08/01/2008

Les vacheries et bons mots du président Sarkozy

Des lustres élyséens pleins les yeux, le Plouc n'en revient pas d'avoir serré la main du Majuscule Président Nicolas Sarkozy à l'issue de sa conférence de presse. Mais il faut si peut pour émouvoir un plouc... Même si Sarkozy l'a ramené sur terre en ironisant sur la presse suisse qui "dit beaucoup de bien" de lui.

En grande forme, Sarkozy a décoché au cours de ses deux heures d'intervention un nombre important de vacheries et de formules choc. En voici un florilège.

 Réponse à Laurent Joffrin, directeur de la rédaction de "Libération" qui évoquait le goût présidentiel pour la monarchie élective: "La monarchie est héréditaire... Croyez-vous que je suis le fils légitime de Jacques Chirac et qu'il m'a assis sur le trône? C'est du recyclage, M'sieur Joffrin!"

Le même Laurent Joffrin - qui en a pris pour son rhume - avait abordé sa dilection pour le pouvoir personnel. Réplique: "Mais c'est vous qui faites mon pouvoir personnel avec toutes les "unes" que vous me consacrez!"

Un autre confrère lui demande s'il est inquiet: "Si j'étais inquiet, je ne ferais pas président de la République. Je ferais éditorialiste."

Et les photographes qu'il attire comme un aimant? "Eh bien, ne les envoyez pas sur mes traces. Nous nous en porterons que mieux!"

S'engagera-t-il dans la campagne pour les municipales? " Vous croyez sérieusement que je vais les attendre passivement, comme le "Ravi" de la crèche?"

Et terminons par cette belle envolée qui frise la raffarinade: "Un pays marche sur la tête, lorsque sa tête ne ressemble pas à son corps."

Jean-Noël Cuénod, correspondant à Paris.

18:56 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | |

Commentaires

Méfie-toi, Jean-Noël, même les ploucs peuvent se transformer en papillons, en se laissant attirer par la lumière ! Mais ils s'y grillent les ailes...
Donc tiens bon et conserve ton rural bon sens au coeur de l'éblouissement permanent parisien.

Écrit par : Philippe Souaille | 09/01/2008

J'ai regardé en direct quelques minutes le guignol surexcité de l'Elysée. Par chance j'ai entendu les deux premières questions des journalistes (2 femmes). J'ai donc pu constater que, par ses tics et ses grimaces, entre les deux questions, il imitait parfaitement le comédien qui joue Sarkosyx, dans le spectacle du Théâtre des Deux-Anes !!!!!!!!
J'ai ensuite zappé, je ne supporte pas de le voir plus de deux à trois minutes.
Et dire qu'il trouve encore le temps de lire la presse suisse !!!!!!!!!!!!

Écrit par : gamine | 09/01/2008

Bien que je comprenne qu'on puisse ne pas être d'accord, c'est le jeu de la démocratie, je peine à comprendre la ciritque constante et volontairement désobligeante.

Je ne connais pas le parcours de "gamine" et je ne sais pas si, dans sa vie, elle a donné de son temps à un mandat électif.

Ce que je sais en revanche c'est que prétendre ne pas pouvoir regarder un élu de la République plus de 2 minutes démontre que l'on prête plus d'attention à la forme qu'au fond.

Sur la forme, il ne fait aucun doute que F. Mitterand ne sera JAMAIS égalé, tant sa maitrise institutionnelle et sa rouerie politique étaient à la fois grandes et subtiles.

Mais sur le fond, je crois que s'il était encore vivant, même lui reconnaîtrait à son successeur un très grand sens politique.

Ce qui m'étonne de la part de Jean-Noël Cuenod c'est de ne pas capter ce qui est derrière les lambris républicains.

Personnellement j'y vois un projet de transparence institutionnelle permettant d'y voir clair autant par pleine lune qu'à midi tappante.

Ce plan relève donc autant de la géométrie phytagoricienne que l'art de bâtir.

C'est peut-être bien là que réside toute la difficulté pour celui qui ne s'occupe que de la forme et pas du fond!

Écrit par : démocrate | 09/01/2008

Ca n'a aucun rapport, c'est plutôt une suggestion d'article: on a bcp critiqué la Rolex de Sarkozy. Pourrait-on savoir quelle marque de montre portent les autres hommes politiques? de Villepin porte-t-il une Seiko? Ségolène une Swatch? Je parie qu'ils ont tous des Cartier, mais voilà, une marque française ne saurait être vulgaire, alors qu'une Rolex... ! J'ai toujours cru que c'était plutôt chic de porter une Rolex, avec un imper Burberry, un sac ou attaché-case Vuitton et des pompes à 1000 balles...

Écrit par : Babouchka | 10/01/2008

Enfin, ça y est, notre Plouc a été ébloui par les ors divers et multiples de la République, et pourrions-nous lui suggérer de ne plus se laver la main droite ?
Nous aussi nous avons suivi ce show ainsi qu'il a été décrit par la majorité des Médias et. mis à part de sérieux tics (les tacs viendront ensuite, comme ceux de la Rolex), espérons que ce ne seront pas des TOCS, le chemin semble être ouvert...
Et encore une fois, que nous importe... les bijoux (bagues offertes en double exemplaire...) montres et autres babioles si les problèmes après avoir été ciblés prennent le TGV pour être résolus, sans être dissous.(encore que 10 sous, c'est peu)
Merci de nous donner tes impressions, cher Plouc , nous ne manquerons pas de les lire

Écrit par : Wilfred et Agnès | 10/01/2008

A "démocrate"
Si je ne supporte pas "M. le Président Sarkosy" plus de deux minutes, c'est que je ne supporte pas ses tics d'hyperactif. Vous dites qu'il faut plutôt s'attacher au fond qu'à la forme, d'accord, mais quel fond ? Celui de Sarkosy me paraît tellement vide que ça me donne le vertige. Il parle beaucoup pour ne rien dire, gesticule énormément, mais qu'en ressort-il de concret ?
Il se prétend le président du changement, mais de qui se moque-t-il en disant celà ? Il est depuis plusieurs années (après avoir trahi Chirac pour Balladur, puis Balladur pour Chirac) le chef du parti qui est au pouvoir en France. Il a été plusieurs fois ministre. Il était super bien placé pour influencer la politique du gouvernement. Pourquoi ne l'a-t-il pas fait ? Depuis longtemps je pense que le seul intérêt qu'il défend c'est celui de Sarkosy et non celui de la France. Il l'a avoué, hier, dans sa conférence de presse, par une phrase que personne n'a relevée : "J'ai travaillé 30 ans pour être président de la République ....."
CQFD L'important c'est MOI, la France on s'en tape !

Écrit par : gamine | 10/01/2008

A l'attention de Jean Noël Cuenod
Bonjour, en tant que rédacteur (entre autres rédacteurs) du site "Z'idées de mars.com", je vous demande l'autorisation de publier sur ce site : www.zideesdemars.com (avec référence de la source et de l'auteur et sans modification) l'excellent texte que vous avez rédigé et publié sur
http://rillon.blog.lemonde.fr/ . Cette analayse mérite en effet une large diffusion et nous comptons y participer.

Début du texte :
Jean Noël Cuenod: L’art, entre résistance et aliénation à la société média mercantile.

Jean Noêl Cuenod offre au débat de la Peau de l’ours ce bel article sur l’art et la société ; il prend ainsi une place de premier plan dans le débat d’idées qui nous préoccupe et nous permet d’affirmer une fois de plus la PDO comme un mouvement d’artistes et d’amateurs d’art pour redonner sens à la notion d’oeuvre et revisiter quelques “fondamentaux”.

Écrit par : E.Chevalier-Mars | 13/01/2008

Juste pour vous dire que votre site était très lent hier, aujourd'hui ca remarche bien.

Écrit par : rideaux occultants | 21/04/2011

Les commentaires sont fermés.