06/12/2008

Martine contre Ségolène : les coulisses de la guerre des deux rosses

Montebourg.JPGLe Plouc ne rechigne devant aucune corvée journalistique. La preuve : il s’est levé de bon matin samedi 6 décembre (2008, j’écris ça pour les archives) afin de se farcir les causeries du Conseil national. Non pas le nôtre, le seul, le vrai qui siège à Berne, sous une coupole verdâtre et une abominable fresque de Charles Giron. Non, celui du Parti socialiste français. Qui constitue une manière de « Parlement » d’icelui.
 La nouvelle princesse rose, Martine Aubry, doit y présenter son gouvernement (19 hommes, 19 femmes) et y faire la nique à sa copine Ségolène qui - laissant à ses spadassins le soin de ferrailler à sa place -  n’a  pas daigné user ses escarpins sur la moquette du Marriott Saint-Jacques dans ce XIIIe arrondissement parisien qui est aussi celui du Plouc. Ce qui rend la performance de celui-ci moins impressionnante en matière de déplacement matutinal, soit dit en passant.

 

 

Le devant de la scène vous sera amplement commenté dans les journaux « papiers ». Entre les deux rosses, la guerre continue. Tout le monde s’étripe mais personne ne veut quitter le ventre de cette poule aux œufs d’or qu’est le PS, pourvoyeuse de voix et de subventions. Arpentons plutôt les coulisses du Conseil national de ce parti, sorte de point d’orgue au calamiteux Congrès de Reims.

Pourquoi appelle « éléphants », les « éléphants » ?
 
Comme d’habitude, c’est la densité du troupeau médiatique qui détermine la notoriété. Et c’est pour les « éléphants », un sujet de grandes angoisses. A ce propos, une petite digression : savez-vous pourquoi on appelle « éléphants », les dirigeants du PS ? C’est parce qu’ils écrasent la gauche bien mieux que Sarkozy. Bon. Ou en étions-nous ? A l’angoisse des « éléphants ». Merci, c’est sympa de venir au secours de ce pauvre Plouc.
 Prenez un socialiste de notoriété moyenne, Arnaud Montebourg (photo), par exemple. Avant de se rendre au Marriott, il a soigné son brushing. Enfilé son plus beau costard avec chemise et cravate vachement camaïeu. Collé son sourire numéro 4, celui à la George Clooney avant qu’il boive son ristrète. Arrivé dans l’antichambre de la grande salle du Marriott, il déambule de long en large, faisant la roue, se gonflant du jabot, distribuant les poignées de mains aux obscurs. Mais, aucun photographe, aucun porteur de caméra ne se précipite vers « l’éléphanteau ».
Un pli d’inquiétude froisse son regard de velours.
 
Bonheur, c’est Noël ! Mal réveillés sans doute, les montreurs d’images se rendent compte enfin qu’une proie consentante les implore. Vite, Montebourg attrape par le coude un obscur camarade – un autre « éléphant » pouvant faire écran au petit écran – afin d’entamer une conversation devant les caméras ronronnantes. Ce qu’ils se disent n’a aucune espèce de début d’embryon d’importance. Il s’agit de remuer les lèvres pour meubler le « 20 Heures ». Après cette séance, Montebourg abandonne l’obscur à son ombre et serre avec effusion les mains des porteurs de caméra. Puis, s’en va vers d’autres aventures.
 
Les trois bises
 
Dans une réunion socialiste française, il ne faut pas négliger les codes. Celui-ci, par exemple. Lorsque deux camarades se claquent deux bises sur la joue, il s’agit de socialistes tout court. A trois bises, vous avez à faire à deux socialistes francs-maçons. Qui appartiennent sans doute au Grand Orient, obédience (fédération de Loges) marquée à gauche. Car en France, les principales obédiences présentent une teinte partisane, trahissant ainsi l’essence de la Franc- Maçonnerie qui est universelle, se situant au-delà des clivages d’opinion et des dogmes. Mais passons.
La réunion du Conseil national commence avec une bonne heure de retard, comme d’habitude. Les tenants de la première secrétaire Martine Aubry se sont mis d’accord sur un texte filandreux qui n’apporte rien de neuf, sinon le refus de toute alliance avec le MoDem afin de persuader les partisans de Ségolène Royal de pas signer ce texte. Le MoDem et François Bayrou se trouvent donc une fois de plus au centre des débats du PS. A force d’en faire les vedettes de ses travaux, le Parti socialiste va réussir à offrir le centre de l’opposition… aux centristes !
 
De son côté, Nicolas Sarkozy continue de ricaner. Il faut dire que dans son parti, l’UMP, les changements de patrons sont plus simples qu’au PS. C’est Sarkozy qui gomme et qui nomme. Un point c’est tout. Partisan de l’autocratie médiatique – le pouvoir personnel tempéré par les sondages – l’Omniprésident se débarrasse de ce qui l’embarrasse.

Jean-Noël Cuénod

16:10 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | |

Commentaires

Maintenant que le PS s'est ridiculisé au-delà de tout ce que l'on aurait pu imaginer, désormais on peut même imaginer que Sarkosy rêve non seulement d'être réélu en 2012 mais qu'il puisse même déménager à Versailles. En France, on a vraiment atteint le paroxysme du ridicule. Malgré cela, on est persuadé d'être des "cadors" et l'on fait la morale aux autres...N'ayant aucune affiliation à aucun parti car je les estime tous rétrogrades et périmés. Un ou une responsable politique doit servir son pays et non être la marionnette d'une organisation partisane. On a fait un tintamarre incroyable pour cette convention de Reims alors que 230000 adhérents PS + 230000 adhérents à l'UMP; cela représente 1,5 % du potentiel électoral de la France. C'est à dire que 98% des français se moquent de l'un comme de l'autre. Je pense que Ségolène Royal a compris cela depuis longtemps. Elle veut sortir son pays de ces carcans partisans et élargir les débats. Je la soutiens depuis longtemps car je m'exprime sur ce sujet depuis 20 ans. Malheureusement dans ce monde de la communication, je n'ai aucune notoriété et je ne tiens absolument pas à trahir mes principes et ma morale; d'autant plus que je suis de plus en plus écoeuré par mes concitoyens (surtout ceux de ma génération). Comme disent mes amis anglophones: it will get worse before it get better !
Je suis triste et très inquiet pour les générations futures, mais que puis-je faire? Amicalement. JCM Tel: +33450240275

Écrit par : MESLIN Jean-Claude | 06/12/2008

une projet laque¨et républicain pour reunir fes courants divers:lancer une pétition nationale pour que les cathédrales françaises pour le moment entretenues par l'état soient considéreés comme "patrimoine collectif historique francais et ne soient pas dévolues financierement à la région , au departement, vu que depuis des siecles maçons,pélerins et touristes y viennent et que cela assure le prestige de la nation francaise,et cela dans un esprit ni nationaliste ni sectaire...est ce que les maçons du PS auraient du coeur pour cette audace?de même la formule "sang impur pour abreuver nos sillons "et autres contenus racistes ou sectaires de la marseillaises devraient être transformées En quelques choses de plus conforme au droit de l'homme et à la fraternite si vanté par les "droit de l'homme"(et de la femme considérée comme une propriété privée!) francais! je noterais que le general boulanger(celui qui termina sa vie en belgique mais tres populaire opour avoir am&élioré l ordinaire du soldat!)avait déja modifié quelques gammes de la marseillaisse sans qu'on en dise grand chose!Alors qui,à gauche comme à droite et au centre aura cette audace "pas rosse": A noter que si le président francais parla de "laicité poistive" un certain adolf avait un programme de "christiannisme positif" dont la SS aurait été la "ptétrise" aprés élimination de la conccurence des églises en place "pas asses allemandes",notament cathpliques et protestantes!Le pape actuel étant bien placé pour comprendre "l'impasse" induit par l'usgage de certains adjectifs "Détournés" . A noter que c'est l'état qui avait pris en charge les eglises cathédrales et que les communautées locales en furent bien aises!reste le probleme des mosques en pays catholique mais ou la main d'oeuvre musulmane est massivement dans le batiment!encore un sujet de réflexions pour les deux "roses socialistes",l'une oplus blanche et l'autre rouge?

Écrit par : gpradet | 07/12/2008

Je remercie la Tribune de Genève pour son élégance.
je continue ma croisade pour un Monde Meilleur et je constate, qu'en restant dans la légalité, Internet peut être un outil merveilleux pour informer les peuples et les inciter à se débarrasser des quelques milliers de "salopards" responsables de tous les maux de notre (encore) belle planète. Etant bilingue, j'ai de très bons rapports avec les américains et les russes; dont je connais bien les pays, mais de très mauvais avec la France politique et médiatique (exceptée La Tribune fr) où l'on pratique une ignoble auto-censure.
1er chapitre: Comment faire pour que l'humanité cesse de gaspiller,chaque année
plus de 1000 milliards € pour se auto-détruire...
Continuer; vous êtes très utile !!!
Très Amicalement. JCM Tel: +33450240275

Écrit par : MESLIN Jean-Claude | 08/12/2008

La franc-maçonnerie universelle qu'on aurait trahie, en créant des lignes partisanes, cela me surprend, M. Cuénod. En effet, historiquement, il me semblait que c'était le Grand Orient qui s'était coupé de la loge mère universelle parce qu'elle était jugée trop anglaise. Joseph de Maistre lui-même a adhéré finalement à la maçonnerie allemande, plus chrétienne que l'anglaise, à laquelle il avait d'abord adhéré, et qui avait une loge à Chambéry. Evidemment, il pensait sans doute que la franc-maçonnerie en l'essence était universelle, et que c'était l'anglaise qui ne l'était plus. Peut-être a-t-on des pensées comparables au Grand Orient. Cela me rappelle Théodore de Bèze disant à François de Sales qu'il appartenait à l'Eglise catholique, dont l'Eglise romain n'était elle-même qu'une partie. Le mot de trahison est bien violent : il s'agit de rappeler aussi que chacun a sa vision propre de l'universel, et que l'universel ne peut être qu'illusoirement saisi dans les limites d'un seul cerveau !

Écrit par : R.Mogenet | 09/12/2008

Chers amis suisses de TG.
Pourriez-vous m'expliquer pourquoi je n'ai aucun problème à dialoguer avec vous, avec les russes(médias et état) les américains(médias et état). Par contre c'est très difficile d'attirer l'attention de ces prostitués de médias et gouvernants français qui obéissent si bien à leurs maitres(oligarques de la mafia de Neuilly-sur-Seine). J'ai,depuis dix ans,une formule pour mon "pauvre pays": France = 4 F (frime, fric, fraude et fourberie). Je ne veux pas de guerre médiatique franco-suisse; je vous souhaite seulement de ne jamais devenir aussi médiocre que nous le sommes devenus après quarante années d'insanité politique. Pauvre France !!!
Amicalement. JCM Tel: +3345024O275

Écrit par : MESLIN Jean-Claude | 10/12/2008

l'expérience ne sert jamais?
le PS est issu de la SFIO pour permettre à un non "militant socialiste" françois mitterand d'étre candidat unique de la gauche,tout en devenant ipso facto,socialiste,besoin qu'il n'à pas éprouvé pendant longtemps!Il à fait la jonction entre les anciens "vichistes pas pétainistes" devenus résistants "mais pas dans les maquis en plein hiver" "et la IVe,puis la Ve république.il fut "exfiltré" par les services secrets anglais tandis que le réseau "jumeau"(avec le même responsable à Londres) du sien était démantelé par la gestapo..Il y a donc continuité dans la représentation de l'opinion de la majorité des français qui évoluent au cours de leurs vies. Mais une majorité,même dans un parti, peut parfaitement se tromper et il faut avoir le courage de le lui dire en face:tout royaume divisé contre lui même périra",autre chose le pouvoir d'au autocrate démangé par l'envie d'être "roi soleil"...ou d'un président de la république qui devent "empereur" en utilsant le plébiscite pour détourner la démocratie??eci même si Napoléon III ce n'était pas Hitler!
il faut lire le livre biographique sur Danielle mitterand de Francoise xenakis .tres jeune elle pris les risques de la résistance étant bien consciente de la réalité en dépit des apparences trompeuses
Son pére,socialiste et franc maçon,ancien instituteur,,directeur d'école révoqué pour avoir refusé de dénoncer ses éléves juifs se retrouva sans emploi..Elle raconte que les jeunes du lieu refuge de ses parents ,-occupé par l'armée du reich et surveillé par la gestapo-voulait faire "une fête des conscrits" "comme si de rien n'était"
Pour cela,avec leurs parents-aussi inconscients qu'eux-,ils trouvérent une grange isolée pour faire un bal la nuit...mais il étaient déja tous dénoncés par des voisins et la gestapo attendait le bon momment pour les arrêter tous sans qu'ils puissent fuir ou résister!
il est des "inconséquences" tragiques,et Mme Danielle Mitterand serait certainement de bon conseil au PS.,y compeis pour une future candidate aux élections présidentielles..
dans les périodes de crise on ne peut réagir exactement comme si tout était "dans la sérénité"..il faut innover et savoir que le combat sera long,dur difficile et que disputes,les appareils et les "leaders" qui tiennent à rester quoi qu'il se passe(en trouvant toujours une majorité de rechange) sont la meilleure façons de "couler ensemble " surtout quand ils se disputent le pouvoir.

Il faut aussi savoir ce que l'on veut et pourquoi!visiblement l'expérience de la résistance "à gauche"(souvenons nous le PCF était "collabo" jusqu'à l'invasion de l'URSS et Laval,Déat,doriot étaient des hommes de la gauche plutôt laique!)
La france est pour le moment en paix et en démocratie "boiteuse". les partis ont dont encore "de la marge" mais cela peut brusquement évoluer négativement..ne serait il pas bon de savoir pourquoi et comment et avec quelle "majorité nouvelle" au lieu de se dire des "gentillesses entre amies"...ce qui même à droite se fait aussi entre ministres!

Écrit par : gpradet | 11/12/2008

Monsieur Cuenod.
Je crois que vous et moi écrivons dans un même but: Se servir de ce merveilleux outil qu'est Internet pour rétablir un certain équilibre et se débarrasser des quelques milliers de salopards, responsables de tous les maux de notre (encore) belle planète. Désormais, il n'y a plus de problèmes locaux importants, seuls subsistent les défis planétaires. Nous voyageons tous dans le même carrosse et celui-ci va droit dans le mur. Vous êtes un professionnel et moi je ne suis qu'
un petit amateur. Par contre j'ai eu un destin peu banal. Je travaillais à In-
Ekker (Sud Saharien) lorsqu'un essai nucléaire souterrain français a échoué. J'ai eu une chance inouïe parce que la veille du tir, je prenais l'avion pour Paris. Deux années plutard je commençais un séjour de 20 ans en Amérique du Nord, où j'ai toujours travaillé pour son industrie aérospatiale (15 ans chez Boeing). Depuis 1967 (Expo de Montréal) j'ai toujours eu des amis russes.
En 1997, j'ai fait mon premier voyage en Russie et l'an dernier, j'y étais invité pour la onzième fois. Je suis donc un peu mieux que bilingue et depuis 20 ans, je me suis lancé dans une croisade de longue durée: mettre les dirigeants politiques devant leurs responsabilités en ce qui concerne les sommes monumentales dépensées pour le matériel militaire et policier (plus de 1000 milliards € par an, depuis 1989: chiffre donné en 1990 par l'ONU).
La deuxième partie de cette croisade consiste à mettre fin à cette fourberie diplomatique planétaire. Je n'épargne personne. Actuellement, je questionne mes "connaissances" de Russia Today et de VOR, ainsi que CNN et Time Magazine au sujet des deux visites en six mois de Mr Medvédev à un individu qui n'a plus aucune fonction officielle aux USA et qui est à l'origine de centaines de massacres, dont le président chilien Allende le 11-09-1973. Ce Kessinger a été directement et indirectement impliqué dans des crimes contre l'Humanité. Tout être-humain, quelque soit sa fonction doit savoir ce qu'est la morale ! J'attends une explication...Essayez de calculer la quantité de CO2 envoyée dans l'atmosphère pour que nos leaders et leurs experts se rencontrent pour élaborer des plans futuristes concernant nos défis actuels. Ne savent-ils pas ce qu'est Internet et les vidéo-conférences. En France; dans ce domaine, nous avons le champion olympique: Sarkozy et la médaille d'argent Kouchner.
Dans mon étrange destinée, j'ai réussi involontairement la synthèse entre la communauté scientifique instruite et l'insanité politique que l'on connait depuis quarante ans...Au Sahara, les ingénieurs du CEA m'ont apprit à jouer au tennis et aux échecs. En conséquence, je n'ai jamais eu la moindre difficulté pour entrer en contact avec des gens plus instruits que je ne l'étais. Ensuite, il suffit d'établir un respect mutuel. Aaux USA, je connaissais tous les dirigeants de Boeing, ses meilleurs ingénieurs et pilotes d'essais. J'avais épousé une demoiselle qui avait pratiqué le tennis universitaire américain. J'ai rencontré John Glenn, Carl Sagan et Jacques Yves Cousteau qui venait souvent en Amérique. Mon meilleur ami (il l'est toujours) était le directeur pour le North-West de la FAA. Je connaissais plusieurs scientifiques de la Society of Concerned Scientists et j'ai vu naitre Greenpeace en 1971 à Vancouver...Ici, c'est la même chose. En 1997, lors de mon premier voyage en Russie; au départ de Genève, dans l'avion, j'étais assis à coté d'un éminent physicien nucléaire russe de Doubna. Depuis ce jour, nous sommes amis. Ce monsieur travaille toujours au CERN où je peux même considérer avoir mes "entrées". Nous nous voyons souvent...En 1986, j'avais aussi fait la connaissance du correspondant russe de l'agence Novesti qui s'avèrera être quelqu'un d'important puisqu'il devint le porte-parole du président Elsine. Nous avions d'exaltantes conversations et des parties d'échecs serrées.
L'un des grands dilemmes de notre temps est que le fossé qui sépare ces deux mondes (scientifique et politiques) est aussi large que l'Océan Atlantique. Les premiers savent que nous allons tout droit dans le mur; mais ce sont les autres (cyniques, arrivistes, imbus de leur personne et incompétents) qui ont le pouvoir...Que faire ! Pour le moment, faites comme moi: parlez en ! Peut-être que les peuples se réveilleront et exigeront autre chose. Ce n'est pas un rêve; c'est un espoir ! Amicalement. Jean-Claude Meslin: Terrien Concerné et Inquiet.
Tel: +33450240275

Écrit par : MESLIN Jean-Claude | 21/12/2008

Les commentaires sont fermés.