10/03/2008

Elections municipales françaises: faut que ça roule!

Oubliez tous les commentaires que vous avez lus sur les élections municipales. Le Plouc va vous livrer, ici et maintenant, le vrai secret de la réussite électorale. Nanti de ce viatique, tout marche comme sur des roulettes pour le candidat, qu'il soit de gauche, du centre, de droite, de partout, de nulle part.

 

Quel est-il, ce secret, demanderez-vous avec cette hâte qui vous caractérise?

Avant de dévoiler tout à trac l'énigme, le Plouc vous pose cette question à un ticket de carte orange. Quel est le point commun entre les grands vainqueurs du premier tour des élections municipales, Alain Juppé, Duc de Bordeaux, Gérard Collomb, Primat des Gaules à Lyon et Bertrand Delanoë, Imperator Lutetiae? LES ROUES!

Oui, les roues. Demandez à un Bordelais, ce qu'il retient du règne de Juppé. Il vous rétorquera aussitôt, sans même y réfléchir: LE TRAM. Il a certes pécloté au début - le tram veux-je dire, quoique Juppé aussi ...-. Mais aujourd'hui, il se meut sur l'asphalte bordelais avec des airs de boa repu tout à fait sympathique - toujours le tram, bien sûr, quoiqu'aujourd'hui l'ancien premier ministre a des petits airs de boa repu.

 Traversez la France d'Ouest en Est et posez la même question à un Lyonnais à propos de Gérard Collomb. Entre deux mâchonnements de mâchon, il vous répondra: LE VELO'V (pas facile à prononcer en enfournant un tablier de sapeur). Il s'agit de ces vélos installés à chaque coin de rue et loués aux passants. Lyon a d'ailleurs précédé Paris à ce propos.

Justement, Paris. restons-y. Bertrand Delanoë, lui, a cumulé. Les Parisiens ont eu droit aux deux: LE VELIB' et LE TRAM! Normal, me direz-vous, il n'est pas Imperator Lutetiae pour des prunes. 

 

Dès lors, gageons que ces prochaines années, la France sera couverte de Vélib', de Vélo'v, de tram's. Les autres maires auront compris la leçon: les élections, faut que ça roule. Et si possible que ça roule écologiquement correct. Sinon, ce sont les électeurs qui les rouleront. Dans la farine. Et essayez de rouler dans la farine...

 

Jean-Noël Cuénod

11:42 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Merci à notre Imperator Lutetiae !!!
Par ailleurs, fans de vélib je me permet de vous présenter Léah et son ptit vélib...beaucoup d' entre nous se reconnaîtront je crois : http://www.e-citizen.tv/wordpress/

Écrit par : Tom | 10/03/2008

les élections frabçaises c'est bpas de la tarte(du vieux fancais une personne à peau brune)ni de la salade(qui comme chacun l'ignore est une coiffure militaire antique encore en usage au moyen age)digne du baboin(encore un militaire, "babou" qui se "bat bien d'ou la locution "gare au babou" que Georges Brassens à récupéré dans "gare au gorille" qui pourrait être un programme électoral pour réformer la justice,le clergé et la présidence de la républqique! ily a un bail que je ne crois plus à ces "singeries" électorales,on l'on voit l'ennemi d'hier devenir l'allie du jour pour battrec"un ami de trente ans",ou pour faire barrage au MODEM(pas celui de l'ordinateur)dont le centre est à la fois partout et nulle part(définition de "l'esprit"selon pascal) Pendant que la haute savoie voisine tituille le préfet d'Annecy(celuy de gex est plus prestigieux car plus prés des "hauteurs politiques locales" genevoises nonobstant les petits enseignants qui dorment dans leurs voitures faute de trouver un logement adéquat avvec leur salaire de base))la "plus haute sommité" va venir péleriner au maquis des gliéres qui ne manquera surement pas de présence policiére comme au bon temps de l'occupation allemande(il y à des nostalgies dans l'air à l'extrépe droite parâit il?)heureusement notre président n'est plus persécuté que par les médias et sa derniére épouse ,à un peu de cette culture de gauche qui semble manquer à des élus de la gauche française..il est évident que la guerre civile qui désolait la zone entre saléve et vuache empéchait à la sérénité d'alors et que si Londres à fait quelques "pataqués" radiodophoniques préjudiciables aux parachutages des gliéres,la france doit une fiere chandelle aux résistants espagnols du coin,autantque la suisse au polonais-en retrait stratégique depuis l'est de la france et resté dans des camps forestiers suisses-peut être Mmme la présidente de la république Clara sarkosy pourrait elle rapeller à spn mari que la grande duchesse D'aoste-quoi que reconnue "pure aryenne par hitler- et sujette du roi d'italie favorable à mussolini-fut une anti nazie convaincue qui se réfugia à genéve et qu'on "l'oublia" médiatiquement à sa sépulture à hautecombe(France)autant que le dernier député à avoir refusé les pleins pouvoirs à philippe pétain( qui eu droit seulement à une minute de silence au parlmement de paris(.ce fut aussi le cas de député de bonneville le docteur amédée guy)par ailleurs,si les préfets en Savoie,d'alors se plaignaient que les italiens empéchassent la déportation des juifs(seul l'évéaque de clermont ferrand fut déporté ce qui lui petrmis d'ordoner clandestinement un jeune anti nazi allemand),le régime laissait croire que le "vieux maréchal" était "l'ultime bouclier" contre l'annexion par l italie faschiste,ce qui fit passer auprés de certains,la milice comme une "police locale anti terroriste" jusqu'à la "découverte" des TRO,refusé massivement en hautre savoie>...oubliant de préciser que son chef prététait directement serment à Hitler et que de gaulle refusa le ralliement de derniere heure de la milice...en outre,sans la "neutralité suisse"(à géométrie variable certes)les populations locales auraient eu le sort séservé par les "beinveillantes"-shoa par balles-aux populations rétives..les SS ne révant que de cela!De la même maniére certains miliciens exécutés au grand bornand(passage obligé du président)aurait été jugé moin sévérément quelques années plus tard!!.. on pourrait faire un geste de réconciliation "gaulliens" en se souvenant que le général commua la peine de mort du maréchal en résidence à vie à l'île d'Yeu...cexci sans faire de concessions au néo nazuis actuells...!signalons que Marianne cohn,une grande résistante juive "non croyante" se sacrifia pour sauver des enfants juifs qui purent de réfugier à genéve et qu'à annemasse une école à son nom perpétue son souvenir!hors de tout esprit partisan,et en hommage aux femmes résistantes le président pourrait penser un peu à elle et aux femmes-suisses et savoyardes-sans qui la résistance au nazisme n'aurait pu être ce qu'elle fut dans ce coin des alpes!Mais peut ^étre les sirénes politiques de droite et de gauche peuvent occulter la réalité historique au profit de la propagande d'état ou de clan!Dommage quand même qu'on rate l'occasion! Quoi qu'on puisse lui reprocher la suisse était un maillon fort dans la résistance an nazisme comme on dit dans l'horlogerie à la chaux de fond! "le dictateur" de charlie chaplin doit beaucoup aux renseignements passant par la suisse et ses services speciaux!

Écrit par : gpradet | 14/03/2008

Les commentaires sont fermés.