06/06/2007

Quarante-neufs poèmes d'amants

"Tes Mots". En deux...mots, ce titre dit l'essence de ces "49 poèmes d'amants" que vient de publier l'excellent poète français Robert Inard d'Argence aux Editions Melis. Ce recueil est illustré par un fusain, à la fois austère et émouvant, de René Monteix. Qui écrit? Le poète à son amante? Ou alors le poète est-il écrit par elle? Il devient le mot qu'elle prononce; il est le fruit de sa bouche. L'amour est un éternel et réciproque enfantement de l'une par l'autre, de l'autre par l'une. Voilà ce que "Tes Mots" nous disent dans ce merveilleux ouvrage.

A titre d'exemple, ces quelques vers de Robert Inard d'Argence.

Tu es là,

chaque seconde il me faut t'inventer,

inventer ce sourire

qui brise de son dessin

mes yeux encore fermés;

inventer ce parfum

joint à celui des nuits,

dissout à la lueur du jour;

t'inventer dans ce que je devine

du ouaté de tes mots

à la chaleur de ton ventre

Les mots du poète font corps, littéralement, comme le démontre cet autre extrait.

 Un seul de tes mots suffit

pour hisser la grand voile

vers tes baisers de large,

pour affronter la houle

des pleins

et déliés du vent.

Tu es à portée de rame,

tes seins sont les récifs dérobés de la plage

où le sable lissée ne songe qu'à l'écume,

où le bal des galets

sous la blancheur grisâtre

des ans qui me dominent

donne un goût de croisière

à l'angle de tes cuisses,

un goût de sel au plaisir de tes hanches,

un goût d'ivresse au sac et au ressac.

Alors, voguez avec le poète sur la mer des mots.

Jean-Noël Cuénod

17:34 Publié dans Poésie L'Or du temps | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | |