23/05/2009

Sectes et confusionnisme (suite)

sectes2.jpg
Dans son dernier blogue, Le Plouc expliquait comment il n’était pas parvenu à écrire un papier sur le rapport de MIVILUDES, la mission interministérielle française chargée d’étudier les sectes. En effet, son caractère à la fois empesé, flou et insinuant le rendait inutilisable.

En écoutant le lendemain une émission de France-Culture, Le Plouc a mieux compris les raisons du caractère confus de ce rapport. Comme il l’avait pressenti, la cause réside dans un déficit de définition. Rappelons celle que Le Plouc a puisée dans le Dictionnaire historique de la langue française : « Organisation fermée (…) exerçant un ascendant psychologique fort sur ses adeptes et se réclamant d’une pensée religieuse ou mystique étrangère aux grandes religions constituées ».

« Des sectes athées »

Au micro de cette irremplaçable chaîne de radio – il est des chaînes qui libèrent – le président de la MIVILUDES Georges Fenech a admis que dans son esprit, les sectes ne sont pas forcément liées à un contexte de croyance transcendantale, religieuse ou confessionnelle. « Il peut y avoir des sectes athées » ajoute-t-il. Pour lui appartiennent à cette définition extensive des sectes, les groupes prétendument thérapeutiques qui pratiquent le charlatanisme en vue d’aspirer l’esprit, la volonté et les finances de leurs «pigeons».

Donc, se rangent dans la catégorie « sectes », des entités multiples et protéiformes. Selon la définition Fenech, on peut coller cette étiquette sur tout et n’importe quoi, sur chacun et n’importe qui. Dès lors, on ne sait plus de quoi l’on parle. Ne sachant plus de quoi l’on parle, on peut alors – sur la base de ce rapport   accuser n’importe qui de fomenter une secte, selon nos intérêts et nos haines. Dès lors, des initiatives comme celles de la MIVILUDES paraissent plus néfastes que fastes.

Les bons vieux principes libéraux

Dans ce domaine au contour imprécis, il vaut mieux en rester aux bons vieux principes libéraux – au sens large et non partisan de ce terme : laissons chacun libre de suivre sa voie tant qu’aucune infraction au Code pénal n’a été commise.

Il se déroulera à Paris, dès lundi 25 mai, un procès contre la secte scientologue – en tant que personne morale   et sept de ses dirigeants accusés notamment, d’escroquerie en bande organisée. A la différence d’un rapport confus émanant d’un « machin » administratif, le processus judiciaire exige de la précision. Seuls ses arrêts font foi.


Jean-Noël Cuénod

20:13 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

Au plaisir de vous lire pour le compte-rendu de ce procès annoncé!

Écrit par : Johann | 23/05/2009

Vous pensez que cela aurait été plus clair, si on avait désigné toutes les croyances transcendantales non admises par la tradition? Mais clair dans quel sens? Il faudrait peut-être étendre la définition, en se reportant à ce qu'on peut nommer "l'esprit sectaire", et qui, effectivement, dit dans ce sens, ne dit rien des concepts qui accompagnent l'état d'esprit sectaire. Le sectarisme, c'est la violence, l'intransigeance et la volonté de contrainte se liant à des pensées, quelles que soient ces pensées. A partir de là, il devient d'ailleurs légitime que les politiques s'en occupent. Car les politiques n'ont pas de compétence pour ce qui est de la transcendalité. Si le rapport s'était consacré aux philosophies transcendantales minoritaires, il aurait perdu sa légitimité aussitôt, puisqu'en rien les politiques ne sont compétents sur ces questions. Même si la France est très étatisée, elle admet que la politique ne peut pas tout, en tout cas en droit: car je pense que c'est un pays où beaucoup sont restés dans la croyance que l'Etat pouvait tout faire, y compris déterminer le vrai et le distinguer du faux. Réaction qui date à mon avis de la monarchie absolue. D'ailleurs, dans le monde, les Etats qui pensent pouvoir déterminer le vrai et le distinguer du faux sont souvent liés à d'anciennes monarchies absolues: c'est quuand le Prince était aussi un pontife, comme dans l'ancienne Rome.

Écrit par : Rémi Mogenet | 24/05/2009

Je voulais vous féliciter pour la belle présentation de vos articles.

Écrit par : rideaux pas cher | 21/04/2011

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.