20/11/2007

Le plouc cloué au sol

Aujourd'hui, c'est jour de grève en France. Vous allez me dire: "ben comme d'habitude, rien de nouveau sous le cumulus!". Ah mais cette fois-ci, c'est toute la fonction publique qui se croise les bras. Et pas qu'elle: les typos font de même. Donc pas de journaux. Et puis, le coiffeur du quartier ferme aussi. Il en a marre sans doute de se taper des kilomètres de bouchon chaque matin pour couper les cheveux en quatre.

Ayant dû faire un saut de puce à la Républiquetcanton, le plouc a cru malin de prendre son avion lundi soir pour parvenir à Paris juste avant la grève des fonctionnaires. Mais les grèvomaniaques sont beaucoup plus finauds. Les contrôleurs aériens d'Orly ont décidé d'arrêter le travail la veille. Histoire de mettre encore un peu plus d'ambiance dans le chaos gaulois. Et voilà le Plouc cloué à Cointrin toute la soirée, comme un vulgaire jet de feue la Swissair zurichoise. Un espoir, l'aéroport de Roissy est encore ouvert. Air-France a encore des places libres. Chic. Mais une hôtesse de terre très terre -à - terre, d'un air sadique, claironne le prix du billet: 557 francs. L'arnaque totale! Et de toute façon, une fois parvenu à Roissy, qu'est-ce qu'on fait? Le RER? Autant espérer gagner au Millionnaire. Le taxi? Autant être millionnaire. Par chance, le plouc à une belle-mère à Chambésy qui lui offre un repli stratégique bienvenu. Ceux qui n'ont pas de belle-mère à Chambésy, comment font-ils? Qu'ils se débrouillent.

Mardi matin 4 h. 15, le plouc se réveille en espérant qu'un avion décollera vers Orly. Il y en a un qui part avec un retard de 45 minutes. C'est vraiment un détail. A Orly, l'attente d'un bus est encore plus longue. Qu'importe. Et pour rejoindre le XIIIe, il faut marcher. Comme d'habitude. L'important, c'est d'être à Paris pour suivre la grande manif des fonctionnaires. Et marcher avec eux. La France est un pays qui marche de mieux en mieux.

Jean-Noël Cuénod, correspondant à Paris.

 

11:21 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Non seulement Monsieur Plouc est vraiment un plouc – ses commentaires ne présentent aucun intérêt –, mais en plus il a une syntaxe et une orthographe de plouc…

Écrit par : taratata | 21/11/2007

Les commentaires sont fermés.