trade Center, avec l’aide de cuisine qui se repasse en boucle l’égorgement de Daniel Pearl et avec l’épicier qui contraint sa fille à un mariage arrangé par l’oncle resté au pays…

« Deux questions : vous arrive-t-il de sortir de votre bauge, mon vieux ? Vous arrive-t-il de descendre de votre arbre et d'acheter un journal ?

« Parce que vous disposez d'un imaginaire plutôt délirant. Mais ça se soigne. Quelquefois. »

Et c’est ce qui distingue « l’imaginaire plutôt délirant » de l’irréflexion crasse. Qui est incurable dans tous les cas. Vous devriez descendre dans ma bauge, de temps à autre, on y distingue mieux les détails que du haut de votre suffisance !

« Malheureusement, en ce qui me concerne, je ne voudrais pas paraître prétentieux, mais je ne suis pas une "pointure"... seulement un citoyen du rang, comme vous »

Ne soyez pas modeste ! J’ai dû, à l’instant, vous reprendre parce que vous administrez la preuve éclatante du contraire.

« … contrairement à vous qui vous contentez rageusement de votre mangeoire communautaire personnelle de 5 centimètres de diamètre, je suis couvert de dettes envers toute sorte de gens et que j'aime les écouter. »

Aussi bizarre que celui puisse vous paraître, je suis exactement dans la même situation que vous. La grande différence, c’est qu’il ne s’agit manifestement pas de la même « toute sorte de gens ». Tout simplement :o)

Écrit par : Scipion | 05/10/2009

Chère Olegna, Johann et Nizard,

Enfin de retour dans ce chaud débat ! On ne peut pas être disponible tout le temps, une sacrée semaine, et vous voilà loin de tout !

Comme c’est toujours un plaisir d’échanger avec des gens courtois comme vous, je vais tenter de vous répondre. Mais avant, je ne résiste pas au plaisir d’énerver un peu Scipion (et juste un peu, le surnommé « pétard »).


Ô Désastreux Scipion !

Concernant l’ennui du débat, je crois que je comprends encore un peu mal. Reprenons.

Vous écrivez :

« Ce n’est pas votre argumentation qui est ennuyeuse, c’est le débat lui-même qui est ennuyeux, puisqu’il n’y a rien à discuter avec quelqu’un qui conteste qu’à la différence du christianisme et du judaïsme l’islam soit « un système religieux, politique, juridique et social initié au VII° siècle par mahomet (sic) qui se déclare être le dernier prophète, donc Le prophète..."

Vous êtes en train de me faire dire ce que je n’ai pas dit… Je ne conteste pas que l’islam, sous certaines formes, soit un tel système, et avant tout dans la conception qu’en ont les islamistes (qui ne représentent pas l’ensemble des musulmans). Mais toutes les religions, y compris le judaïsme et les différents christianismes l’ont été et parfois le sont encore.

Allez voir ce que sont les juifs orthodoxes en Israël. Prenez le risque, considérable pour vous, d’aller visionner un film d’Amos Gitaï, ou de Haïm Tabakman, ou, tenez, le « My Father, My Lord » de David Volach. Si en sortant de là vous pensez encore que le judaïsme, sous cette forme, n’est pas « un système religieux, politique, juridique et social », alors vous êtes aveugle et il n’y plus rien à faire pour vous.

Quant au christianisme, allez seulement demander à de vieilles Valaisannes ce que c’était dans leurs vallées, juste avant guerre… Lisez « Moi, Adeline, accoucheuse… », par exemple. Les religions, quand elles ont eu l’occasion de dominer les sociétés où elles sont apparues, ont TOUTES voulu régler comme du papier à musique TOUS les aspects de la vie des gens. TOUJOURS… Même les religions séculières. C’est une raison tout à fait suffisante pour les contenir, et rendre aux individus que nous sommes la totalité de leurs droits et de leurs responsabilités, contre tous les groupes qui ne rêvent que de les tuer à petit feu.


Vous écrivez encore (les « sic » sont de moi…) :

« Oui, mélangeons gaiment (sic) le milliard huit cent (sic) millions de musulmans, les clo(w)n(e)s de Vorilon (sic, c’est « Vorilhon »), le mode de vie des Amish, la fortune des scientologues, les trésors du Vatican et la rigueur calviniste, puisque (sic) aucune religion ne se distingue des autres combattons-les avec les mêmes mots, les mêmes méthodes, les mêmes arguments et les mêmes moyens… »

Où voulez-vous en venir ? Comprends toujours pas.


Vous écrivez hélas aussi :

« Il faudrait autre chose que quelques avantages anecdotiques* pour compenser le désastre civilisationel (sic) engendré par les stupides théories des Lumières. »

Anecdotique, la liberté d’expression dont nous jouissons tous deux ici ? Que répondre à ça ?


« Comme je l’ai écrit il y a déjà longtemps :

« Les Lumières n’ont strictement rien apporté qui rende l’homme plus heureux, ni même ne le rende un peu moins malheureux. 

« Ils l’ont privé de la consolation religieuse, et ils l’ont laissé en plan au milieu d’un désert, où ce pauvre sinistré essaie de donner un sens à sa vie, en s’accrochant désespérément à toutes sortes d’objets qui passent à sa portée. 

« Dans cette optique, on est bien obligé de se demander s’il était judicieux de priver l’homme des espoirs et des consolations de la religion pour élever le pognon au rang de divinité, dont le culte, férocement individualiste, se traduit par un consumérisme toujours recommencé pour combler la vacuité, toujours recommencée elle aussi, d’une vie dénuée de sens. »

La « consolation religieuse » ? Les « espoirs et les consolations de la religion » ? Et vous "écrivez" ? Ah !

De quoi parlez-vous ? Des bûchers ? De l’Inquisition ? De la Saint-Barthélémy ? De Zwingli noyant les anabaptistes dans la Sihl ? De Calvin s’activant pour transformer Michel Servet en charbon de bois ? Des civilisations amérindiennes liquidées par la piétraille de Castille. Des veuves hindoues sacrifiées sur le bûcher de leur mari ? De la prière orthodoxe juive commençant chaque matin par les mots : « Merci mon Dieu de ne m’avoir pas fait naître femme » ? De chevalier de la Barre ? De Jean Calas ?

Je continue ? Je peux. Des heures et des heures.

Et là, vous trouvez vraiment qu’il y a de quoi pavoiser, Désastreux, Sinistre et surtout Malheureux Scipion ?

A ce degré, ce n’est plus de l’amnésie, ni de la mauvaise foi, c’est tout simplement du mensonge. Ou de la folie. A vous de voir, moi je ne m’approche pas plus ! L’odeur, vous comprenez ?

Si la vie peut avoir un sens (mais rien ne l’y oblige, c’est entendu), c’est peut-être de rétorquer à des gens comme vous, simplement pour préserver les quelques chances que nous pourrions avoir de vivre pas trop mal ensemble, en société, entre humains. Car, comme disait Voltaire, tant d'hommes ont déjà eu leur enfer sur cette terre...

Car voyez-vous, les musulmans ont aussi des enfants. Trop, selon vous, je sais. Mais ils les aiment comme nous les nôtres. Je ne crois pas que vous ayez eu la chance d’en avoir. Ou alors ils n’ont pas dû rigoler…


« Le psy, l’astrologue et le marabout, qui sont riches, ont remplacé le curé, qui était pauvre, et l’existence de l’humain, plutôt que par les cycles de la nature et par les fêtes religieuses qui soudaient la communauté autour des mêmes valeurs et des mêmes croyances, est rythmée par des événements vulgaires et insignifiants abondamment répercutés par la télévision, opium du peuple possédant. »

Le curé, « qui était pauvre » ? Vous avez trop lu Léon Bloy. Ou pas assez. Les indulgences, ça ne vous rappelle rien ? Vous trouvez vraiment que le Vatican ou Westminster donnent une juste idée de la pauvreté apostolique ?

Vous êtes fou, mon vieux. Tout simplement fou. Pour prévenir vos gentillesses ordinaires, je précise que je le dis sans aucun mépris. Ce serait plutôt un mélange de frayeur et de fascination pour un discours aussi totalitaire, fermé, incurable que le vôtre.



J’avais écrit, employant l’argument par l’absurde pour contrer votre calcul selon lequel nous aurions 40 000 fanatiques musulmans en Suisse :

« 10% des musulmans présents en Suisse seraient des fanatiques ? Il y aurait ainsi plus de 40 000 fanatiques islamistes en Suisse ? Nous sommes donc en état de guerre civile permanente. Les attentats pleuvent, les violences se multiplient, les chrétiens sont poursuivis de fatwas et coursés dans les rues. On égorge des gens au Molard. »

Et vous répondez :

« Bien qu’il puisse toujours paraître dégradant de répondre à des imbécilités (sic) pareilles, je préciserai que pour moi, le fanatisme commence avec l’informaticien qui dit ou pense : « Allah est grand » en voyant un avion, puis un autre, s’enfoncer dans les tours du World Trade Center, avec l’aide de cuisine qui se repasse en boucle l’égorgement de Daniel Pearl et avec l’épicier qui contraint sa fille à un mariage arrangé par l’oncle resté au pays… »

Je veux bien. Mais en quoi vos douloureux constats et votre fastueux mépris à mon égard (une médaille pour moi) répondent-ils, en toute raison, à mon argument ? Comment allez vous prouver qu’il y a 40 000 fanatiques islamistes en Suisse ? Je pense qu’on va attendre longtemps, à moins que vous ne trouviez de nouvelles échappatoires…

Vous affirmez haineusement, vous ne démontrez jamais, vous avez des jets de bile.


J’écrivais aussi, avec toute l’amabilité dont je suis capable devant des gens comme vous :

« Deux questions : vous arrive-t-il de sortir de votre bauge, mon vieux ? Vous arrive-t-il de descendre de votre arbre et d'acheter un journal ?

 Parce que vous disposez d'un imaginaire plutôt délirant. Mais ça se soigne. Quelquefois. »

Et vous avez répondu, avec votre amabilité coutumière :

« Et c’est ce qui distingue « l’imaginaire plutôt délirant » de l’irréflexion crasse. Qui est incurable dans tous les cas. Vous devriez descendre dans ma bauge, de temps à autre, on y distingue mieux les détails que du haut de votre suffisance !

« Malheureusement, en ce qui me concerne, je ne voudrais pas paraître prétentieux, mais je ne suis pas une "pointure"... seulement un citoyen du rang, comme vous »

Ne soyez pas modeste ! J’ai dû, à l’instant, vous reprendre parce que vous administrez la preuve éclatante du contraire.

C’est marrant. Ce genre d’attitude me rappelle quelque chose. Cette façon de regarder par en dessous pour accuser l’autre de vous regarder par en dessus… Un fumet spécial, que j’ai déjà rencontré chez pas mal de gens à court d’arguments… La dernière façon de se défendre chez les pauvres d’esprit (mais « beati paupere spiritu », n’est-ce pas ? Encore une remarquable maxime religieuse, tout à fait chrétienne pour le coup…).

Vous ne seriez pas autodidacte, par hasard ? Parce que votre susceptibilité de marcassin est exactement celle de beaucoup d’autodidactes. Ou alors vous avez pris un bon coup sur le nez, on ne sait d’où, vous vous êtes pris une poutrelle sur ce qui vous sert de crâne, et vous éructez à jet continu depuis lors. Vous ne pensez plus, vous suintez.

Décidément, vous avez un gros compte à régler, mon pauvre ami. Un gros gros contentieux. Vous êtes de ces gens qui ont besoin d’ennemis pour exister. Vous devez faire payer quelque chose à quelqu’un. Pour le moment, vous vous êtes spécialisé dans les musulmans. Demain, les homos, ou les propriétaires de chiens, ou les frontaliers, que sais-je ?

Je ne vous répondrai plus. J’ai trop envie de vous mépriser, et c’est un sentiment dont je me méfie beaucoup. Je vous collerais volontiers une bonne tarte, ce serait plus chaleureux, mais vous iriez encore vous prendre au sérieux. Plus rien à vous dire. En vous répondant, on n’a pas l’impression de répondre à une personne, mais à une chose. Continuez donc de déposer vos vomissures dans ces blogs que vous utilisez comme des abattoirs, je contournerai, nous contournerons tous. Soigneusement. En nous bouchant le nez.

Bonne branlette.

Écrit par : yves scheller | 10/10/2009

Magnifique prise de position, que j'approuve jusq^à la dernière virgule. Jene sais pas si j'aurais la patience et le talent de me décarcasser ainsi, mais les amères vérités sont bien assénées.
J'ai vu l'autre soir sur France 2 un reportage sur le racisme aux E.U.s et en particulier dans le Sud, en Alabama. C'est exactement la mentalité que j'ai observée dans ce pays dans les années soixante. Rien, absolument rien, n'a changé. Ces gens ne sont pas capables d'évoluer. Mais ils se considèrent comme la conscience du monde et sont d'avis que leur mode de vie est le seul valable au monde et sont prêts à l'imposer par l'épée et par le feu. Exactement donc la mentalité attribuée aus Musulmans par notre Scipion national.
Question terrorisme, il ne fait pas l'ombre d'un dute que les Amis et les Israéliens sont les pires terroristes que le monde a connu depuis les Conquistadores espagnols en Amérique Latine. L'Histoire se répète.

Écrit par : J.C. Simonin | 11/10/2009

@ Jean-Noël Cuénod

Je vous rappelle la charte des blogs de la TdG:

Règles de conduite

Le Service Forum est modéré à posteriori. Cela signifie que les
Contenus publiés par l’Utilisateur sont directement visibles sur le
Forum et qu'ils sont ensuite relus par les modérateurs désignés par
l’Editeur.
Tout Contenu publié par l’Utilisateur devra respecter le droit suisse
en vigueur, les présentes CGU, les bonnes mœurs ainsi que l’ordre
public.(...)
Tout Contenu jugé non-conforme par l’Editeur pourra être supprimé à
l’entière discrétion de l’Editeur et sans préavis ni contestation
possible.

11.3 Fermeture du compte

En cas de violation répétée par un Utilisateur des règles de
conduite exposées ci-dessus ou du droit suisse en vigueur, des
présentes CGU, des bonnes mœurs ou de l’ordre public, les modérateurs
pourront exclure l’Utilisateur du forum. Les décisions des modérateurs
ne peuvent être contestées.
Lorsque l’Utilisateur ferme son compte ou que l’Editeur décide de
fermer son compte, les Contenus qu’il a émis ne seront pas effacés.

Notamment, les Contenus devront respecter les règles de conduite
suivantes: pas de copier-coller de contenus issus d'autres forums ; pas
de messages publicitaires ou qui contiennent une adresse Internet ; pas
de propos tombant sous le coup de dispositions pénales (p.ex.
discriminations raciales ou ethniques, appels à la violence, atteinte
aux droits à l’honneur ou à la personnalité, pornographie, pédophilie)
; pas de grossièretés, d’obscénités ou d'injures personnelles entre
Utilisateurs ;

Je vous demanderai donc de bien vouloir réagir aux propos antisémites de J.C.Simonin, qui invoque les autres religions en parallèle avec le Judaïsme, Israël ou les Juifs pour noyer son antisémitisme. Nous sommes dans un espace public et ses commentaires vulgaires, racistes et diffamatoires sont intolérables! Ils relèvent du pénal. Je vous en remercie.

Écrit par : Patoucha | 11/10/2009

Patoucha, ce Simonin ne fait que de blasphémer, mais il est creux comme tuyau de chiote, il lâche sa diarrhée inspirée par hani, le scandale c'est que des businessman de la terreur comme hani ait des blog sur tdg.
Mais hani, udc et tdg ont le même fond de commerce sans doute !
Et quand je leur mets la patée, ils chiale comme castors en manque de bretelles.
Cette politique populiste réconforte certains, hauts placés, laissons les jouer, ils vont se prendre un de ces râteau, ils n'ont pas remarqués que les choses vont très vite depuis le début du 21ème siècle.

Écrit par : corto | 11/10/2009

Cher Monsieur Cuénod,

J'ignorais que les propos vulgaires tombaient sous le coup du pénal. Et quant au pénal, je ne crois pas risquer grand'chose. J'ai une certaine habitude des plaintes en diffamation, je vous assure, il y a maldonne.

Quant à condamner les propos antisémites, de quelque côté qu'ils viennent, cela va de soi. C'est à ranger avec les propos islamophobes. Tout cela est par définition antilaïque.

Vous comptez m'exclure ? J'aimerais encore répondre - mais là, avec affabilité,
d'autres.

Écrit par : yves scheller | 11/10/2009

Par ailleurs, diffamer un pseudoe, ce n'est exactement ne diffamer personne...

Écrit par : yves scheller | 11/10/2009

Au Rédacteur en Chef de la Tribune de Genève:
Je suis tout à fait disposé à participer à visage découvert à un débat public avec mes honorables contradicteurs. Ce débat pourrait prendre la forme d'un procès devant une Cour de Justice, par exemple. J'avancerai mes arguments et mes moyens de preuves devant un jury impartial qui tranchera.
Il semble bien que j'aie formulé quelques critiques à l'égard de certaines organisations juives ou contrôlées par des Juifs, ainsi qu'à l'égard de l'Etat d'Israel. Ces critiques reposent sur des sources essentiellement juives et je fais une distinction claire et nette entre le Judaïsme et le Sionisme.
A titre de comparaison: Je fais la claire différence entre un Allemand et un Nazi: tous les Allemands, et de loin, ne sont pas des Nazis. Et tous les Nazis et de loin ne sont pas des Allemands. Tous les Juifs et de loin ne sont pas des Sionistes, et tous les Sionistes ne sont pas des Juifs, tant s'en faut.
Mon nom et adresse, si je dois être cité devant un tel forum:
Jean Claude Simonin
Sonnhalde 25
2502 Bienne
032 243 64 23
Et ainsi, ma chère autant qu'excellente Patoucha, je vous demande de vous annoncer et de déposer plainte contre moi si mes propos sont réellement si racistes, offensants et calomieux.
Et si vous ne voulez pas le faire, je vous demande de la boucler et de me laisser exercer mon droit à la libre expression.

Écrit par : J.C. Simonin | 11/10/2009

Simonin, qu'est ce que tu as faire dans cette histoire de sioniste ? n'as tu pas plus à faire dans ton pays ou 25 milliards sont déposés dans une banque genevoise sur le compte privé nommé "Arafat" ?
Ne crois-tu pas que le grand responsable de la misère palestinienne n'est pas plus du coté helvétique que du coté israélien ?
Tu ne répondras pas sur sujet, tu vas disparaitre dans le creux de ton cerveau, comme tous les lâches !

Écrit par : corto | 11/10/2009

Mon cher Corto, peux-tu prouver cette histoire de 25 milliards ? Alors, nomme la banque, les donneurs, les bénéficiaires, le dessous des cartes !
Pour autant que je sache, Yassir Arafat a quitté cette vallée de larmes pour un monde meilleur il y a quelque temps déjà. Les versements de la banque lui parviennent-ils vraimwent au Septième Ciel _ ou dans la Géhenne, je sais pas...
Fournis les détails, les témoins, mon ami, et ensuite, nous continuerons cette intéressante conversation.

Écrit par : J.C. Simonin | 12/10/2009

Et bien je salue le combat héroïque de MM Simonin et Scheller face à notre fasciste omniprésent, ce fut spectaculaire. Et la conclusion toujours pareille avec ce personnage: ça ne sert à rien.

J'approuve avec ferveur cette phrase (et celle de Voltaire):

"Si la vie peut avoir un sens (mais rien ne l’y oblige, c’est entendu), c’est peut-être de rétorquer à des gens comme vous, simplement pour préserver les quelques chances que nous pourrions avoir de vivre pas trop mal ensemble, en société, entre humains. Car, comme disait Voltaire, tant d'hommes ont déjà eu leur enfer sur cette terre..."

Mais là, force est de constater que Scipion est hors catégorie. Tant pis. On apprend à changer de trottoir en le voyant.

Écrit par : Vincent Rossi | 12/10/2009

Banque Pictet et Cie.
Toute les subventions européennes ont été versées sur le compte de cette banque.
Les conseillers d'état genevois sont tous informés des faits.
Le train de vie de l'une des héritiers, sa "femme" et sa fille, qui vivent dans des suites de deux étages à l'année dans le plus grand hotel de Paris, le Bristol.
Egalement plusieurs technocrates européens sont impliqués dans des malversations liées aux détournement de fonds des subventions.
Si tu étais plus proche du peuple palestiniens, tu serais informé, c'est pour cette raison (la corruption étatisée et systématique) que Gaza à voté pour le hamas et uniquement pour cette raison !
Tu ne connais rien d'un dossier mais tout ce qui te motive c'est ton antisémitisme peut-être héréditaire !

Écrit par : corto | 12/10/2009

C'est l un fait qwue j'ignorais, corto, ou que j'ai oublié. J'ai toujours su qu'Arafat avait une famille qui vivait somptueusement sur la misère du peuple palestinien, mais pas qu'il s'agaissait d'une somme pareille, déposée en Suisse.
alors maintenant, réfléchissons peu, mais bien:
Le peuple palestinien exige une amélioration sensible de ses conditins de vie misérables sous l'occupation israéleinne (antisémitisme baveux, blasphème !!!). Il y a des élections, le Hamas gagne des élections honnêtes, cela est admis par tous les observateurs internationaux. Le résultat de ces élections honnêtes et démocratiques ne sont reconnues par aucune Puissance européenne ni par la seule authentique Démocratie au monde, donc les E.U.s, ni évidemment par la seule et unique Démocratie au Proche Orient, à savoir Israel (Allez-vous bientôt cesser avec vos attaques antisémites, espèce de salaud ?¨). Israel déclare que le Hamas est un mouvement terroriste, peuisqu'il a été élu démocratiquenment. Israel bloque donc la Bande de Gaza, en vue sans aucun doute de donner une leçon de démocratie aux adhérents du Hamas. Le Hamas se révolte, tire quelques roquettes qui font un ou deux blessés du côté israélien (horreur et damnation). La vaillante armée israélienne défend le sol sacré de la Patrie et bousille et détruit à tour de bras. Un certain juge Richard Goldstone, un infâme youpin transfuge et antisémite venu on ne sait trop d'où, est chargé par l'ONU de rédiger un rapport sur les faits et ce rapport met lourdement en cause l'Etat d'Israel. Ce rapport est profondément antisémite, et même le Président des Palestiniens, Mahmoud Abbas, en demande le report ou l'annulation. Il est sans aucun doute plus méritoire de crever de misère sous la férule du Peuple Elu, que de revendiquer sa liberté en faisant preuve d'antisémitisme, surtout quand il y a tout ce fric à Genève, n'est-ce pas, Monsieur Abbas. Le peuple palestinien se révolte à nouveau et est dispersé par les forces sacrées de Tsahal.
Israel et les E.U.s menacent directement de bombarder l'Iran, soupçonné de vouloir construire une bombe atomique. On rappelle les traités de non-prolifération nucléaires et l'on prêche la dénucléarisation du Globe. Monsieur Obey-me, récent lauréat du prix Nobel de la paix, se fait le champion de la déclunéarisation et oublie qu'Israel détient quelque 200 bombes atomiques et toutes les fusées nécessaires. L'on ne mentionne pas ce genre de choses, Môssieur, c'est de l'antisémitisme pur et dur. Seuls les Nord-Coréens, les Iraniens, les Arabes font partie de l'Axe du Mal. Les Israeliens par contre font tous régner une paix et une justice divines sur les populations qu'ils contrôlent.

Écrit par : J.C. Simonin | 12/10/2009

Merci Scipion de vous défendre avec tant d'ardeur et de justesse. Je vous soutiens entièrement dans vos dires. Je voterai bien évidemment OUI à cette initiative anti-minarets.

Écrit par : Pavel | 12/10/2009

L'antisémitisme de J.C.Simonin:

1ère allusion aux juifs

"A l'époque, il était impensable d'avoir un enterrement ou un mariage ou un baptême sans un pasteur. Regarde autour de toi maintenant. Il n'en sera pas autrement avec les Musulmans, les Juifs, les Hindous d'ici peu."

2ème allusion aux Juifs - Parce que vous faites mieux?

"Je pense qu'il en est de l'antiislamisme comme il en est de l'antisémitisme. Pour l'antisémitisme, on prend comme exemple quelques usuriers et quelques théoriciens cradingues et on projette cette image sur toute une religion."

3ème allusion aux Juifs!!!

3ème allusion aux Juifs - le Chrétien c'est pour le camouflage pour ne pas être taxé d'antisémite et d'être poursuivi....

"notre Scipion national n'a absolument rien écrit qui ne s'applique pas à un Juif fanatique ou un Chrétien fanatique."

4ème.............là attention c'est la Bible, Israël, Sionistes, Jéhovah.. MASSACRE ET DEPORTATION DE MILLIERS DE PALESTINIENS ???? Un HOLOCAUSTE!!!!

"Il en est du Coran comme de la Bible. Ce sont là des salades qui peuvent être apprétées à n'importe quelle sauce. c'est au nom de Jehovah que les Sionistes construisent un mur de la honte en Israel et massacrent et déportent des milliers de Palestiniens."

Dans le paragraphe qui suit in petit aperçu de la noyade du poisson.... où il se contredit avec son vote pour les minarets. Lisez-bien:

" C'est au nom de Jesus Christ que des millions de sorciers et surtout de sorcières ont été brûlés vifs en Europe, et le pape Pie XII Pacelli était parfaitement au courant des camps de concentration nazis. C'est au nom d'Allah que Chiites et Sunnites s'entrebousillent.Allah u akbar, que Ton nom soit sanctifié.
Des millions de gens, surtout aux E.U.s, croient dur comme le fer que le monde a été créé en six jours. Question de développement moral, notre société occidentale et chrétienne a produit quelque 70 millions de morts en deux guerre mondiales. Les Amis, phare resplendissant de la Liberté et de la Démocratie (Majuscules, nom de Dieu !!)ont systématiquement étouffé toute tentative de démocratie et supporté activement les pires dicatures en Amérique Latine, ont bousillé 2 millions de gens en Corée, environ autant en Indochine, entre 600.000 et 1.000.000 en Irak, supportent enAfghanistan un régime pourri jusqu'à la moëlle que comme ça ils pourront construire un pipeline entre l'Asie Centrale et Karachi. Etre autre, on pourrait continuer longtemps comme ça.
Quelle est la grosse différence entre les magouilles d'un caïd et un mollah en Egypte et un celles d'un juge et d'un notaire à Fribourg ? Je n'en vois aucune. D'après mes expériences, nous avons la meilleure administration, les meilleurs politiciens, la meilleure Justice qu'il soit possible d'acheter avec de l'argent. A Soleure comme à Téhéran, à Lausanne comme à Ryiad ou à Chicago.

5ème allusion aux Juifs

"Et ainsi, je devrais m'énerver à cause de quelques minarets.... alors qu'un certain Juif a une fois produit la parabole de la Paille et de la Poutre et a exorté de ne point juger, de peur d'être soit-même jugé."

6ème allusion aux Juifs!Ici le poisson continue sa lente noyade, en plus de la grossierté et de la vulgarité! Et la haine des Juifs à son paroxysme. Les derniers mots méritent explication.....

"J'ai peur des mollahs, comme j'ai peur des rabbins ou des prédicants chrétiens qui se remplissent les poches en vantant les vertus de la pauvreté. Qui prédisent la chasteté et enculent des petits garçons et gonflent des filles innocentes. Qui supportent des régimes qui réservent le 90% des terrees arables à une minorité et condament des millions de paysans à l'escalvage. Qui condamnnt l'avortement et le contrôle des naissances et n'entreprennent absolument rien pour limiter la course aux armements. "Ces gens sont des Chrétiens et des Juifs, et ils sont des salauds.
"Et ils font partie de notre société."

6ème allusion aux Juifs, il remet ça avec le Judaïsme et la lente noyade du poisson continue...

Selon mon point de vue, pas mal de gens ici se disputent pour des broutilles. L'Istam est-il ä ce point différent du Christionaisme et du Judaïsme ?

7ème allusion....

"Pour autant que je sache, l'Islam reconnaît tous les prophètes juifs, ainsi que Jesus,(Isa en arabe) comme ses propres phophètes. Et tous les grands et authentiques prophètes (voyants) ont cherché à transmattre les mêmes vérités. A savoir que les vértables plaies de l'humanité sont l'orgueil, la vanité, l'égoïsme et la cupidité. Et que quiconque arrive à surmonter ces plaies arrive au Paradis - au Nirvana en termes bouddhistes. Mais ces prophètes ont exprimé ces vérités fondamentales devant des audiences différentes, en des temps différents, dans des langues différentes. Les vérités fondamentales demeurent exactement les mêmes. "

8ème allusion Attention là c'est un OUI aux minarets " Je voterai évidemment contre toute interdiction de les construire." et ce qui suit.......

"L'abattage ritual du bétail tel qu'il est pratiqué par les Juifs et les Musulmans est une monstruosité- Ce sont là nos règles, ce sont nos lois et l'étranger est prié de quitter le pays si il/elle ne veut pas s'y conformer."

9ème allusion....la parabole mais SURPRISE plus loin...

"Je viens tout juste de lire sur le "Tages-Anzeiger" online que Mahmoud Ahmadinedjad, Président d'Iran, serait un Juif." Notre chère Patoucha comprend maintenant la parabole de mon frère dans le buisson ?"

10ème allusion Je ne lis pas l'Allemand mais vous en laisse le plaisir pour ceux qui le connaisse.....

"Die Familie des iranischen Präsidenten und notorischen Holocaust-Leugners änderte ihren Namen, als der Sohn vier Jahre alt war. Der britische «Telegraph» will jetzt herausgefunden haben, weshalb.

«Sabourjian ist unter Iraner Juden ein bekannter Name»: Mahmoud Ahmadinejad.
Der Beweis?: Ein Bild der entsprechenden Pass-Seite des iranischen Präsidenten im britischen «Telegraph».

11ème allusion Le poisson est noyé ! c'est la SURPRISE de la "parabole " c'est HITLERIEN! Là aussi cela demande une explication .......

"Mais VOUS, avec vos diatribes, n'avez pas encore réalisé que la tête de Turc représentant les MOLLAHS iraniens est un JUIF, selon des sources parfaitement sérieuses et documentées."

12 ème allusion et nous y voilà, ISRAELIENS ça le démangeait..........

Question terrorisme, il ne fait pas l'ombre d'un dute que les Amis et les Israéliens sont les pires terroristes que le monde a connu depuis les Conquistadores espagnols en Amérique Latine. L'Histoire se répète.
Ecrit par : J.C. Simonin | 11.10.2009

Et ainsi, ma chère autant qu'excellente Patoucha, je vous demande de vous annoncer et de déposer plainte contre moi si mes propos sont réellement si racistes, offensants et calomieux.
Et si vous ne voulez pas le faire, je vous demande de la boucler et de me laisser exercer mon droit à la libre expression.

Ecrit par : J.C. Simonin | 11.10.2009

Relisez-vous! J'espère que J-N Cuénod , en écrivant quelque chose comme :" EN VOUS ATTAQUANT AUX JUIFS VOUS VOUS ATTAQUEZ AU PEUPLE DE JESUS!!!!! j'espère que ce n'était pas pour faire un titre à sensation mais qu'il le pensait et là, je demande qu'il le prouve!

J.C.SIMONIN , ce que vous appelez votre droit à la libre expression est tout simplement une incitation à la haine du Juif, de sa religion, de son peuple et d'Israël et cela relève du pénale! J'espère que d'autres que moi auront lu vos propos qui sont une continuation à ceux que vous teniez sur d'autres blogs. J'ajoute, qu'Hitler n'a pas fait mieux! "L'Histoire se répète." Ecrit par : J.C. Simonin | 11.10.2009 - Je ne vous le fais pas dire!

Vous osez parler d'évolution, vous, le raciste et antisémite primaire, alors que plus attardé que vous il n'en existe que parmi vos paires, animés de la même haine du Juif!

Écrit par : Patoucha | 12/10/2009

J.C.Simonin "alors maintenant, réfléchissons peu, mais bien:" ou quand l'antisémite en puissance est en pleine réflexion. Je vous invite tous à lire le "cocktail" qu'il nous sert sur Israël et le "gentil et adorable" Hamas qui n'a lancé que "quelques" roquettes.. Rien d'étonnant! tant son antisémitisme n'a d'égal que sa mauvaise foi abyssale!

Écrit par : Patoucha | 12/10/2009

Ma chère autant qu'adorable Patoucha, je reprends à mon compte le mot de mon excellent ami Jean Marie d'Arouet lorsqu'il disait: "Monsieur (dans le cas particulier: Madame) je méprise vos opinions, mais je lutterai jusqu'à la mort pour défendre votre droit de les exprimer".
Voyez-vous, adorable beauté, comme on dit: "les gens intelligents se disputent avec des idées et des faits, et les gens stupides se disputent avec des gens !"

On n'est pas d'accord avec Ariel Sharon, donc on est antisémite. On n'est pas d'accord avec les colons fanatiques qui volent la terre es Palestiniens, donc on est antisémite. On dénonce les activités de Gush Emunim, donc on est antisémite. On pense que Ha'aretz n'écrit pas que des mensonges et des conneries, donc on est antisémite. On se permet de lire le site web "Breaking the Silence", donc on est antisémite. On pense que le juge juif Richard Goldsone a des choses à dire, donc on est antisémite. On se base sur les déclarations du Juif israélien Mordechai Vanunu pour dénoncer l'existence de centaines de bombes atomiques en Israel, donc on est antisémite. On a lu attentivement le livre "The Holocaust Industry" du Juif Norman Finkelstein, donc on est antisémite. Mon Jehova, adorable Patoucha, le monde entier suinte l'antisémitisme, tout est antisémitisme, Jehovah lui-même est antisémite, comment aurai-t-Il pu autrement vous infliger un fardeau si écrasant, à vous infortunée pécheresse, de combattre l'antisémitisme ?
Je pense, esprit sublime, qu'il est de votre devoir de dénoncer un antisémitisme aussi puant devant une cour de Justice. La vérité doit éclater. le Judaïsme selon Herzl doit triompher, le Peuple Elu doit vaincre et la Terre Promise doit resplendir dans toute sa gloire divine, afin que nous autres infortunés goyim puissions nous convertir. Allejujah, Patoucha, notre nouvelle prophètesse, nous montre la Voie du Salut.

Écrit par : J.C. Simonin | 12/10/2009

Simonin, quand je vous parle des milliards appartenant au peuple palestinien, ne répondez pas avec des roquettes du hamas, ça na rien à voir.
Vous êtes peut être payé par une banque pour semer la discorde afin d'empêcher toute tentative aux blogueur de faire avancer le débat, vous ne faite que de perturber les débats avec toujours et toujours les mêmes rengaines sans fondement et absurdes, le jour ou Bienne aura reçu des milliers de kasam jour et nuit vous serez autorisé de vous exprimer sur ce sujet, plus de mille roquette par ans sur des village représentant le quart de la population biennoise.
Vous dites que Gaza est sous blocus israélien, plus de 100 camions de 30/40 tonnes passent la frontière Israël/Gaza pour les denrées et autres biens qui repassent pour une bonne partie via les tunnels en Egypte pour remplir les poches des membres du hamas, des centaines d'articles et de reportages en témoigne, alors même que la population gazaouite et de nationalité égyptienne, étonnant que ces tunnels permettent au hamas d'exporter des biens de première nécessités contre des produits de luxe destinés à certains privilégiés :
Extrait d'une déclaration d'un propriétaire de tunnels ; De notre envoyé spécial à Rafah, Patrick Saint-Paul 13/06/2008 |Figaro

"À Rafah, tout vient d'Égypte : chocolat, coca, médicaments, ordinateurs, moteurs, pièces détachées, huile, sucre, houmos, conserves, cigarettes… Tant que la demande est suffisamment forte, le coût du transport (350 dollars par sac de marchandise) est rentabilisé. L'im­portateur communique le numéro de téléphone de son contact égyptien au propriétaire du tunnel et il se charge d'acheminer la marchandise. Un garde du Hamas surveille tout ce qui transite par les tunnels."

Il oublie de préciser que dans un sens, ce n'est que de la nourriture et des médicaments, tandis que dans l'autre sens, rien que des produits de luxe et des armes !

Simonin, vous allez très bientôt voir les mêmes scénarios se développer en Europe et en Suisse, c'est déjà largement le cas mais les médias occultent ces nouveaux marchés gris !
D'après les spécialistes de la DGST française, des dizaines, voir des centaines de gros containers ont passé les frontières de l'hexagone, ces derniers remplis d'armes de guerre. A Marseille une Kallashinkov avec 5 chargeurs plein et mille cartouches, coûte entre 150 et 200 euros. (acheté à Lagos pour max. 15 $), un RPG-7 avec 5 roquettes pour 300 à 500 euros.
La liste est longue, des Katyusha 8.8 sont également présentes sur le sol européen. Vous verrez Simonin, vous qui aimer ce genre de futiles jouets, peut être qu'un jour, vous, un de vos proches sera visé par une de ces choses si insignifiante !

Écrit par : corto | 13/10/2009

Excusez "plus de 100 camions de 30/40 tonnes passent la frontière Israël/Gaza" PAR JOUR !

Écrit par : corto | 13/10/2009

Bien Corto, alors je vais vous expoliquer un peu pourquoi je raisonne comme je le fais.
Voyez-vous, je suis Vaudois élevé dans le Canton de Vaud. Comme vous le savez, le Pays de Vaud appartenait en son temps à la Savoie et a été conquis en 1536 par les Bernois et les Fribourgeois. Le Pays de Vaud état à l'époque un "pays sujet", tout comme l'Argovie, la Thurgovie, le Tessin (conqui au milieu du 15. Siècle)et l'est resté jusqu'en 1798, lorsque l'Ancienne Confédération s'est effondrée tant militairement que moralement que matériellement.
Et tous ces "pays sujets" sont restés d'eux-même avec leurs anciens occupants. Il n'y a pas eu de mouvement terrorite, pas d'attentats, rien. 250 ans d'occupation (350 pour le Tessin) et aucune rancoeur, aucune haine envers l'ancioent occupant. Plutôt toutes sortes de peuples avec des langages divers,
réunis pour tenter de reconstruire une entité valable.
Dans les années 40, les patates s'appelaient des "oranges de Berne". Et quand on avait été chanceux, on disait: "on est de Berne" avec un brave accent vaudois.
En 1962, David ben Gourion a visité la Suisse pour étudier notre système de milice, qui a sauf erreur servi de modèle à l'armée israélienne. Poourquoi l'un des fondateurs de l'Etat d'Israel n'a-t-il pas également étudié notre histoire et tenté de comprendre notre histoire et comment et pourquoi un pays aussi bigarré que la Suisse fonctionne sans histoires notables, sans grande brutalité, dans une atmosphère de respect réciproque ?
Les Juifs européens ont passé par des épreuves épouvantables sous le 3 Reich. Est-ce là une raison pour se comporter envers les populations qu'ils dominent comme des nazis ?
Mes camarades de classe à Vuiteboeuf et à Baulmes s'appelaient Indermühle, Neuenschwander, Leuenberger, Karlen, Schwab, Müller... Pérusset, Dériaz, Addor, Perrin, Degiez, Recordon, Duvoisin... leurs parents étaient des paysans qui avaient acquis leurs terres en la payant et qui n'avaient expulsé personne, ils n'exploitaient personne, ils ne se haïssaient pas les uns les autres.
Et quand je lis des rapports sur les postes de contrôle israéliens, le Mur de la Honte, l'Esplanade des Mosquées, Gaza et tout ce bordel, j'admets que je ne comprends pas. Pensez-vous que si seulement une minuscule fraction de cette saloperie avait eu lieu en Suisse, que ce pays existerait ?
Je n'ai aucune raison d'aimer ou de haïr qui que ce soit à cause de sa race, de sa religion ou nationalité. mais je constate simplement qu'Israel est un pays peuplé en majorité de cons, parce qu'ils n'ont strictement rien appris de leur histoire si tragique.
Qu'est-ce que c'est, l'expérience ? C'est le souvenir de toutes les conneries qu'on a faites, et peut-être des quelques succès que l'on a remporté.
Qu'est-ce que c'est, l'intelligence ? C'est la faculté de ne pas refaire deux fois la même faute.
Qu'est-ce que c'est une haute intelligence ? C'est la faculté d'observer les fautes commise par autrui, non pas pour exploiter autrui, mais pour en tirer des conclusions utiles: La faute a été commise ailleurs, ne la répétons pas.

Et beaucoup, beaucoup de Juifs partagent ces conclusions. Mais ce sont des Juifs antisémites, "self hating Jews" selon votre logique et celle de notre ineffable Patoucha.

Écrit par : J.C. Simonin | 13/10/2009

Je remercie Patoucha pour son compte-rendu des citations de M. Simonin montrant de "l'antisémitisme". Ainsi, il est démontré que selon elle, le fait d'inclure le Judaïsme dans une critique des grandes religions monothéistes est, en soit, de l'antisémitisme.

A quelques points près, où je me montrerais moins virulent (je ne pense pas que les Israéliens se comportent en nazis en Palestine, malgré les exactions qui y ont lieu), je partage l'appréciation des faits exposés par M. Simonin sur les méfaits commis au nom des religions à travers le monde et l'Histoire.

Écrit par : Vincent Rossi | 13/10/2009

Tiens, j'ajoute une réflexion intéressante au sujet des arguments de Scipion, qui vomit sur les Lumières tout en exécrant l'Islam qui veut gérer aussi bien le temporel que l'intemporel.

Or quand est-ce que l'Eglise chrétienne a été amenée à cesser de gérer le temporel? Sans les Lumières, est-ce que Scipion exécrerait également le Christianisme qui gérait le temporel comme l'intemporel?

Scipion: merci de ne pas répondre, en fait. Au fond, je me fous de vos contradictions et me passe volontiers de votre fiel.

Écrit par : Vincent Rossi | 13/10/2009

Voilà, et sur ces belles paroles, je vais prendre congé de ce blog. En soi, je me fous parfaitement qu'un minaret soit construit dans mon voisinnage immédiat, ainsi logtemps que le muezzin ne me les casse pas avec ses meuglements. Pour la même raison exactement que je supporte une église sans cloches...
Les fanas de quelque relifgion qu'elle soit sont des êtres répugnants et dangereux. Je ne vois esentiellement aucune différence entre un prédicant fanatique de la "Bible Belt" américaine, un mollah en Iran ou au Soudan, et un rabbin fanatique en Israel. Tous ces connards ont récupéré Dieu pour se remplir les poches. En Amérique, sur les billets de un dollar se trouve cette inscription: UN DOLLAR, QUE DIEU NOUS PARDONNE. en français, la parole de Jésus a été quelque peu modifiée: LAISSEZ VENIR à MOI LES PETITS CENT FRANCS.
Trois serruriers ont quitté en même temps cette vallée de larmes et se retrouvent devant les portes du Paradis. L'un est américain, le deuxième est arabe et le troisième juif. Et Saint Pierre se réjouit, car les portes du Paradis sont fort délabrées et doivent être refaites. Alors Saint Pierre se tourne vers le serrurier américain et lui demande un devis pour refaire les portes. Alors l'Américain prend un crayon et une feuille de papier, mesure et calcule, et vient avec un devis; $ 10.000 pour refaire les portes du Paradis. Saint Pierre se tourne vers l'Arabe, lui demande un devis, l'Arabe prend un crayon et une feuille de papier, mesure et calcule et vient avec un devis: $4.000 pour refaire les portes du Paradis. Saint Pierre se tourne vers le Juif, qui répond immédiatement: $ 6.000. Saint Pierre demande: "Comment est-tu arrivé à cette somme ?" "Facile* répond le Juif "$ 1.000 pour toi, $ 1.000 pour toi, et on laisse l'Arabe faire le boulot".

Et ça, Patoucha mon inoubliable amour, ça, c'est de l'antisémitisme...

Écrit par : J.C. Simonin | 13/10/2009

"je méprise vos opinions, mais je lutterai jusqu'à la mort pour défendre votre droit de les exprimer". " On appelle cela une citation apocryphe". Votre ami et antisémite - je comprend qu'il soit votre ami - Voltaire n'a jamais rien dit de tel!

cette citation est de l'écrivain anglaise Evelyn Beatrice Hall, « I disapprove of what you say, but I will defend to the death your right to say it, qu'elle a écrite sous le pseudonyme S.GTallentyre, qu'on a faussement attribuée à Voltaire votre antisémite d'ami/Bis!

""les gens intelligents se disputent avec des idées et des faits, et les gens stupides se disputent avec des gens !""

Votre intelligence est à la hauteur de votre antisémitisme et votre égocentrisme! Je me bats contre ce que vous dites et ce que vous êtes! ça, c'est de moi!

Norman Finkelstein ? Lollll quelle référence!!! Ses parents, survivants du ghetto de Varsovie, doivent se retourner dans leur tombe pour avoir mis au monde un fils propagandiste gauchiste, membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine et renvoyé de l'université de chicago après quelques mois! Pour une référence c'est une référence! Comme tous ceux derrière lesquels vous justifiez votre antisémitisme innommable. Les propos, tenus ici, n'ont rien de comparable, parce que tenus pas un Chrétien, ce qui en fait un antisémite en puissance! C'est là une différence notoire!

"En 1962, David ben Gourion a visité la Suisse pour étudier notre système de milice, qui a sauf erreur servi de modèle à l'armée israélienne." Lolllllllll MDR MDRRRRRRRRRR Trop risible!

"Et quand je lis des rapports sur les postes de contrôle israéliens, le Mur de la Honte, l'Esplanade des Mosquées, Gaza et tout ce bordel, j'admets que je ne comprends pas."

Normal que vous ne comprenez pas! Vous occultez, contournez et louvoyez pour en revenir à vomir votre haine sur Israël, mais ne répondez pas aux informations de Corto. On ne peut vous taxer d'être honnête dans un débat!

"Et beaucoup, beaucoup de Juifs partagent ces conclusions". "Mais ce sont des Juifs antisémites,"

C'est vous qui faites d'une minorité de Juifs indignes de l'être, une généralité! Il n'y a pas de Juifs antisémites mais des traitres à leur patrie, en revanche, cela est valable pour ceux qui tiennent des propos haineux contre les Juifs et qui ne sont pas de cette confession!

Inutile de justifier l'indéfendable!

ABE

Écrit par : Patoucha | 13/10/2009

@ Vincent Rossi

"Je remercie Patoucha pour son compte-rendu des citations de M. Simonin montrant de "l'antisémitisme". Ainsi, il est démontré que selon elle, le fait d'inclure le Judaïsme dans une critique des grandes religions monothéistes est, en soit, de l'antisémitisme.

Si votre "bonne foi" vous fait seulement vous arrêter sur le passage du Judaïsme, et vous fait mettre l'antisémitisme entre "", je vais reprendre ce que vous servez si "gentiment" à Scipion : merci de ne pas répondre, en fait. Au fond, je me fous de vos contradictions et me passe volontiers de votre fiel.

Écrit par : Patoucha | 13/10/2009

J.C. Simonin

"Et ça, Patoucha mon inoubliable amour, ça, c'est de l'antisémitisme..."

Ca ce sont des histoires d'un raciste doublé d'un antisémite"! De plus, vous êtes en contradiction avec vous même. Relisez-vous!!!!!!

Écrit par : Patoucha | 13/10/2009

J.C.Simonin

Faut croire que les $ amassés aux Etats-Unis n'ont pas suffi à laver la rancoeur d'avoir échoué votre "rêve américain" qui s'est muée en haine pour le Pays qui vous a hébergé durant huit années!

Merci la reconnaissance!

Écrit par : Patoucha | 13/10/2009

"C'est vous qui faites d'une minorité de Juifs indignes de l'être, une généralité! Il n'y a pas de Juifs antisémites mais des traitres à leur patrie (...)" Patoucha dixit.

Ainsi donc, c'est comme ça que ça se passe dans la tête de qqn qui a le sentiment d'être Elu! J'ignorais qu'on pouvait à la fois se revendiquer sincèrement digne fidèle d'une grande foi monothéiste et tenir des propos aussi excluants, aussi puants de suffisance et de supériorité.

C'est en tout cas contraire à ce qu'a écrit M. Simonin avec sagesse:
"Et tous les grands et authentiques prophètes (voyants) ont cherché à transmettre les mêmes vérités. A savoir que les véritables plaies de l'humanité sont l'orgueil, la vanité, l'égoïsme et la cupidité." (...) "Les vérités fondamentales demeurent exactement les mêmes. Et quiconque a réellement compris cela se fiche de la religion de son voisin, si ce voisin a réellement compris les idées de son prophète." Amen!

Alors Patoucha, je n'ai pas versé de fiel ici et je ne vais pas commencer. Je vous prie seulement de retenir votre fou-rire un moment, le temps de vous renseigner sur l'effective venue de David ben Gourion et d'autres officiels Israéliens en Suisse pour étudier une armée suisse qui passait alors pour excellente (système de mobilisation rapide, équipement moderne, entraînement remarquable aux manœuvres d'exercice). La collaboration des deux pays sur le plan militaire a d'ailleurs duré jusqu'en 1982 (développement commun de systèmes d'armement, modernisation des Mirages...). Ensuite, c'est plutôt Israël qui a vendu des armes à la Suisse.

Écrit par : Vincent Rossi | 14/10/2009

"et tenir des propos aussi excluants, aussi puants de suffisance et de supériorité."

Vous avez des propos sélectifs selon celui qui écrit ce qui va dans votre sens ou pas.

"La collaboration des deux pays sur le plan militaire a d'ailleurs duré jusqu'en 1982 (développement commun de systèmes d'armement, modernisation des Mirages...). Ensuite, c'est plutôt Israël qui a vendu des armes à la Suisse."

Tout à fait d'accord avec cette tournure mais n'importe qui en rirait de la façon réductrice présentée par J.C.Simonin.

Écrit par : Patoucha | 14/10/2009

Je n'ai pas eu de réponse comme à chaque fois lorsque des bouffons étalent leur ignorance et leur mauvaise foi !
Il parle de fraternité Suisse Romande / Suisse Allemande, Ah Ah, essaye de remporter des marchés avec une entreprise romande en Suisse Allemande !
L'aéroport de zurich qui après avoir stopper tous les vols directs sur Genève ont appelé "Unique", ils ont coulé swissair pur favoriser les banques zurichoises, ils appellent leur aéroport Unique, et simonin le crétin des alpes, parle d'amour transcendantal entre les populations linguistiques !
Dans les casernes suisse-allemandes, les welch, il bouffent pas à la même table, jamais ! En Israel, il y a des soldats musulmans palestiniens, il ne mangent pas sur des tables séparées !

Écrit par : corto | 14/10/2009

Les commentaires sont fermés.